Changer d'édition

Le covid s'invite dans les pétitions publiques
Luxembourg 2 min. 26.11.2020

Le covid s'invite dans les pétitions publiques

Actuellement, 234 patients atteints du covid sont pris en charge dans les hôpitaux du Luxembourg.

Le covid s'invite dans les pétitions publiques

Actuellement, 234 patients atteints du covid sont pris en charge dans les hôpitaux du Luxembourg.
Photo : AFP
Luxembourg 2 min. 26.11.2020

Le covid s'invite dans les pétitions publiques

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Faut-il vraiment laisser les fenêtres ouvertes dans les salles de classe pour éviter le virus? Les papas doivent-ils être encore interdits de salle d'accouchement? Les scolaires doivent-ils faire du sport sans risquer d'infection? Autant de thèmes soumis à l'avis du public désormais.

La liste des pétitions publiques, validées par la Chambre, constitue toujours un baromètre intéressant. Les textes proposés traduisant les préoccupations du moment ou les débats traversant la société. Aussi, rien d'étonnant à voir que deux textes sur les huit proposés cette semaine aux soutiens des citoyens portent sur le covid.

Déjà, dans les semaines passées, la proposition 1690 suggérait d'en finir avec les cours donnés fenêtres ouvertes dans les écoles. Certes l'aération est bonne pour la dispersion virale, mais pour l'auteur «nos enfants sont assis des heures dans le froid en classe. Il faut trouver une autre solution pour qu’ils ne tombent pas tous malades de grippes, bronchites ou pneumonies». Cette fois, le texte 1699 ouvert à la signature pour 42 jours demande à ce que les heures d'éducation physique en milieu scolaire soient suspendues. Si ce n'est pas la voie retenue dans les dispositions votées mercredi, le pétitionnaire estime qu'il s'agit là d'une pratique favorisant la circulation du virus.

Si la proposition 1706 obtient les 4.500 signatures, comme exigé, elle fera alors l'objet d'un débat public. Ministre de la Santé et députés pourraient alors avoir à discuter d'une mesure inédite : faire payer leurs frais de soins aux malades du covid qui n'auraient pas suffisamment respecté les règles sanitaires en vigueur désormais. L'auteur estime que cette menace pécuniaire permettrait de contenir l'épidémie. 


Enceinte en pleine pandémie
La grossesse constitue une période délicate à aborder pour de nombreux futurs parents, à commencer par les mamans. Que tous se rassurent: le covid-19 ne semble pas être une menace directe pour les bébés et les maternités multiplient les mesures afin de limiter tout risque.

Enfin, les restrictions liées au coronavirus ont restreint la possibilité pour les futurs pères d'être aux côtés de leur compagne à participer à certains actes médicaux liés au processus de naissance. Aussi est-il suggéré dans la suggestion 1709 que les papas puissent, dans le respect des gestes barrières, assister notamment à l'accouchement comme ils sont autorisés à participer aux examens échographiques.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le voile islamique fait l'objet d'une pétition
Le sujet fait partie des thématiques d'une des cinq nouvelles pétitions publiques ouvertes à signature. Mais la question est-elle aussi "non discriminante" que ne le veut l'habituel esprit des textes soumis à avis de la population avec l'aval de la Chambre?
TO GO WITH AFP STORY BY SAMER AL-ATRUSH<br />(FILES) -- This combination picture created from AFP file images on June 19, 2009 shows Muslim women wearing a Hijab (top L), a Niqab (top R) a Tchador (down L) and a Burqa.  A French parliament report called on January 26, 2010 for a ban on the full Islamic veil, saying Muslim women who wear the burqa were mounting an "unacceptable" challenge to French values. After six months of hearings, a panel of 32 lawmakers recommended a ban on the face-covering veil in all schools, hospitals, public transport and government offices, the broadest move yet to restrict Muslim dress in France.<br />   AFP PHOTO (LtoR) CRIS BOURONCLE/FAROOQ NAEEM/BEHROUZ MEHRI/FARZANA WAHIDY
Une pétition réclame la démission d'Asselborn
Huit nouvelles demandes ont été jugées recevables par les députés. Les thèmes abordés évoquent entre autres la pandémie, le logement et plus surprenant... le départ du ministre des Affaires étrangères.
Asselborn
Le nom du stade national fait toujours débat
Un mois après une demande de donner à la nouvelle enceinte une coloration plus «luxembourgeoise», une pétition propose de le rebaptiser «Stadion Ali Ruckert». Elle a été refusée ce mercredi en commission ad hoc, au même titre que cinq autres requêtes parmi les 15 introduites.
Fußballstadion Kockelscheuer - Stade de Foot  Kockelscheuer - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort