Changer d'édition

Le dépistage massif pour contrer un éventuel rebond
Luxembourg 3 min. 09.07.2020

Le dépistage massif pour contrer un éventuel rebond

Les résidents et les frontaliers sont invités à se faire tester. 16 sites ont été mis sur pied à travers le pays comme au Parking Bouillon.

Le dépistage massif pour contrer un éventuel rebond

Les résidents et les frontaliers sont invités à se faire tester. 16 sites ont été mis sur pied à travers le pays comme au Parking Bouillon.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 09.07.2020

Le dépistage massif pour contrer un éventuel rebond

Vu l'augmentation des cas de covid-19 depuis deux semaines, les chercheurs de Research Luxembourg ont rappelé ce jeudi l'importance des tests à grande échelle. Une stratégie qui doit permettre d'éviter la seconde vague.

(ER avec DL) - Le rebond tant redouté par les scientifiques et les politiques n'est pas encore présent mais le virus circule toujours dans le pays. Research Luxembourg a fait le point ce jeudi sur les différents travaux en cours sur le coronavirus. A commencer par l'étude Coronastep mise en place par le Luxembourg Institute of Science and Technology (List).  

Henry-Michel Cauchie et son équipe, qui avaient annoncé les premières traces du virus au Luxembourg durant le mois de février, ont confirmé la tendance générale de ces derniers jours à savoir une plus forte présence du virus au sein de la population. «Depuis la fin juin, les traces de virus dans les eaux usées ont augmenté dans tout le pays», avance le chercheur du List.


Le coronavirus circulait au Luxembourg dès février
L'étude Coronastep mise en place par le Luxembourg Institute of Science and Technology (List) a annoncé ce jeudi que les premières traces du covid-19 ont été détectées entre le 12 et le 25 février. Soit près d'un mois avant que le premier décès ne soit officiellement confirmé.

Vu le contexte, la vaste campagne de testing mise en place dans tout le pays depuis le mois de juin prend tout son sens. Le taux de participation est actuellement proche des 60%, une preuve que cette approche est soutenue par une majorité de la population. Pour rappel, cette vaste campagne de dépistage massif lancée par le gouvernement luxembourgeois vise à réaliser quelque 20.000 tests quotidiens.

Près de 280 personnes porteuses du virus ont ainsi été retrouvées, dont beaucoup étaient des asymptomatiques positives. Le Luxembourg Center for Systems Biomedicine (LCSB) a rappelé ses craintes sur la deuxième vague qui «pourrait arriver à la fin de l'année». «Ces tests sont essentiels», rappelle Alexander Skupin de l'Uni.


Nurses transfer a COVID-19 patient to the Critical Patients Unit, at Barros Luco Hospital, in Santiago, on June 24, 2020. - An increasing COVID-19 death toll is leaving the Chilean healthcare system on the blink of collapse. (Photo by Martin BERNETTI / AFP)
«Trop tôt pour parler d'une seconde vague»
Le coronavirus connaît depuis vendredi une nouvelle vigueur au Luxembourg avec 91 nouveaux cas. Si Paulette Lenert, ministre de la Santé, s'en «inquiète», il n'est pas question pour Claude Meisch, ministre de l'Éducation, de remettre en question le regroupement des classes prévu ce lundi.

Ce dernier a notamment insisté sur l'importance de la base mais aussi la recherche des contacts. Une combinaison qui doit mener à «l'identification des chaînes d'infection et les briser» et éviter ainsi un rebond. Afin d'augmenter la participation des citoyens, une hotline (28.55.83-1 du lundi au vendredi de 8-18h) a vu le jour. Outre les 16 stations de tests réparties dans le pays, une unité mobile va être utilisée pour aller à la rencontre des personnes âgées et des personnes handicapées.

Initialement prévue jusqu'au 28 juillet, la campagne va connaître une seconde vie à partir du mois de septembre. L'Institut luxembourgeois de la santé (LIH) et le LCSB comptent notamment se concentrer sur les ménages, les frontaliers et les groupes à risque. 

