Changer d'édition

Le dépistage massif pour éviter la deuxième vague
Luxembourg 1 3 min. 28.05.2020

Le dépistage massif pour éviter la deuxième vague

17 drive-in vont accueillir les automobilistes candidats à un dépistage.

Le dépistage massif pour éviter la deuxième vague

17 drive-in vont accueillir les automobilistes candidats à un dépistage.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 1 3 min. 28.05.2020

Le dépistage massif pour éviter la deuxième vague

Eddy RENAULD
Eddy RENAULD
Identifier et briser les foyers d'infection mais aussi isoler les personnes asymptomatiques. La vaste campagne de testing à grande échelle lancée par les autorités vise à contenir la propagation du virus.

C'est donc parti pour la grande campagne de dépistage mise en place par le gouvernement en collaboration avec le Fonds national de la recherche. Depuis mercredi, la population et les groupes les plus exposés sont invités à se faire dépister. Le but de cette opération est de repérer les personnes infectées qui ne présentent aucun symptôme.«Identifier les chaînes d'infection et pouvoir les briser» comme aime à le rappeler la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSPA). 

Ce jeudi, les scientifiques de Research Luxembourg ont de nouveau expliqué l'importance de ces tests à grande échelle. Ces derniers doivent permettre d'éviter de reconfiner la population au cours des prochaines semaines. Si les récents résultats communiqués par les services du ministère de la Santé sont plus qu'encourageants, le virus circule toujours au sein de la population. Une personne infectée au mauvais endroit peut rapidement changer la donne. 

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Selon l'étude CON-VINCE dont les derniers chiffres ont été communiqués ce jeudi, 2,6% de la population présente des anticorps. Deux des 1.751 personnes testées durant le mois de mai étaient positives. Ce qui à l'échelle du pays représente environ 400 personnes qui sont infectées sans le savoir.

Le but de cette opération d'envergure est donc de dresser un maillage aussi vaste et précis que possible à travers tout le pays. Une fois les personnes asymptomatiques porteuses du virus isolées, la seconde vague tant redoutée pourrait ainsi être évitée. 

Vingt sites à travers le pays

Pour rappel, ce «testing» à grande échelle est programmé jusqu'au 28 juillet, les autorités espèrent ainsi arriver à 20.000 tests quotidiens. La population sera répartie en trois catégories. La première concerne les personnes qui présentent des risques d'exposition au virus (personnels de la santé, policiers, coiffeurs, ou personnels des maisons de soins). Elles seront invitées à se faire tester toutes les deux semaines. 


Lokales,Laboratoires Réunis-Corona-Test Drive-In.Junglinster. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Objectif 20.000 tests par jour au Luxembourg
Du 27 mai au 28 juillet, 20 stations de dépistage du coronavirus fonctionneront sur l'ensemble du Grand-Duché. Comme ces tests reposent sur une base volontaire, le gouvernement lance un appel à la solidarité tant chez les résidents que parmi les frontaliers.

La deuxième catégorie réunit les personnes travaillant ou s'apprêtant à retrouver leur lieu de travail et enfin la population représente le troisième ensemble. Si certains groupes cibles ont déjà été testés, d'autres ne commenceront qu'à partir du 1er juin. 

A noter encore que ces tests se feront sur base volontaire mais les autorités invitent le public à répondre favorablement à l'invitation qu'il recevra. Pour mener à bien cette mission, vingt stations de dépistage (17 drive-in, deux stations à pied et à vélo et une à pied) ont été mises en place par les autorités. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Objectif 20.000 tests par jour au Luxembourg
Du 27 mai au 28 juillet, 20 stations de dépistage du coronavirus fonctionneront sur l'ensemble du Grand-Duché. Comme ces tests reposent sur une base volontaire, le gouvernement lance un appel à la solidarité tant chez les résidents que parmi les frontaliers.
Lokales,Laboratoires Réunis-Corona-Test Drive-In.Junglinster. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
2% de la population a été en contact avec le virus
C'est là un des premiers résultats de l'étude CON-VINCE lancée à l'échelle nationale. Sur les 1.800 personnes participant à ces mesures, seules 5 ont été détectées positives au covid-19. Soit «un faible taux d'infection», selon les scientifiques.
A man jogs past a giant mask and eye display stuck to a tree in Melbourne on May 8, 2020, as Australia's government unveiled a three-stage plan to get the economy back to a new "COVID-safe" normal by the end of July. - The first stage of the plan will allow groups of up to 10 people to gather in cafes and restaurants, for weddings and to take part in outdoor sports. (Photo by William WEST / AFP)
L'étude CON-VINCE a débuté au Grand-Duché
Le pays va se lancer dans une série de tests pour mieux comprendre comment le covid-19 se propage. Le chef du projet, le Pr Krüger, explique en quoi consistera cette enquête menée d'abord sur 1.500 personnes.
Prof. Rejko Krüger - Parkinson-Erkrankung - Photo : Pierre Matgé