Changer d'édition

Le dépistage massif atteint sa vitesse de croisière
Luxembourg 3 min. 18.06.2020

Le dépistage massif atteint sa vitesse de croisière

Dix-sept stations de tests en mode drive-in sont disséminées à travers le pays

Le dépistage massif atteint sa vitesse de croisière

Dix-sept stations de tests en mode drive-in sont disséminées à travers le pays
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 3 min. 18.06.2020

Le dépistage massif atteint sa vitesse de croisière

Plutôt lente au démarrage, la campagne de tests à grande échelle lancée le 27 mai a déjà permis de tester plus de 55.000 personnes, avec un taux de participation de 50%. L'objectif reste de détecter et de briser rapidement les chaînes d'infection.

(JFC, avec Diane Lecorsais) - En ce mois de juin, le Luxembourg teste massivement. Désormais, ce sont 150.000 invitations à se faire dépister qui sont envoyées chaque semaine. Au total, depuis le lancement de la campagne de dépistage à grande échelle le 27 mai, 58.331 rendez-vous ont été enregistrés sur covidtesting.lu. Ce sont ainsi chaque jour entre 7.000 et 8 000 personnes supplémentaires qui prennent rendez-vous pour passer le test, a révélé ce jeudi le Dr Ulf Nehrbass, directeur de l'Institut luxembourgeois de la santé (LIH).

Au total, le taux de participation s'élève à environ 50%, mais le Dr Nehrbass espère une augmentation de ce pourcentage dans les prochaines semaines. Les chiffres doivent cependant être pondérés, car les personnes contactées disposent de deux semaines après réception de l'invitation pour convenir d'une date de rendez-vous, et celui-ci peut avoir lieu dans les deux semaines suivantes. Ainsi, il peut parfois se passer jusqu'à quatre semaines avant que la personne se présente physiquement au test. Cela explique donc la lente mise en route initiale de la campagne, selon le Dr. Nehrbass.

Placée sous le slogan «Mon test, notre été», la campagne concerne à la fois les quelque 626.000 résidents et les 200.000 travailleurs frontaliers. Il est cependant important de relever que tout le monde n'est pas contacté en même temps. Les gens sont divisés en différentes catégories suivant un système complexe. Ainsi, rien d'étonnant par exemple à ce qu'une personne reçoive une invitation, mais pas les autres membres de sa famille.

«Si les familles étaient testées ensemble, la mesure perdrait en efficacité. Alors que l'objectif consiste plutôt à toujours garder une image représentative de l'ensemble de la population», explique Ulf Nehrbass, qui ajoute qu'en «échelonnant les invitations de cette façon, nous parvenons à faire tester chaque semaine une personne de votre environnement, et le moindre signe d'infection sera immédiatement détecté.» Cette manière de procéder permet de détecter et de briser rapidement les chaînes d'infection.


Le doute plane sur les 500.000 tests luxembourgeois
Pour mener à bien le programme de dépistage de la population en un mois, de nombreux dispositifs de dépistage ont été acquis par le gouvernement pour 4,7 millions d'euros. Mais la société luxembourgeoise qui les fournit ne s'est pas tenue à toutes les règles par le passé.

Le Dr Nehrbass admet qu'il y a eu quelques problèmes au début de la campagne, surtout au niveau de la communication dans le grand public. «La population doit être parfaitement informée sur la campagne, sa signification et son objectif», dit le spécialiste. Ainsi, la lettre explicative qui accompagne les invitations a été révisée, tandis qu'une ligne d'assistance téléphonique a été mise en place au numéro 28.55.83-1 à l'attention des personnes qui ont des difficultés à prendre des rendez-vous en ligne. «Cela reste une phase d'apprentissage pour nous tous», souligne M. Nehrbass.

