Changer d'édition

Le CSV doute de la parole de Carole Dieschbourg
Luxembourg 3 min. 04.10.2019 Cet article est archivé

Le CSV doute de la parole de Carole Dieschbourg

«Tout le monde devrait être traité comme Traversini» ironisent Martine Hansen et Claude Wiseler.

Le CSV doute de la parole de Carole Dieschbourg

«Tout le monde devrait être traité comme Traversini» ironisent Martine Hansen et Claude Wiseler.
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 min. 04.10.2019 Cet article est archivé

Le CSV doute de la parole de Carole Dieschbourg

Annette WELSCH
Annette WELSCH
Le parti d'opposition reproche notamment à la ministre de l'Environnement Déi Gréng d'avoir accordé un régime de faveur dans le traitement réservé aux demandes de Roberto Traversini. L'ancien bourgmestre de Differdange avait demandé (et obtenu) des autorisations à rebours d'un chantier litigieux.

(pj avec Annette Welsch) C'était «l'affaire Traversini», et voilà que cela se mue en «affaire Dieschbourg». En effet, si l'opposition communale differdangeoise a obtenu la double démission de ses postes de bourgmestre d'abord puis de député, l'opposition parlementaire cible elle une autre membre du parti Déi Gréng. Carole Dieschbourg, ministre de l'Environnement, a ainsi été vendredi la cible d'une déclaration commune de Martine Hansen et Claude Wiseler, leader du groupe parlementaire CSV.

Pour eux, pas de doute: la rapidité avec laquelle les demandes d'autorisations de Roberto Traversini ont été traitées est suspecte. Au cœur de l'été, et alors même que les travaux que l'élu avait commencé à entreprendre sur une maison sise en zone naturelle protégée, pouvaient prêter à reproches, la procédure a été rapide.

Élément que n'a pas nié la ministre, saluant l'efficacité de ses services, lundi au cours d'une conférence de presse organisée pour la disculper de toute erreur.


Carole Dieschbourg est prête à répondre aux questions de la commission Environnement «dès cette semaine».
La ministre Dieschbourg se défend de toute erreur
Montrée du doigt par le CSV pour d'éventuelles irrégularités dans le traitement du dossier qui a coûté sa place au bourgmestre de Differdange, la ministre de l'Environnement (Déi Gréng) a présenté l'ensemble des pièces à disposition de ses services. Et ainsi justifié ses choix.

La semaine prochaine, la commission parlementaire du Logement aura à nouveau l'occasion d'entendre les arguments de Carole Dieschbourg. Mais pas question pour le CSV d'attendre patiemment ce rendez-vous.

L'abri de jardin construit dans la réserve naturelle du Prënzebierg, sans que l'on puisse dater son édification ni assurer la légalité des chantiers menés, n'aurait jamais dû bénéficier d'autorisations quelconques de travaux, à en croire Claude Wiseler et Martine Hansen.

Plus de suspicion

Les deux députés reprochent à la ministre de l'Environnement de jouer sur une interprétation de la loi. «Mais elle ne peut donner aucun autre exemple que les textes ont déjà été interprétés de la même manière que dans l'affaire Traversini». D'où la question lancinante: «Où est l'égalité de traitement due à chaque citoyen?»

Les élus CSV poussent plus loin encore la suspicion. En émettant le doute suivant: «Comment se fait-il qu'une personne qui ne réclame qu'une pose de lambris sur une façade reparte avec une approbation portant sur la réalisation d'une fenêtre et d'un nouveau toit sans les demander officiellement?» 

"Nous avons assez de faits pour dire que Traversini n'a pas été obéi et traité différemment des autres."

Martine Hansen

Rapidité excessive, passe-droit, négligences, contournement de la loi, il appartiendra à la justice de définir les responsabilités. L'enquête, d'ailleurs, suit son cours puisque le parquet de Luxembourg informait qu'une perquisition avait été menée dans les bureaux du ministère de l'Environnement concernant cette affaire.


Pol, Conference de presse, Carole Dieschbourg , Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Des perquisitions au ministère de l'Environnement
Dans le cadre de «l'affaire Traversini», des agents de la police judiciaire ont procédé à la saisie de différents documents dans les bureaux Place de l'Europe.

Seule vérité répétée par Claude Wiseler : «Dans un État de droit, tout doit être interprété de la même manière et ne pas faire le caoutchouc tiré une fois vers la droite et une fois vers la gauche»

Vendredi, ni Martine Hansen ni Claude Wiseler n'ont exigé la démission de la ministre verte de l'Environnement. «Nous faisons notre travail en tant qu'opposition et contrôlons le gouvernement. Nous attendrons les déclarations de la semaine prochaine et tirerons nos conclusions.» 



Sur le même sujet

Après avoir démissionné de ses fonctions de bourgmestre de Differdange, l'élu Déi Gréng a fait part de sa volonté de quitter la Chambre. Une nouvelle conséquence de ses problèmes liés à la rénovation d'une habitation en zone naturelle protégée.
Lokales, Conference de presse Roberto Traversini, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Montrée du doigt par le CSV pour d'éventuelles irrégularités dans le traitement du dossier qui a coûté sa place au bourgmestre de Differdange, la ministre de l'Environnement (Déi Gréng) a présenté l'ensemble des pièces à disposition de ses services. Et ainsi justifié ses choix.
Carole Dieschbourg est prête à répondre aux questions de la commission Environnement «dès cette semaine».
Après l'affaire de la maison de jardin ayant coûté son poste au bourgmestre de Differdange, voilà sa collègue ministre de l'Environnement (Déi Gréng) pointée du doigt par des élus du CSV à propos d'autorisations distribuées à la légère.
Politik, Sommerinterview Carole Dieschbourg, Ministerin für Umwelt, Klima und nachhaltige Entwicklung,  Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
La Justice s'est officiellement saisie de l'«Affaire Traversini» ce vendredi. Des perquisitions ont déjà été menées à l’administration communale de Differdange ainsi que dans les bureaux du Centre d’initiative et de gestion locale que présidait le bourgmestre Déi Gréng.
Démission Roberto Traversini - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort
Après avoir reconnu des «erreurs» sur des travaux entrepris sur une de ses habitations, le bourgmestre de Differdange a annoncé quitter ses fonctions de bourgmestre ce vendredi matin.