Changer d'édition

«Le CovidCheck sera certainement généralisé partout»
Luxembourg 4 min. 07.10.2021
François Koepp

«Le CovidCheck sera certainement généralisé partout»

Pour François Koepp, président de la fédération Horesca, les nouvelles règles sanitaires qui entreront en vigueur le 19 octobre doivent encore inciter les récalcitrants à se faire vacciner.
François Koepp

«Le CovidCheck sera certainement généralisé partout»

Pour François Koepp, président de la fédération Horesca, les nouvelles règles sanitaires qui entreront en vigueur le 19 octobre doivent encore inciter les récalcitrants à se faire vacciner.
Photo: Luc Deflorenne
Luxembourg 4 min. 07.10.2021
François Koepp

«Le CovidCheck sera certainement généralisé partout»

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
A la veille de la présentation de la nouvelle version de la loi covid, le président de la fédération Horesca estime que le gouvernement va accélérer sa stratégie en faveur de la vaccination via une obligation imposée dans le secteur Horeca, les loisirs et dans le monde du travail.

Les annonces politiques vont se multiplier dans les jours à venir. Avant le discours sur l'état de la Nation et les changements fiscaux sur le logement, Xavier Bettel (DP) dévoilera vendredi les nouvelles règles sanitaires qui entreront en vigueur à compter du 19 octobre prochain. De nouvelles mesures qui devraient accélérer la stratégie pro-vaccination du gouvernement, à en croire François Koepp, président de la fédération Horesca.


(FILES) In this file photo taken on September 20, 2021 a nurse prepares a dose the Pfizer-BioNtech vaccine at a vaccination centre in Derby, central England. - Vaccination with two doses of the Pfizer jab stays highly effective against severe Covid -- including the Delta variant -- for at least six months, an analysis of US patients said October 4, 2021. (Photo by Paul ELLIS / AFP)
La troisième dose en phase de décollage
Près de la moitié des 8.686 doses administrées au Luxembourg du 27 septembre au 3 octobre ont concerné des sujets déjà doublement vaccinés les mois passés. L'injection "booster" étant administrée prioritairement aux seniors.

En tant que représentant officiel des hôteliers, restaurateurs et cafetiers du pays, quelles informations avez-vous obtenues de la part du gouvernement sur la future version de la loi covid ?

François Koepp - «Les retours que nous avons eus indiquent que le CovidCheck sera certainement généralisé partout et les tests rapides ne seront plus admis. Nous n'avons pas encore eu la certitude, mais il est fort probable que ce soit bel et bien le cas car de tels dispositifs ont aussi disparu à l'étranger. Cela signifie que tous les clients devront suivre la ''règle des 3G'' - vacciné, testé, guéri, ndlr - et que ceux qui ne sont pas encore vaccinés devront faire des tests certifiés.

Cela signifie que le gouvernement entend encore accélérer la vaccination de la population...

«Si j'interprète mes échanges avec plusieurs membres du gouvernement et les propos du Premier ministre, oui clairement. On a entendu de tous les côtés que la tendance allait dans cette direction, même si tout cela n'est pas encore tout à fait décidé. Mais la grande nouveauté devrait bien être que le CovidCheck sera généralisé dans le secteur Horeca, dans tous les endroits où l'on peut enlever le masque comme les piscines, les clubs de sport. Mais aussi peut-être sur le lieu de travail.


«Le virus devrait impacter nos vies jusqu'à l'hiver»
Face à la progression de la vaccination au Luxembourg, les experts de la direction de la Santé estiment qu'un changement de stratégie sanitaire est nécessaire face à la pandémie. Cette dernière pourrait perdre de sa superbe dans les prochains mois, en cas d'absence de nouveau(x) variant(s).

Quelle(s) contrepartie(s) espérez-vous du gouvernement à la suite de ces changements ?

«Nous nous attendons à ce que les aides étatiques soient prolongées. Du moins, nous l'avons demandé. Car nous constatons que certaines entreprises ont du mal à retrouver leur vitesse de croisière et enregistrent toujours des pertes qui peuvent atteindre 40, voire 50% par rapport à 2019. 

Dans l'hypothèse où le CovidCkech est généralisé et que les tests rapides ne seront plus autorisés, il est fort probable que nous allons encore perdre une partie de la clientèle. Car aucune personne non vaccinée ne viendra boire un verre ou dîner après avoir dépensé des dizaines d'euros pour un test PCR.


Ein Kellner in einer medizinischen Schutzmaske serviert den Tisch im Restaurant
L'Etat lève encore le pied sur les aides aux entreprises
Conformément à sa stratégie d'allègement progressif du soutien aux entreprises touchées par la crise du covid-19, le ministère des Classes moyennes annonce mardi mettre fin au 30 septembre à la mesure vouée à compenser la hausse du salaire social minimum.

Les aides étatiques sont en train de diminuer jusqu'à la fin de l'année, conformément aux règles européennes. Une dérogation pourrait-elle être faite?

«Nous avons déjà pris contact avec la Commission européenne pour prolonger ces aides, notamment au niveau de l'hôtellerie. Et ce, au moins jusqu'au mois de juin de l'année prochaine. D'après mes informations, il se pourrait qu'il y ait une ouverture sur ce point, même si cela ne devrait concerner qu'un nombre limité d'entreprises qui enregistrent des pertes de 40% de leur chiffre d'affaires. Pour l'heure, rien n'est certifié.

Enfin, avez-vous des données sur le nombre de faillites enregistrées dans le secteur Horeca ?

«En me basant sur les retours que la fédération Horesca reçoit, pour le mois dernier, je dirais qu'il y en a eu une trentaine. Principalement des restaurants. Depuis le début de la pandémie, le chiffre est très difficile à donner car il y a eu des fermetures, des ouvertures et des reprises. Mais je dirais que cela devrait représenter une centaine d'établissements. 

Selon moi, il faudra bien ouvrir l’œil en janvier 2022 quand certains arriérés devront être régularisés ou échelonnés et quand les dettes courantes et les dettes accumulées devront être payées. Là, ça pourrait être le grand rush des faillites qui était attendu et qui avait été retardé en raison des aides étatiques.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Alors que la nouvelle version de la loi covid doit entrer en vigueur ce dimanche, les nouvelles dispositions prévues se trouvent toujours au cœur de nombreuses interrogations dans le secteur Horeca. En cause, la possibilité pour les clients de passer un test rapide.