Avant la mise en œuvre de cette campagne de tests généralisés qui se poursuivra jusqu'au 28 juillet, des personnes avaient bien entendu déjà été testées au Luxembourg, si bien qu'au total 132.501 personnes ont été testées depuis le début de la pandémie, qui se divisent en 96.358 résidents et 36.143 non-résidents. En tout, 4.091 cas positifs ont été détectés.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Des anticorps pour 3% de la population
Les responsables de Research Luxembourg ont communiqué ce jeudi les résultats de la troisième vague de tests de l'étude CON-VINCE. La présence de plus en plus grande d'anticorps ne signifie pas pour autant «que les gens sont définitivement immunisés contre le coronavirus».
A scientist works at the microbiology laboratory of the Gregorio Maranon General Hospital in Madrid on June 5, 2020. - Microbiologists have to deactivate the virus in the samples prior to proceeding to the extraction of the ribonucleic acid (RNA) in order to get the PCR COVID-19 tests results. (Photo by PIERRE-PHILIPPE MARCOU / AFP)
Déjà 471 passagers testés au Findel
En un peu moins de deux semaines, 10% des voyageurs arrivant à l'aéroport national ont accepté l'offre de dépistage gratuite. Une opération qui a permis de détecter un seul cas positif au covid-19. Il s'agissait d'un voyageur en provenance de Suède.
Wi , Konsequenzen Lux-Airport und Luxair nach Coronakrise , Flughafen Luxemburg , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger wort
«Voir le dépistage comme une contribution à la société»
Le testing à large échelle est actuellement le moyen le plus sûr de pouvoir contenir le virus, selon Ulf Nehrbass, directeur de l'Institut luxembourgeois de la santé. Car si une chaîne d'infection devait apparaître, il serait alors possible de la détecter et d'intervenir rapidement.
Lokales, Covid-19 Test, P&R Belval, large scale testing,  Esch Alzette, Foto: Guy Wolff/ Luxemburger Wort
Le dépistage massif cherche son rythme de croisière
Si le lancement de la vaste campagne de testing à grande échelle a connu quelques retards à l'allumage, tout est désormais en ordre. Que ce soit les centres, les invitations ou encore le matériel, il n'y a pas de problème selon le Luxembourg Institute of Health.
Lok , Bascharage , Coronavirus , Drive In Test Coronavirus  , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Luxembourg compterait plus de 400 asymptomatiques
La deuxième série de tests des participants à l'étude CON-VINCE met en avant le phénomène des «porteurs silencieux» du covid-19. Ces derniers pourraient être à la base de la deuxième vague tant redoutée.
23.03.2020, Bayern, München: Eine Mitarbeiterin am Institut für Virologie der technischen Universität München (TUM) arbeitet in einem Labor an einer Sterilbank mit Zellkulturen. Foto: Sven Hoppe/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Un test covid-19 offert à tout arrivant au Findel
Alors que les premiers vols Luxair redécollaient de l'aéroport national, le gouvernement a annoncé proposer un dépistage pour chaque voyageur qui descendra d'un avion. Une opération basée sur le volontariat.
Wi , Konsequenzen Lux-Airport und Luxair nach Coronakrise , Flughafen Luxemburg , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger wort
Les bons comptes du covid-19 selon Paulette Lenert
La ministre de la Santé (LSAP) s'est expliquée vendredi sur la méthodologie appliquée aux statistiques du coronavirus au Luxembourg. L'analyse des chiffres «se base sur des recommandations internationales», précise-t-elle.
Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Tester pour un déconfinement contrôlé
Alors que les autorités s'apprêtent à lancer une vaste campagne de dépistage avec l'ambition d'atteindre la capacité maximale de 20.000 tests quotidiens, la ministre de la Santé a dévoilé les premiers résultats des analyses effectuées dans la construction, l'enseignement et les maisons de soins.
(FILES) In this file photo taken on May 21, 2020, a health worker takes a swab from a school worker while testing for COVID-19 coronavirus, at a school in the capital Nicosia on the first day of educational facilities re-opening following the easing of a lockdown due to the COVID-19 coronavirus pandemic. - Cyprus hopes to attract tourists after its coronavirus lockdown by paying the medical costs of anyone who tests positive for COVID-19 while holidaying on the island, officials said on May 27. The plan was outlined in a letter to tour operators and airlines detailing the health and safety protocols Cyprus is implementing to ensure the safety of its tourism sector. (Photo by Iakovos Hatzistavrou / AFP)
Trop de zones d'ombre sur le testing existeraient
Un seul laboratoire accrédité, absence d'appel d'offres et de loi de financement, le CSV demande au gouvernement davantage de transparence à propos de la campagne de dépistage. Les réponses fournies par le duo Lenert-Meisch n'ont pas convaincu Claude Wiseler.
A medical staff takes samples to a driver at a "drive-through" testing facility for the novel coronavirus at the "Hopital de la Citadelle" hospital in Liege, on it's opening day on March 10, 2020. (Photo by ERIC LALMAND / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Objectif 20.000 tests par jour au Luxembourg
Du 27 mai au 28 juillet, 20 stations de dépistage du coronavirus fonctionneront sur l'ensemble du Grand-Duché. Comme ces tests reposent sur une base volontaire, le gouvernement lance un appel à la solidarité tant chez les résidents que parmi les frontaliers.
Lokales,Laboratoires Réunis-Corona-Test Drive-In.Junglinster. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le flou persiste autour du dépistage généralisé
Prévu à l’origine le 19 mai, le dépistage de l’ensemble de la population du Luxembourg continue de soulever des questions. Aux grands maux, les grands remèdes : les laboratoires d'analyses médicales ont décidé d'interpeller la ministre de la Santé en ce début de semaine pour obtenir - enfin - des réponses.
A picture taken on April 20, 2020, in Lieges, shows a technician carrying out a COVID-19 (novel coronavirus) serological test with a kit produced by Belgian biotechnical company ZenTech. (Photo by kenzo tribouillard / AFP)
Le doute plane sur les 500.000 tests luxembourgeois
Pour mener à bien le programme de dépistage de la population en un mois, de nombreux dispositifs de dépistage ont été acquis par le gouvernement pour 4,7 millions d'euros. Mais la société luxembourgeoise qui les fournit ne s'est pas tenue à toutes les règles par le passé.