Changer d'édition

Le dépistage au Findel ne prendra pas de vacances
Luxembourg 4 2 min. 10.07.2020

Le dépistage au Findel ne prendra pas de vacances

Initialement, le dispositif avait été lancé à titre expérimental. Essai concluant!

Le dépistage au Findel ne prendra pas de vacances

Initialement, le dispositif avait été lancé à titre expérimental. Essai concluant!
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 4 2 min. 10.07.2020

Le dépistage au Findel ne prendra pas de vacances

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
L'opération de test au covid-19 proposé à chaque personne atterrissant à l'aéroport national va se prolonger tout l'été. Déjà 3.176 passagers ont utilisé cette opportunité offerte depuis fin mai.

Tester, tester, tester. Voilà le credo du Luxembourg pour étouffer au plus vite tout éventuel foyer de dispersion du covid-19. Et si le dépistage massif implique résidents et travailleurs frontaliers, depuis un mois et demi il s'applique aussi aux touristes, hommes d'affaires, voyageurs en transit ou débarquant au Findel. Lancée à titre expérimental, l'opération séduit visiblement autant les passagers (15% ont accepté le dépistage, gratuit) que le ministère de la Santé qui a décidé de prolonger le dispositif.

Au vu de ce succès, désormais deux laboratoires se partagent en alternance le travail au sein de la cellule installée. Au sortir des avions, il suffit de se présenter avec le voucher offert et voilà le contrôle sanitaire effectué. Le résultat est expédié dans les 48 heures, et le passager informé de son état de positivité ou non au virus. Sur l'ensemble des cas recensés, 0,9% des testés ont ainsi découvert que le coronavirus circulait en eux. Certes, c'est bien peu, mais déjà de quoi inciter les infectés à se placer à l'isolement, comme le reste de la population quand il est signalé porteur du virus.


online.fr, Paulette Lenert, lsap, Politik, Gesundheitsministerin,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Tout ne se passe pas comme prévu»
La ministre de la Santé, Paulette Lenert, reconnaît que la brusque reprise des infections ne faisait pas partie du scénario espéré. Le pire serait de voir le nombre d'hospitalisations bondir d'ici quelques jours.

Pour les autorités sanitaires, le dispositif trouve donc toute sa pertinence. Surtout quand, par ailleurs, le nombre d'infections et de clusters explose. Et puis la part des passagers acceptant le dépistage grimpe. De 10% au bout de deux semaines, le taux de participation a grimpé à 15% désormais. 

De quoi laisser envisager que sur les 220.000 passagers "attendus" à l'arrivée sur le tarmac du Findel en juillet, pas moins de 33.000 hommes et femmes profiteront de l'analyse dans l'aéroport même ou en laboratoire extérieur, comme cela est permis. En juin, 98 personnes ont ainsi choisi cette seconde possibilité.

En plus, en étendant le dispositif jusqu'à la fin de l'été, le Luxembourg permettra à ses résidents de retour de vacances à l'étranger, un test leur permettant d'être rassurés sur leur bon état de forme.

En fonction de la progression des cas enregistrés dans le pays, le ministère de la Santé ne cache pas que «des discussions sont en cours afin d’élargir cette offre à d’autres endroits d’entrée».


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le covid-19 fait une victime supplémentaire
Ce jeudi, 66 nouveaux cas ont été recensés, selon les chiffres publiés par le ministère de la Santé. Un nouveau décès est par ailleurs à déplorer, portant à 119 le nombre de patients décédés du virus au Luxembourg.
05.08.2020, Rheinland-Pfalz, Bitburg: Eine ehrenamtliche Helferin des Deutschen Roten Kreuzes (DRK) im Schutzanzug nimmt mit einem Wattestäbchen bei einem Urlaubsrückkehrer eine Probe, die auf das Coronavirus getestet wird. Bitburg ist die erste von vier Teststationen in Rheinland-Pfalz, in denen sich rheinland-pfälzische Reiserückkehrer testen lassen können. Drei weitere Teststationen gehen am Donnerstag in Betrieb. Foto: Harald Tittel/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le coronavirus actuel plus infectieux que l'original
La variante du SARS-CoV-2 qui domine aujourd'hui dans le monde infecte plus facilement les cellules que celle apparue à l'origine en Chine. Ce qui la rend probablement plus contagieuse entre humains bien que cela reste à confirmer, selon une étude publiée jeudi dans la revue Cell.
A staff manipulates samples on June 30, 2020 at a laboratory of German biotech company Centogene, which opened a walk-in testing centre at the airport in Frankfurt am Main. - Frankfurt airport opened a walk-in testing centre on June 29, 2020 where passengers can pay to take a coronavirus test and get their results within hours, in a bid to reassure anxious travellers as the summer holidays kick off. Passengers will be notified of the result via a "secure digital platform" and the information can be connected to a boarding pass for those flying to countries requiring a negative test before entering, German biotech Centogene said in a statement. (Photo by Daniel ROLAND / AFP)
Déjà 471 passagers testés au Findel
En un peu moins de deux semaines, 10% des voyageurs arrivant à l'aéroport national ont accepté l'offre de dépistage gratuite. Une opération qui a permis de détecter un seul cas positif au covid-19. Il s'agissait d'un voyageur en provenance de Suède.
Wi , Konsequenzen Lux-Airport und Luxair nach Coronakrise , Flughafen Luxemburg , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Foto:Guy Jallay/Luxemburger wort