Changer d'édition

Le CTIE dans l'ombre de la crise covid
Luxembourg 3 min. 14.04.2021

Le CTIE dans l'ombre de la crise covid

Rien que pour le dépistage, l'imprimerie digitale du CTIE a déjà publié et expédié 4,5 millions d'invitations.

Le CTIE dans l'ombre de la crise covid

Rien que pour le dépistage, l'imprimerie digitale du CTIE a déjà publié et expédié 4,5 millions d'invitations.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 14.04.2021

Le CTIE dans l'ombre de la crise covid

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Il n'y a pas que le digital dans la vie du Centre des technologies de l'information de l'Etat. C'est d'ailleurs sur ce service que repose notamment tous les envois de courriers papier de la campagne de test ou de vaccination.

La gestion de la crise covid au Luxembourg ne passe pas seulement par des personnels infirmiers, des médecins ou des chercheurs. Et pour bien marquer sa reconnaissance à chaque maillon de la chaîne, le Premier ministre a entrepris une série de visites «mettant en lumière ceux qui agissent dans l'ombre mais sans qui le pays n'obtiendrait pas d'aussi bons résultats face au virus». D'où le passage de Xavier Bettel, mercredi, à l'imprimerie du CTIE à Leudelange.


Le CTIE, bras armé numérique du Luxembourg
Demande de chômage partiel, de congé pour raisons familiales ou formulaire pour le passage des frontières : les consultations de Guichet.lu ont triplé ces derniers jours. En coulisses, le Centre des technologies de l'information de l'Etat s'active jour et nuit.

Car si, en général, c'est pour ses actions dans le domaine du numérique que le Centre des technologies de l'information de l'Etat est salué, cette fois c'est son savoir-faire en matière d'impression et de diffusion qui méritait d'être félicité. En effet, l'ensemble des invitations (que ce soit pour le dépistage ou la vaccination anti-covid) sont passées par ses machines. Idem pour les certificats de vaccination, certes disponibles en ligne, mais également en version imprimée. 

Donc du travail, il y en a eu... «Imaginez : à elle seule la campagne du Large scale testing a généré la finalisation et l'expédition de 4,5 millions de courriers individualisés» Et il a fallu gérer tout cela en plus des impressions et diffusions courantes. Habituellement, l'imprimerie du CTIE gérait de l'ordre de 8 millions d'envois par an. En 2020, le chiffre a grimpé vers les 11,5 millions. «Une explosion impressionnante» commente le ministre de tutelle, Marc Hansen (DP). D'où l'empressement du Premier ministre à venir serrer les mains des employés ayant assumé ce surcroît d'activité.

Des pages par millions

Mais que les informaticiens, chargés de réseaux et autres techniciens se rassurent, leur ministre n'a pas manqué de glisser un mot sur les efforts numériques entrepris ces derniers mois par les services du Centre des technologies et de l'information. Car le CTIE a été sur tous les fronts dès mars 2020 : assurant aussi bien la possibilité de télétravailler pour 11.000 agents de la fonction publique que la génération des bons d'hébergement offerts à 700.000 résidents et frontaliers.


Mother trying to talk with doctor on laptop while watching two kids.Family in isolation covid-19
Le covid booste l'usage de MyGuichet.lu
Jamais le service en ligne n'avait connu pareille fréquentation depuis son lancement en 2009. Ces neuf derniers mois, MyGuichet.lu a vu transiter plus de 1,3 million de démarches.

Il a aussi fallu développer les différents sites web des ministères, à commencer par Guichet.lu (34,7 millions de pages consultées en 13 mois). En effet, entre demandes des aides pour les entreprises ou gestion du chômage partiel, de nouveaux besoins sont apparus au fil des mois. 

Autre exemple d'efficacité : la mise en place du site covid19.lu. Depuis son lancement, 17,6 millions de pages de cette plateforme ont été consultées par les particuliers curieux d'obtenir des informations médicales ou pratiques sur l'épidémie et ses impacts.

Les équipes techniques du CTIE ont aussi été sollicitées pour équiper les effectifs chargés du tracing (300 lignes téléphoniques), les premiers centres de soins avancés au printemps dernier, les deux centres de consultation et les cinq centres de vaccination actuels (700 ordinateurs) ou les diverses hotlines. «Et c'est aussi grâce à eux que j'ai pu organiser des dizaines de réunions et de conseils de gouvernement à distance et en toute sécurité», salue le Premier ministre qui n'a pas rassemblé physiquement l'ensemble de ses ministres depuis des mois. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.