Changer d'édition

Le déconfinement démarre en douceur
Luxembourg 31 3 min. 20.04.2020 Cet article est archivé

Le déconfinement démarre en douceur

Le chantier du tram n'a pas encore démarré dans l'avenue de la Liberté ce lundi matin mais les ouvriers ont repris les marteaux-piqueurs sur le pont Adolphe.

Le déconfinement démarre en douceur

Le chantier du tram n'a pas encore démarré dans l'avenue de la Liberté ce lundi matin mais les ouvriers ont repris les marteaux-piqueurs sur le pont Adolphe.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 31 3 min. 20.04.2020 Cet article est archivé

Le déconfinement démarre en douceur

Maurice FICK
Maurice FICK
Jour un de la reprise économique dans quelques secteurs à peine, après cinq semaines de paralysie imposée par le coronavirus. Le retour des ouvriers a bien eu lieu ce lundi sur différents chantiers et il y a eu des files devant les magasins de bricolage.

Alors que les élèves ne reprendront le chemin du lycée que dans trois semaines et les écoliers du fondamental que dans cinq semaines, le Luxembourg se réveille doucement ce lundi 20 avril de la «veille forcée» dans lequel le covid-19 l'a plongé depuis le 15 mars. Comme l'avait annoncé le Premier ministre, Xavier Bettel, en milieu de semaine passée, le déconfinement progressif entre dans sa première phase

«Il n'est pas possible de tout ouvrir du jour au lendemain, nous devons procéder à des assouplissements progressifs en gardant toujours les chiffres à l'esprit», c'est-à-dire ceux des lits en soins intensifs, a glissé Xavier Bettel ce lundi, en soulignant que la prudence s'impose après tous les efforts réalisés depuis un mois pour endiguer le coronavirus.

«Ça bouge, des grues tournent, des camions circulent et tout le monde travaille normalement. Mais tous les ouvriers portent un masque ! Tous ceux que j'ai croisés ce matin font preuve de discipline et respectent bien les règles», témoigne Guy Jallay, photographe du Luxemburger Wort après avoir vu plusieurs chantiers reprendre vie du côté de la gare centrale à Luxembourg.

Les chantiers comme ceux de la construction du futur siège du groupe Post, ceux le long de la rue de Hollerich ou celui du tram ont bien repris. Lundi matin des engins de chantier s'activaient sur le pont Adolphe mais aucun dans la longue avenue de la Liberté.

Sur d'autres chantiers, il n'y avait pas encore âme qui vive. Comme par exemple du côté du futur stade national, déjà en retard à cause d'imprévus, où le lancement des travaux ne devrait pas s'effectuer avant mercredi.

Et pour cause. Avant de se remettre à l'ouvrage, nombre de réunions se sont déroulées à ciel ouvert ce lundi pour que soient expliquées, dans le détail, la façon de mettre et enlever un masque de protection mais aussi de respecter les règles de distanciation, d'hygiène et de sécurité. Notre photographe, Pierre Matgé, a pu assister à un briefing sur un chantier de construction d'une résidence à la croisée des rues des Marguerites et des Lilas à Strassen.

Visiblement, le message de Dan Kersch, ministre du Travail (LSAP), selon lequel «le monde du travail n'est plus le même qu'avant» est devenu une réalité ce lundi.  

Autre constat de ce lundi matin: les commerces de bricolage et de jardinage ont connu une belle affluence. Là aussi, tous les clients portaient un masque de protection. Le laissez-passer est indispensable pour entrer comme ont pu l'apprendre à leurs dépens des clients de Delhaize à Esch-sur-Alzette par exemple.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le covid-19 compte trois nouvelles victimes
Le répit n'aura été que temporaire: dimanche, les autorités ont annoncé que le pays déplorait désormais 107 décès en lien avec l'épidémie. 65 personnes restent hospitalisées en raison du virus.
A scientist wearing her Personal protective equipment (PPE) enters the lab at the Szentgothai Research Center of Pecs University, in Pecs, Hungary on May 13, 2020 during their diagnostic activity to locate the nature of the virus strain and the connection to novel coronavirus COVID-19. (Photo by KAROLY ARVAI / POOL / AFP)
A chaque pays sa façon d'alléger le confinement
Si, lundi, le secteur de la construction est autorisé à reprendre le travail au Grand-Duché, chaque Etat adopte d'autres règles, d'autres modes et d'autres dates pour envisager un retour à la normale.
TOPSHOT - People walk past a mask and eyes stapled to a tree in Melbourne on April 20, 2020, as the southern Australian state of Victoria recorded just one new case of coranavirus overnight. - Vicotria has recorded 1,329 confirmed cases with 15 deaths. (Photo by William WEST / AFP)
L'Etat redémarre ses travaux sur la pointe des pieds
Le ministre des Travaux publics, François Bausch, relancera prioritairement les chantiers d'Etat là où la circulation n'a pas encore retrouvé ses droits. Histoire d'avancer plus vite et avec le moins de nuisance dès lundi 20 avril.
wort online.fr. Baustelle Pont Buchler,Tram,Bonnevoie. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
A reprise des chantiers, protection renforcée
Si, dès le 20 avril, le secteur de la construction redémarre au Luxembourg, le ministre du Travail a redit combien il comptait sur les chefs d'entreprise et les salariés pour que la sécurité sanitaire soit privilégiée.
Employees wearing face masks work at a construction site of a bridge in Wuhan in China's central Hubei province on March 24, 2020. - China announced on March 24 that a lockdown would be lifted on more than 50 million people in central Hubei province where the coronavirus first emerged late last year. (Photo by STR / AFP) / China OUT
Nuée d'artisans sur le tarmac du Findel
La Chambre des métiers a débuté une large distribution de 600.000 masques ce vendredi. Trois jours durant, les entreprises membres, passeront à l'aéroport récupérer les protections à donner à leurs salariés.
La feuille de route de la reprise
Remise en route des chantiers dès lundi, retour à l’école tout au long du mois de mai et fin de l’interdiction des rassemblements au mois de juillet, voici la chronologie des événements qui vous attendent.