Enfin, ce point presse était aussi l'occasion de faire le point sur la vaste étude CON-VINCE. Depuis le mois de mai, le LIH a évoqué la présence d'une certaine immunité au sein des personnes testées. Fin juin, 3,01% de l'échantillon testé présentait des anticorps dans le sang contre 2,6% début juin et 2,09% début mai. «Une immunité a donc été construite dans le pays même si nous sommes encore très loin d'avoir une immunité collective», a reconnu Rejko Krüger. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le covid-19 a fait une 119ème victime
Ce jeudi, 66 nouveaux cas ont été recensés, selon les chiffres publiés par le ministère de la Santé. Un nouveau décès est par ailleurs à déplorer, portant à 119 le nombre de patients décédés du virus au Luxembourg.
05.08.2020, Rheinland-Pfalz, Bitburg: Eine ehrenamtliche Helferin des Deutschen Roten Kreuzes (DRK) im Schutzanzug nimmt mit einem Wattestäbchen bei einem Urlaubsrückkehrer eine Probe, die auf das Coronavirus getestet wird. Bitburg ist die erste von vier Teststationen in Rheinland-Pfalz, in denen sich rheinland-pfälzische Reiserückkehrer testen lassen können. Drei weitere Teststationen gehen am Donnerstag in Betrieb. Foto: Harald Tittel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
«Cette crise est loin d'être finie»
Lors d'une déclaration réalisée mercredi à la Chambre, Xavier Bettel a réaffirmé sa volonté de protéger la population contre un virus «qui continue de faire des victimes». Et pour cela, le Premier ministre compte avant tout sur l'application stricte, par tous, des gestes barrières.
IPO , Chambre des Deputes , Cercle Municipal , Ansprache Xavier Bettel , Covid-19 , Sars -CoV-2 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Ce qui se cache derrière la stratégie de tests
Six semaines après le début de la campagne, le dépistage national mené par le LIH se poursuit. Mais ce dernier continue aussi de soulever des interrogations, notamment sur la stratégie mise en place par le ministère de la Santé.
A health worker manipulates blood samples of COVID-19-infected patients at the laboratory of Anhembi emergency makeshift hospital in Sao Paulo, Brazil on July 1, 2020. - The Red Cross decried Wednesday the politicisation of the pandemic in many countries, warning that the "divisive" response by leaders in places like Brazil and the United States was taking a heavy toll. The South-American country counts nearly 60,000 deaths from more than 1.4 million cases. (Photo by Miguel SCHINCARIOL / AFP)
Lenert en appelle à la «responsabilité de chacun»
La ministre de la Santé a présenté ce mercredi les dernières mesures applicables dans le cadre de la lutte contre la pandémie de covid-19. La nouvelle loi s'articule autour de trois axes: l'encadrement des rassemblements, les mesures de protection et le suivi.
Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le dépistage massif atteint sa vitesse de croisière
Plutôt lente au démarrage, la campagne de tests à grande échelle lancée le 27 mai a déjà permis de tester plus de 55.000 personnes, avec un taux de participation de 50%. L'objectif reste de détecter et de briser rapidement les chaînes d'infection.
A staff member of the health authorities of the southern federal state of Baden-Wuerttemberg demonstrates on a negative sample the test for the coronavirus SARS-CoV-2, in a laboratory in Stuttgart, southern Germany, on March 2, 2020. - The death toll from the new coronavirus epidemic surpassed 3,000 on Monday, March 2, 2020, as more people died in China, Iran and the US and Europe raised its state of alert. EU president Ursula von der Leyen said the European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC) had increased its risk assessment for Europeans after Italy's outbreak doubled in 48 hours. (Photo by THOMAS KIENZLE / AFP)
Des anticorps pour 3% de la population
Les responsables de Research Luxembourg ont communiqué ce jeudi les résultats de la troisième vague de tests de l'étude CON-VINCE. La présence de plus en plus grande d'anticorps ne signifie pas pour autant «que les gens sont définitivement immunisés contre le coronavirus».
A scientist works at the microbiology laboratory of the Gregorio Maranon General Hospital in Madrid on June 5, 2020. - Microbiologists have to deactivate the virus in the samples prior to proceeding to the extraction of the ribonucleic acid (RNA) in order to get the PCR COVID-19 tests results. (Photo by PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)
Le covid-19 traqué jusque dans les eaux sales
Une équipe du Luxembourg Institute of Science and Technology (List) a lancé l'action Coronastep. But: suivre l'évolution du coronavirus dans les eaux rejetées par les ménages. De quoi donner une idée de la dynamique du virus parmi la population.