Changer d'édition

Le CSV pose la première pierre pour les législatives
Luxembourg 2 min. 13.06.2022 Cet article est archivé
Elections législatives 2023

Le CSV pose la première pierre pour les législatives

Lors du congrès du CSV ce samedi, le parti a présenté son nouveau logo.
Elections législatives 2023

Le CSV pose la première pierre pour les législatives

Lors du congrès du CSV ce samedi, le parti a présenté son nouveau logo.
Photo: Elena Arens
Luxembourg 2 min. 13.06.2022 Cet article est archivé
Elections législatives 2023

Le CSV pose la première pierre pour les législatives

Thomas BERTHOL
Thomas BERTHOL
Après le congrès du CSV ce samedi, le président du parti a égrené quelques mesures ce lundi sur 100.7 et fixé une date pour déterminer qui représentera le CSV en 2023.

Après une année compliquée en 2021 avec notamment l'affaire Frank Engel, le CSV préfère tourner la page et penser à l'avenir avec la super année électorale en 2023 (élections communales et législatives). Ce samedi, le parti chrétien-social a présenté son nouveau logo (bleu, orange et blanc sur fond noir) qui n'est que «la partie immergée de l'iceberg» de la démarche entreprise selon Claude Wiseler au micro de 100.7 ce lundi. Le président du CSV a expliqué qu'en tant que «Vollekspartei» (parti populaire), le parti devait être plus nuancé et avoir une politique équilibrée pour impliquer le plus grand nombre de citoyens.


Neues Logo / Foto: Elena Arens
Le CSV devient plus coloré
Le nouveau logo du CSV est en quadrichromie et non plus monochrome. Après vingt ans passés en orange, le parti souhaitait du changement, sans renier ses valeurs.

Le chef du CSV a défini ces valeurs par la défense de la justice sociale ou encore de l'égalité des chances. Mais Claude Wiseler a expliqué que l'Etat ne pouvait pas être responsable de tout et que le CSV a pour objectif de «permettre aux différentes couches (communes, voisins, associations) de la société de prendre aussi leur propre responsabilité». Concrètement, le parti estime que l'allocation éducation n'aurait par exemple pas dû être enlevée. 

Contre un impôt sur les droits de succession

Parmi les mesures proposées par le parti, Claude Wiseler a plaidé sur les ondes de 100.7 pour imposer davantage les salaires de plus 500.000 euros par an. En ciblant uniquement les gros revenus, le président du CSV dit chercher le bon équilibre entre justice sociale et attractivité: «Nous sommes un pays qui veut attirer les talents et les entreprises. Nous sommes un pays qui veut être attractif. Pour cela, il faut que notre barème d'impôt reste attractif pour les gens qui gagnent bien.» Contrairement à son prédécesseur Frank Engel, Claude Wiseler se dit opposé à taxer les droits de succession.


Die neue Spitze der DP: Präsident Lex Delles (am Rednerpult), Generalsekretärin Carole Hartmann (2.v.r.), die drei Vizepräsidenten Marc Hansen (1.v.r.), Max Hahn (3.v.l.) und Claude Lamberty (2.v.l.) und Schatzmeisterin Myriam Feyder (1.v.l.)
Lex Delles élu président du DP
Le ministre des Classes moyennes et du Tourisme Lex Delles succède à la ministre de la Famille Corinne Cahen à la tête du DP.

Quand faut-il s'attendre à une tête de liste du CSV pour les prochaines législatives en octobre 2023? «Je pense que nous le ferons au plus tôt l'année prochaine en mars, respectivement lors de notre prochain congrès où nous déciderons s'il y aura une ou plusieurs têtes de liste. Toutes ces solutions sont ouvertes. Pour le moment, le temps est à l'unité», a répondu Claude Wiseler. Ce dernier n'a pas voulu dire s'il comptait se lancer dans la bataille des législatives comme en 2018. 

Selon le dernier Politmolitor, réalisé pour RTL et Luxemburger Wort, qui  combine les valeurs de la sympathie et de la compétence des hommes politiques, Claude Wiseler obtient 53% d'opinions favorables. Le président du CSV arrive loin derrière la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP) avec 79% et le Premier Xavier Bettel (DP) à 71%. Mais Claude Wiseler a gagné cinq points par rapport au dernier sondage réalisé en novembre. A noter que Gilles Roth, député CSV et bourgmestre de Mamer, est l'homme politique qui a le plus progressé depuis l'automne avec sept points en plus pour atteindre 41% d'opinion favorable.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

En marge d'un déjeuner presse ce mercredi, Xavier Bettel dit ne pas écarter la possibilité de se représenter lors des prochaines élections législatives. C'est ce que souhaiterait Lex Delles, candidat à la présidence du DP.
18.05.2022 Regierung " blo Rout Gréng " lädt zu Tradition ein :  Essen mit Mitgliedern ( Journalisten ) der Presse auf dem Märtchen (  Mäertchen ) Luxemburg , Gericht : Fisch Fësch oder Sonstiges , hier : Xavier Bettel , Foto: Marc Wilwert / Luxemburger Wort
Depuis samedi dernier, le parti socialiste est dirigé par une coprésidence incarnée par Dan Biancalana et Francine Closener. Cette dernière a détaillé les missions du parti pour les prochaines législatives en octobre 2023 sur 100,7.
ITV Francine Closener. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort.
Comment Claude Wiseler a-t-il vécu sa défaite? Le leader du CSV a-t-il manqué de charisme? Et si c'était à refaire, que changerait-il? Pile deux mois après les élections législatives, Claude Wiseler revient en homme libre sur sa défaite électorale. Il parle aussi de l'avenir de son parti et du sien.
CSV Analyse Wahlresultate, Claude Wiseler, le 18 Octobre 2018. Photo: Chris Karaba
A moins d'un an et demi des élections législatives, le CSV envisage-t-il une coalition gouvernementale avec l'ADR en cas de victoire? «Aujourd'hui la réponse est clairement non» a affirmé ce lundi Claude Wiseler, chef de fraction du CSV, au micro de RTL avant d'expliquer pourquoi.
Claude Wiseler: «Une coalition avec nous n'est pas possible parce qu'il y a trop d'éléments fondamentaux qui nous séparent de l'ADR».