Changer d'édition

Le CSV devient plus coloré
Luxembourg 5 min. 13.06.2022 Cet article est archivé
Nouveau logo

Le CSV devient plus coloré

Le nouveau logo du CSV : quatre couleurs au lieu d'un orange monotone.
Nouveau logo

Le CSV devient plus coloré

Le nouveau logo du CSV : quatre couleurs au lieu d'un orange monotone.
Photo: Elena Arens
Luxembourg 5 min. 13.06.2022 Cet article est archivé
Nouveau logo

Le CSV devient plus coloré

Marc SCHLAMMES
Marc SCHLAMMES
Le nouveau logo du CSV est en quadrichromie et non plus monochrome. Après vingt ans passés en orange, le parti souhaitait du changement, sans renier ses valeurs.

Fini l'orange. Depuis samedi, le CSV se présente en quatre couleurs. L'orange, qui représentait la couleur du parti depuis une vingtaine d'années, est certes conservé dans un ton jaunâtre et mat. Mais avec le bleu ciel, le blanc et le noir, trois couleurs viennent s'ajouter. 

La palette de couleurs doit refléter la diversité de la société et faire comprendre que le CSV, en tant que parti populaire, porte cette diversité dans son ADN. Et le noir est en quelque sorte un hommage au passé du parti.

Exemple d'une affiche avec le nouveau logo du parti chrétien-social.
Exemple d'une affiche avec le nouveau logo du parti chrétien-social.
Photo: Elena Arens

Une meilleure cohérence 

«Quelque chose de nouveau est en train d'émerger», tel était le titre du congrès du plus grand parti d'opposition - le quatrième en 14 mois - qui a réuni 235 délégués au Forum Geesseknäppchen de la capitale. Outre un nouveau logo, l'ordre du jour promettait également au point trois «Positionnement, évaluation et vision d'avenir du CSV». 

Comme annoncé fin mars lors du congrès d'Ettelbruck, les membres devaient discuter de ce que représente le parti lors de la «mission dart» - «dynamisme, authenticité, pertinence, équipe». Comme l'a fait savoir la coprésidente Elisabeth Margue, 100 membres répartis en dix groupes de travail se sont penchés sur cette question. Tout le monde est tombé d'accord : le CSV est un parti de valeurs. 

L'ancien logo a représenté le CSV pendant deux décennies.
L'ancien logo a représenté le CSV pendant deux décennies.
Photo: Elena Arens

Le coprésident de parti Claude Wiseler s'est penché sur les valeurs - qui, à l'instar de la couleur noire, sont depuis toujours associées au CSV. En tant que parti du centre démocratique, le CSV est l'antithèse des partis qui pratiquent le clientélisme ou qui divisent la société. 

En tant que parti de valeurs, la dignité de l'homme est au centre des préoccupations du CSV. Dans la vie politique de tous les jours, cela signifie veiller à l'égalité des chances et à la justice, selon Claude Wiseler. 

Après dix ans d'absence, nous méritons de revenir au gouvernement.

Gilles Roth

Dans l'organisation de la vie politique quotidienne, les chrétiens-sociaux adhèrent en outre au principe de subsidiarité : prendre ses responsabilités, non seulement par rapport à soi-même mais aussi par rapport aux autres, tout en respectant le choix de vie de chacun. 

L'importance du «S» dans le nom du parti est réaffirmée, entre autres dans la politique économique, qui doit être durable, innovante et orientée vers le social. Pour Claude Wiseler, «innovant» signifie, dans le contexte du défi énergétique et climatique, que l'on vise une décarbonisation, mais pas une désindustrialisation. 

Oui aux listes d'ouverture

La boussole des valeurs des chrétiens-sociaux est complétée par l'Union européenne - «elle reste une composante de l'identité du CSV» - et les notions d'environnement, de famille, de vie et de santé - qui doivent toujours être interprétées de manière pragmatique et flexible et non idéologique, souligne le chef de parti.

Avec une abstention et une voix contre, les délégués ont approuvé la possibilité de listes d'ouverture pour les élections municipales.
Avec une abstention et une voix contre, les délégués ont approuvé la possibilité de listes d'ouverture pour les élections municipales.
Photo: Elena Arens

Le deuxième thème central du congrès a été celui des élections communales. Un an exactement avant le scrutin communal, les deux secrétaires généraux Stéphanie Weydert et Christophe Hansen ont présenté la feuille de route interne du parti, avec notamment une formation des candidats, l'adoption définitive des listes le 11 janvier et le prochain congrès du parti le 11 mars, au cours duquel la campagne électorale sera officiellement lancée. 


Die neue Parteispitze der CSV mit Stéphanie Weydert, Christophe Hansen, Claude Wiseler und Elisabeth Margue (v.l.n.r.)
Breite Zustimmung für Margue und Weydert
Die CSV schließt die 2021 eingeleitete personelle Erneuerung an ihrer Spitze ab. Stehende Ovationen gibt es allerdings an unerwarteter Stelle.

En outre, le congrès a adopté, avec une abstention et une voix contre, une modification des statuts du parti qui permet aux sections locales du CSV de se présenter avec des listes d'ouverture, c'est-à-dire d'accepter des candidats qui ne sont pas membres du CSV ou même d'un autre parti. La seule condition est de convaincre le comité national avec les arguments appropriés. 

Stéphanie Weydert a rappelé l'importance des élections communales du 11 juin 2023 pour le CSV en se référant à 2017 : «Nous sommes la force la plus importante dans les communes, nous sommes représentés dans 70 conseils échevinaux, nous avons 47 bourgmestres, 78 échevins et 202 conseillers».

Ce samedi, le CSV ne s'est guère préoccupé de la concurrence politique. En tant que président du CSV Stad, le parti hôte, Serge Wilmes a seulement reproché au gouvernement bleu-rouge-vert de ne s'occuper que de lui-même et de ses affaires. 

Pour finir, la coprésidente du groupe Martine Hansen a critiqué, comme à Ettelbruck, la politique d'éducation de Claude Meisch (DP), tandis que Gilles Roth s'en est pris aux Verts, qui qualifieraient la hausse des prix de l'essence et du diesel, laquelle incite les Luxembourgeois à se rendre désormais en Allemagne pour faire le plein, d'«effet incitatif voulu» : cette évolution représente au contraire une charge croissante pour de plus en plus de citoyens. 

Le coprésident du groupe a mis également en garde contre le fait que le tourisme à la pompe ne doit pas s'effondrer car il apporte des recettes de plusieurs milliards dans les caisses de l'Etat. Celles-ci peuvent servir à financer des prestations sociales, a-t-il encore rappelé.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Nach Da Costa-Entlassung
Wurde Jeff Da Costa auf politischen Druck hin entlassen? Die CSV verlangt nach politischer Aufklärung und beantragt eine Dringlichkeitssitzung des Wirtschaftsausschusses.
Nah den verheerenden Überschwemmungen Mitte Juli 2021 hatte Jeff Da Costa die Kommunikation von Blau-Rot-Grün heftig kritisiert.
Die Folgen des Ukraine-Krieges dominierten am Samstag die politischen Reden am Parteikongress der Grünen. Das Superwahljahr eher weniger.
Fotos vom Kongress / Foto: Gilles KAYSER