Changer d'édition

Le CovidCheck obligatoire au menu
Luxembourg 3 min. 02.11.2021 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

Le CovidCheck obligatoire au menu

Le nombre d'infections covid actives se rapproche des 2.000 cas.Il était redescendu à 133 fin juin.
Covid-19 au Luxembourg

Le CovidCheck obligatoire au menu

Le nombre d'infections covid actives se rapproche des 2.000 cas.Il était redescendu à 133 fin juin.
Photo : Patrick Jacquemot
Luxembourg 3 min. 02.11.2021 Cet article est archivé
Covid-19 au Luxembourg

Le CovidCheck obligatoire au menu

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Désormais, les clients des restaurants doivent impérativement présenter leur QR Code sanitaire s'ils souhaitent s'attabler.

Avec le 1er novembre, l'actualité du CovidCheck a été totalement bousculée. D'abord en devenant facultatif à l'entrée des entreprises, ensuite en s'imposant aux restaurants, bars, discothèques et hôtels du Luxembourg.  Seules les terrasses pourront échapper à la ''contrainte'' de la présentation par les clients d'un QR Code certifiant l'état testé, guéri ou vacciné des consommateurs s'installant au-dehors pour boire ou manger.


28.08.2021, Berlin: Ein Demonstrant steht mit einer Maske in Form des Coronavirus am Leipziger Platz und protestiert gegen die Corona-Politik der Regierung. Foto: Christophe Gateau/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le virus reste à bonne distance du lieu de travail
Oui, le covid-19 peut s'insinuer partout et circuler d'une personne à l'autre à sa guise. Mais selon les dernières statistiques du ministère de la Santé, le cadre professionnel est loin d'être le premier lieu d'infection.

Ainsi, en est-il terminé des autotests à l'entrée des établissements. Solution qui, depuis des mois, avait permis aux réfractaires à la vaccination ou aux tests réguliers de pouvoir déjeuner ou prendre un verre. Reste à savoir si cette extension du CovidCheck, cinq mois après son lancement, n'aura pas de conséquences trop fortes sur la fréquentation du secteur Horesca qui reste parmi les plus fragilisés au terme de 18 mois de crise covid. 

En effet, nombre de patrons de bar ou de bonnes tables craignent qu'une partie de la clientèle se prive de sortie, plutôt que d'avoir à se vacciner ou à subir un test désormais payant. Et cela même si, à l'exemple de la Ville de Luxembourg, plusieurs initiatives sont prises pour faire diminuer le prix de ces contrôles désormais obligatoires pour qui n'a pas reçu sa dose anti-covid.

Sachant que le CovidCheck reste aussi de rigueur dans les manifestations rassemblant un public nombreux, comme les concerts ou les rencontres sportives. A l'image du prochain match de football des Roud Léiwen, le 14 novembre prochain au Stade de Luxembourg. 


Welcome Day Université Belval - Belval -  - 16/09/2021 - photo: claude piscitelli
A l'Uni, le CovidCheck restera privé d'amphi
A compter du 8 novembre, l'Université du Luxembourg effectuera un retour au complet à l'enseignement en présentiel. Mais l'Uni disposera de son propre protocole sanitaire.

Par ailleurs, désormais, le régime s'étend à toutes les classes d'âge concernées par la campagne vaccinale luxembourgeoise. A savoir les 12 ans et plus. Un changement alors que dans certaines circonstances, le contrôle concernait aussi les 6-12 ans. 

Le gouvernement a ainsi revu son dispositif avec une intention claire : pousser à la vaccination, et donc à voir l'immunité collective progresser face à une épidémie virale qui retrouve de la vigueur. Une recrudescence des contaminations ayant comme effet miroir une montée des oppositions aux choix sanitaires du gouvernement. En témoigne, par exemple, le succès de la pétition publique 2044 déposée sur le site de la Chambre. Celle-ci réclame l'accès aux institutions publiques (hôpitaux, écoles, etc) et aux entreprises privées indifféremment de toute présentation d'un pass sanitaire, type CovidCheck. Une demande qui a déjà recueilli plus de 4.000 soutiens et qui devrait prochainement déclencher un débat public entre dépositaires de la proposition et députés.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Principalement concernés par les nouvelles restrictions sanitaires, les secteurs de l'Horeca et de l'événementiel peuvent désormais faire la demande du chômage partiel pour les mois de décembre et janvier. Elle peut même être rétroactive.
Comme deux semaines auparavant, près de 3.500 personnes ont à nouveau manifesté dans la capitale leur opposition aux mesures votées pour contrer l'épidémie covid. Un cortège aux motivations toujours aussi multiples.
Deux mois maintenant que la souche indienne du covid-19 est omniprésente dans les nouveaux cas d'infection. Le dernier rapport hebdomadaire du laboratoire national de santé confirme cette tendance.
Le laboratoire Merck a développé ce qui semble être le premier médicament contre l'infection liée au coronavirus. Et si la France a déjà passé commande, le Grand-Duché compte s'appuyer sur l'Europe pour bénéficier de ce possible traitement.
Bien que facultative, l'entrée en vigueur au 1er novembre du dispositif de contrôle du schéma sanitaire des personnels s'appliquera aux entreprises et à toutes les administrations. Un défi pour ces collectivités qui devront toujours assurer leur mission de service public.
COVIDcheck.lu - certificate, COVID-Zertifikat, EU Digital Covid Certificate, covid check.lu - Foto: John Schmit