Changer d'édition

Le crassier de Mondercange se met au solaire
Luxembourg 2 min. 27.04.2021

Le crassier de Mondercange se met au solaire

D'ici quatre mois, le site devrait être débarrassé de ses gravats miniers.

Le crassier de Mondercange se met au solaire

D'ici quatre mois, le site devrait être débarrassé de ses gravats miniers.
Photo: Claude Piscitelli (archives)
Luxembourg 2 min. 27.04.2021

Le crassier de Mondercange se met au solaire

Deux ans après le dernier glissement de terrain, les travaux de drainage de la décharge vont commencer cette semaine. A terme, un parc photovoltaïque sera implanté sur le site.

(m.d. avec Luc Ewen) D'ici 2025, le crassier de Mondercange devrait être méconnaissable. En effet, l'ancien site minier amorce cette semaine sa conversion vers la production d'énergie verte, puisque des panneaux solaires y seront implantés d'ici quatre ans par la société Südergie.


Le crassier de Mondercange va être asséché
Quatre ans après le glissement de terrain du crassier de Mondercange, un rapport indique que les travaux de réhabilitation du site vont durer des années. Il n'est pas encore public et sera présenté à la population de Mondercange lors d'une réunion d'information le 4 juillet.

Lors du conseil communal de Mondercange vendredi dernier, le cabinet de consultants Asmus et Prabucki a détaillé le processus de drainage et de réhabilitation de ce crassier. Ainsi, les travaux commenceront dans les prochains jours par le drainage de la décharge, à son point le plus profond soit l'embouchure du Kiemelbaach. Long de 1,4 kilomètre et profond de quatre mètres, le système d'assainissement doit permettre de débarrasser le site des gravats miniers. 

Au bout de quatre mois, le terrain devrait être stabilisé et «1,3 million de mètres cubes» de terre devraient recouvrir le site à l'automne prochain, indique Jeannot Fürpass (CSV) à nos confrères du Luxemburger Wort. Le bourgmestre de Mondercange a également souligné que la création de ce parc solaire était estimée à 12 millions d'euros, d'où la «nécessité de mener ce chantier avec un partenaire». En confiant cet ouvrage à Südergie, la commune entend ouvrir l'exploitation de l'énergie solaire aux 14 communautés actionnaires de la société.

Ce déploiement d'énergie verte se fera dans un premier temps sur le dépôt de l'entreprise Cloos, qui s'était affaissé deux ans auparavant. «Pour l'instant nous ne savons pas si nous pourrons exploiter le dépôt d'Arcelor Mittal», note  Jeannot Fürpass, en raison de la présence d'un «sarcophage contenant des déchets nucléaires». Difficile à ce jour de dire combien de panneaux vont être implantés, mais le bourgmestre assure d'ores et déjà que l'exploitation «permettra à la commune d'être autonome en électricité, en ce qui concerne la consommation privée».

Les panneaux solaires devraient être implantés sur la surface marron, site de l'ancien crassier.
Les panneaux solaires devraient être implantés sur la surface marron, site de l'ancien crassier.
Image: Asmus und Prabucki

Pour rappel, l'assainissement du crassier a été évoqué pour la première fois en 2018, lors de la présentation d'un rapport d'incident suite à un glissement de terrain. Des pluies diluviennes s'étaient alors abattues sur le Grand-Duché, engendrant un affaissement des gravats miniers. Jeannot Fürpass avait alors proposé d'aplanir le site pour éviter que ce genre d'incidents, déjà survenu en 2014, ne se reproduise à l'avenir.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Quatre ans après le glissement de terrain du crassier de Mondercange, un rapport indique que les travaux de réhabilitation du site vont durer des années. Il n'est pas encore public et sera présenté à la population de Mondercange lors d'une réunion d'information le 4 juillet.