Changer d'édition

Le CSV votera trois fois «non»
Luxembourg 10.02.2015 Cet article est archivé
Référendum du 7 juin

Le CSV votera trois fois «non»

Marc Spautz, Claude Wiseler et Laurent Zeimet (d.g.à.dr). La consigne donnée aux membres du CSV est claire: le 7 juin, le plus grand parti de l'opposition votera trois fois "non"
Référendum du 7 juin

Le CSV votera trois fois «non»

Marc Spautz, Claude Wiseler et Laurent Zeimet (d.g.à.dr). La consigne donnée aux membres du CSV est claire: le 7 juin, le plus grand parti de l'opposition votera trois fois "non"
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 10.02.2015 Cet article est archivé
Référendum du 7 juin

Le CSV votera trois fois «non»

Le CSV votera trois fois «non» lors du référendum du 7 juin. C'est ce que le conseil national du parti a décidé lundi soir.

Le CSV votera trois fois «non» lors du référendum du 7 juin. C'est ce que le conseil national du parti a décidé lundi soir.

Non donc à l'abaissement de 18 à 16 ans pour le droit de vote, non au droit de vote pour les étrangers et non à une limitation des mandats des ministres.

Ce triple «non» a été décidé lundi soir par le conseil national du CSV avec 84% du vote des membres. 

Vendredi dernier, le sondage réalisé par TNS/ILres, commandité par Luxemburger Wort et RTL avait montré que les Luxembourgeois étaient divisés quant à la question du droit de vote pour les étrangers. Une majorité était en faveur d'une limitation des mandats des ministres et une minorité pour l'abaissement de l'âge de voter. 


Sur le même sujet

Les réactions se multiplient sur Twitter, en majorité pour dénoncer le résultat du vote. Beaucoup de twittos auraient aimé voir le pays un peu plus ouvert, notamment sur la question du droit de vote aux étrangers.
People holding mobile phones are silhouetted against a backdrop projected with the Twitter logo in this illustration picture taken in  Warsaw September 27, 2013. Twitter Inc, the eight-year-old online messaging service, gave potential investors their first glance at its financials on Thursday when it publicly filed its IPO documents, setting the stage for one of the most-anticipated debuts in over a year. Picture taken September 27.  REUTERS/Kacper Pempel (POLAND - Tags: BUSINESS TELECOMS LOGO)
La campagne officielle du référendum débute officiellement ce lundi. Le 7 juin, les Luxembourgeois – et uniquement les Luxembourgeois – sont appelés à se prononcer par oui ou par non sur trois questions précises.
23.2.2015 Luxembourg, Gasperich, Référendum, Ausländerwahlrecht ,Wahlen ,Politik  photo Anouk Antony
A un mois du jour J, le LCGB réaffirme qu'il est pour l'ouverture du droit de vote aux étrangers mais qu'il est contre la limitation des mandats de ministres à dix ans et contre le droit de vote à 16 ans. Le syndicat estime que les partis politiques auraient dû s'accorder sur les trois questions au lieu de passer par un référendum.
Le président du LCGB, Patrick Dury, avait annoncé la position du syndicat chrétien lors de son défilé du 1er mai à Bettembourg.
Enquête d'opinion PolitMonitor
C'est une fracture qui se dessine au fur et à mesure des enquêtes d'opinion réalisées depuis novembre sur les trois questions du référendum à venir : si une nette majorité des résidents se prononce en faveur du vote des étrangers aux législatives, cette proposition ne séduit qu'une minorité des électeurs, ceux-là mêmes qui s'exprimeront le 7 juin.