Changer d'édition

Brèves Luxembourg 03.11.2020

Mercredi 4 novembre, le conseil de gouvernement luxembourgeois s'annonce délicat. Il s'agira pour Xavier Bettel et ses ministres de mesurer l'impact des nouveaux dispositifs sanitaires décidés la semaine passée. Mais à l'heure où le pays compte 160 victimes du covid, 174 hospitalisations en lien avec l'épidémie et 8.224 infections actives, le mot qui revient sur toutes les lèvres est confinement. Les Belges l'ont adopté, les Français s'y sont résolus, les Allemands l'ont mis en pratique depuis le début de la semaine, qu'en sera-t-il du Luxembourg?

Pour l'opposition, le retour au lockdown tel que celui mis en place au printemps dernier serait inenvisageable. Cheffe de fraction CSV, Martine Hansen l'a répété au micro de RTL. Tout comme la députée n'envisage pas que le Premier ministre puisse de nouveau avoir recours à l'état de crise, comme il l'avait fait en mars, pour faire adopter rapidement d'autres règles afin que le pays maîtrise la propagation de l'épidémie.

Selon Martine Hansen, «cette question ne se pose pas du tout. Nous pouvons fonctionner comme une Chambre normale». Autrement dit : réagir aussi vite que la situation ne l'exige mais au travers du vote des parlementaires, et non pas selon les seuls souhaits du gouvernement comme cela avait été le cas trois mois durant. Mais pour l'heure, la cheffe du groupe parlementaire CSV n'a reçu aucune information sur les possibles orientations prises par Xavier Bettel (DP) et sa majorité à ce sujet.