Changer d'édition

Le danger guette les piétons à la Cloche d’Or
Luxembourg 3 min. 15.10.2019

Le danger guette les piétons à la Cloche d’Or

A la nuit tombée, le personnel de la Cloche d'Or qui regagne le Park & Ride de Howald prend encore davantage de risques.

Le danger guette les piétons à la Cloche d’Or

A la nuit tombée, le personnel de la Cloche d'Or qui regagne le Park & Ride de Howald prend encore davantage de risques.
Photo: Anouk Antony
Luxembourg 3 min. 15.10.2019

Le danger guette les piétons à la Cloche d’Or

Les environs du nouveau centre commercial attendent toujours d'être sécurisés pour permettre aux employés et clients de rallier le Park & Ride de Howald sans prendre de risques. Un pont est attendu pour solutionner le problème.

(DH avec Steve Remesch) - C'est toujours la croix et la bannière pour les employés du nouveau centre commercial de la Cloche d'Or qui veulent regagner leur véhicule garé au P+R de Howald.

En effet, plus de quatre mois et demi après l'ouverture du nouvel ensemble, toutes les infrastructures qui doivent permettre aux piétons de circuler en toute sécurité sur des chemins balisés ne sont toujours pas d'actualité. Le problème est pourtant crucial pour ces centaines de personnes travaillant dans l'hypermarché, les boutiques ou les services administratifs et qui s'aventurent sur une voirie très fréquentée. 

Dangers multipliés à la nuit tombée

Et la situation de s'aggraver une fois le coucher du soleil. A 20h, à la fermeture des bureaux, l'obscurité est quasi totale dans le secteur. Pourtant, le danger qui plane le long de la CR 231, menant à Howald, ne semble pas être dissuasif pour certains. Un véritable cauchemar pour les automobilistes, un danger mortel pour les piétons téméraires.

En effet, la pluie qui accompagne l'automne, les panneaux d’affichage du centre commercial et les barrières de chantier brouillent encore davantage les silhouettes sombres qui arpentent les bords de la chaussée.

Un raccourci à l’endroit le plus dangereux

La plupart des employés quittant leur travail en soirée traversent le boulevard Raiffeisen à l'intersection avec le boulevard de Kockelscheuer. Ils traversent ensuite le passage piétons au niveau des feux tricolores. C'est après que cela se corse puisque pour parvenir au Park & Ride, ils traversent à pied l'entrée d'autoroute qui mène à l'échangeur de la Croix de Cessange.

Traverser la chaussée s'avère souvent problématique aux abords du centre commercial de la Cloche d'Or.
Traverser la chaussée s'avère souvent problématique aux abords du centre commercial de la Cloche d'Or.
Photo: Anouk Antony

Pour éviter de se retrouver en fâcheuse posture dans cette voie d'accès, il existe une deuxième solution: rester sur le côté gauche du boulevard Raiffeisen et traverser les voies au-delà de l'entrée de l'autoroute, entre des barrières de béton. Mais le danger plane tout autant. 

En effet, cet endroit est le plus étroit de cette route que les conducteurs empruntent pour rallier Hesperange et ils sont plus enclins à regarder dans leurs rétroviseurs pour s'assurer que les voitures de la voie de droite prennent bien la direction de l'autoroute et ne bifurquent pas.

Au mieux pour la fin d'année

L'entrée d'autoroute menant à la Croix de Cessange marque la ligne de démarcation entre la capitale et Hesperange et chaque administration se renvoie la responsabilité de la CR 231. Georges Beck (CSV), échevin en charge de la mobilité à Hesperange, et Patrick Goldschmidt (DP), son homologue de la capitale, indiquent qu'ils se sont renseignés auprès des Ponts et Chaussées. Ces derniers leur ont assuré qu'une solution était en cours d'élaboration.

Patrick Goldschmidt, par ailleurs, souligne que, dans un premier temps, la fréquence des bus des lignes 21, 24, 26 et 29, qui relient le P+R et le centre commercial, a été sensiblement augmentée pour éviter aux piétons de se mettre en danger. Selon l'heure de la journée, un bus circule toutes les trois à 15 minutes. 

Dany Frank, porte-parole du ministère de la Mobilité et des Travaux publics, confirme qu'une solution était à l'étude. Il s'agit de construire un pont pour piétons et cyclistes de l'autre côté de l'accès autoroutier. Cet ouvrage devra être approuvé par le ministère et obtenir le feu vert du ministère de l'Environnement. «Si cela est fait rapidement maintenant, la construction peut être achevée avant la fin de l'année.» 

  


Sur le même sujet

«Nous sommes dans la phase la plus compliquée»
D'ici 2023, le trafic fonctionnera à nouveau correctement au Luxembourg. Grâce à une meilleure organisation des transports publics. C'est ce que promet François Bausch, ministre de la Mobilité, de la Sécurité intérieure et de la Défense (Déi Gréng).
François Bausch sur le site de l'ancienne aciérie de Dommeldange. Son père travaillait ici. «Son engagement social a eu un fort impact sur moi», raconte Bausch.
La circulation chaotique du Ban de Gasperich
La population ne cesse de croître dans ce quartier de la capitale en pleine expansion. Mais face à ce phénomène, la sécurité des piétons notamment, est mise à rude épreuve. Une situation connue des Ponts et Chaussées, qui doivent y remédier.
Lokales, Verkehrssituatioun im Ban de Gasperich nach Eröffnung Shoppingcenter, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Fermeture de l'A4 ce long week-end
L'autoroute sera fermée entre la croix de Cessange et la jonction d’Esch-sur-Alzette, dès ce vendredi (vers 22 heures) jusqu’au mardi 11 juin (vers 6 heures), annoncent les Ponts et Chaussées. La raison: le déplacement de deux ponts sous la chaussée à hauteur de Pontpierre.
Déplacement d'un pont sous l'A4 ce week-end