Changer d'édition

Le CSV doit choisir sa tête de liste le 1er février
Luxembourg 2 min. 24.01.2023
Elections législatives

Le CSV doit choisir sa tête de liste le 1er février

Claude Wiseler n'a pas voulu révéler quels noms ont été le plus souvent cités lors des entretiens avec la base du parti.
Elections législatives

Le CSV doit choisir sa tête de liste le 1er février

Claude Wiseler n'a pas voulu révéler quels noms ont été le plus souvent cités lors des entretiens avec la base du parti.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 24.01.2023
Elections législatives

Le CSV doit choisir sa tête de liste le 1er février

Michèle GANTENBEIN
Michèle GANTENBEIN
Le 1er février, le CSV proposera au conseil national une tête de liste pour les élections d'octobre.

Avec Xavier Bettel et Paulette Lenert, les têtes de liste du DP et du LSAP pour les prochaines élections législatives d'octobre sont désignées. Chez les Verts, la ministre de la Justice et de la Culture Sam Tanson s'est imposée comme «candidate désirée». Pour le plus grand parti, le CSV, la question n'est pas encore tranchée. Elle devrait toutefois l'être prochainement.

Les discussions avec les instances du parti sur les têtes de liste appropriées sont pour l'instant terminées, a expliqué mardi le coprésident du parti Claude Wiseler, interrogé par le Luxemburger Wort. Le 1er février, lui et la coprésidente Elisabeth Margue soumettront au conseil national une proposition sur la personne qui devra mener le CSV au succès lors des élections législatives. On peut s'attendre à ce que le conseil national prenne une décision le même jour. 


Politik, Interview Claude Wiseler, Csv, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Claude Wiseler renonce à être tête de liste pour le CSV
Le comité national du CSV a chargé ses deux coprésidents, Claude Wiseler et Elisabeth Margue de proposer un candidat pour la tête de liste du parti.

Claude Wiseler n'a pas voulu révéler de qui il s'agit ou quels noms ont été le plus souvent cités lors des entretiens avec la base du parti. La seule chose qui est claire, c'est qu'il n'y aura pas de double direction.

Les derniers noms qui ont circulé sont ceux de Martine Hansen, co-cheffe de groupe, ou de l'ancien président du parti Marc Spautz. Selon les informations, le co-chef de groupe Gilles Roth et l'ancien ministre des Finances Luc Frieden, qui a quitté la scène politique nationale en 2014 pour travailler à Londres en tant que vice-président de la Deutsche Bank, font partie de la liste restreinte. Aujourd'hui, Luc Frieden est président de la Chambre de commerce ainsi que président de l'association européenne des Chambres de commerce et de l'industrie.

Le CSV choisira-t-il Luc Frieden (à gauche) ou Gilles Roth comme tête de liste pour les législatives.
Le CSV choisira-t-il Luc Frieden (à gauche) ou Gilles Roth comme tête de liste pour les législatives.
Photo: LW

Claude Wiseler a souligné que l'important n'était pas seulement la question du candidat principal, mais aussi celle du candidat autour duquel une équipe peut être formée. La décision concernant les têtes de liste régionales et la question de savoir si l'on se lance dans la course au niveau des districts avec des candidats uniques ou des têtes de liste doubles ne sera prise qu'après les élections communales, a encore déclaré Claude Wiseler. 

Cet article est paru initialement sur le site du Luxemburger Wort.

Traduction: Thomas Berthol

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les Verts restent encore très discrets sur les élections législatives, alors que les autres partis ont déjà commencé à se positionner. Le vice-Premier ministre François Bausch estime que Sam Tanson serait une bonne candidate pour déi Gréng.
Les élections législatives ne sont qu'en octobre, mais les esprits s'échauffent déjà en ce début d'année. L'ancien ministre des Sports Dan Kersch s'en est pris au Premier ministre Xavier Bettel, une querelle qui n'a pas échappé au CSV.
Le Premier ministre sur RTL dans l’interview du Nouvel An
Le Premier ministre Xavier Bettel parle des élections législatives, de son avenir en tant que Premier ministre et de l'issue possible de la guerre en Ukraine lors de l'interview du Nouvel An sur RTL.
Politik , Partei DP , Xavier BETTEL , PremierMinister  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort