Changer d'édition

Le covid pousse le gouvernement dans les cordes
Luxembourg 3 min. 23.10.2020

Le covid pousse le gouvernement dans les cordes

Cinq jours de progression inquiétante du covid-19 à l'intérieur et aux frontières du pays vont-ils pousser la ministre de la Santé et le Premier ministre à revoir la stratégie sanitaire? Réponse cet après-midi.

Le covid pousse le gouvernement dans les cordes

Cinq jours de progression inquiétante du covid-19 à l'intérieur et aux frontières du pays vont-ils pousser la ministre de la Santé et le Premier ministre à revoir la stratégie sanitaire? Réponse cet après-midi.
Photo : Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 23.10.2020

Le covid pousse le gouvernement dans les cordes

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le «wait and see» adopté depuis samedi par le ministère de la Santé a sans doute vécu. Ce vendredi, à 16h, un point presse se tiendra à l'issue du Conseil de gouvernement. Difficile d'imaginer qu'aucune nouvelle décision sanitaire ne soit prise face à la recrudescence des contaminations et hospitalisations.

«Rien à attendre avant la semaine prochaine, voire le milieu de la semaine prochaine.» Tel était le discours de Xavier Bettel et Paulette Lenert ces derniers jours. Le Premier ministre et la ministre de la Santé appuyant leur stratégie sanitaire sur des indicateurs suffisamment bas, à leurs yeux, pour ne pas avoir à modifier les consignes imposées à la population et plus largement à la société. Une posture affirmée samedi soir, assumée mercredi. Sauf que... depuis les curseurs ont bougé vers la zone rouge, et sans doute plus vite que prévu.

Jeudi soir, les chiffres délivrés par la direction de la Santé tenaient lieu de record depuis le début de l'épidémie : 595 nouveaux cas (du jamais-vu et de loin), 140 morts et 69 hospitalisations en lien avec le covid. Sans oublier les 3.563 infections actives reconnues dans le pays... Et la seule réponse du jour était un conseil appuyé à chacun de bien penser à s'auto-isoler ou à se mettre en quarantaine en cas de contamination avérée ou fort soupçon d'infection.

Les découvertes successives de plusieurs clusters dans des lieux tels les services du CHL puis sur le site hospitalier Robert-Schuman au Kirchberg mais aussi à la photothèque de la Ville de Luxembourg (fermée jusqu'à nouvel ordre) n'arrangent pas les affaires. Tout comme les cas positifs qui ne cessent en milieu scolaire à l'approche des vacances de Toussaint (le 31 octobre) et angoissent les familles. Sans compter que la pression sur le gouvernement doit aussi être mise par les services de santé.

En effet, nul doute que la crainte d'être débordés par un flux massif de patients covid inquiète les quatre groupes hospitaliers du pays. En cette fin de semaine, il se murmure déjà que la phase 3 du plan d'urgence sanitaire pourrait d'ailleurs être déclenchée dans les prochaines heures... Sans doute, Paulette Lenert ne pourra-t-elle faire autrement que d'en passer par là. Même à titre préventif pour rassurer autant la population que les professionnels de santé qui payent un lourd tribut au virus côté maladie professionnelle, et fatigue.


A patient infected with COVID-19 is transferred back to intensive care from an especially created Post Resuscitation Unit (Unité Post Réanimation Respiratoire) after his condition went worse on April 17, 2020 at the Emile Muller hospital in Mulhouse, eastern France, as France is on the 32nd day of a strict lockdown aimed at curbing the spread of the COVID-19 pandemic caused by the novel coronavirus. (Photo by PATRICK HERTZOG / AFP)
Le covid remet la pression sur l'hôpital
Avec des chiffres en progression préoccupante, l'épidémie de covid-19 vient à nouveau bouleverser les prises en charge hospitalières. Jusqu'à présent les services font face.

Enfin, le Luxembourg n'étant pas une île, il doit faire avec ses voisins. Et là, rien ne va plus. L'Allemagne tremble, la Belgique croule sous les cas et une organisation incertaine quand la France impose le couvre-feu aux deux tiers de sa population (avec des restrictions dans les départements frontaliers déjà).

On voit donc mal comment les responsables du Grand-Duché pourraient rester bras croisés, en espérant que cela passe. Et c'est sans doute tout l'enjeu de cette prise de parole, cet après-midi. Maintenant, au sortir de la rencontre avec l'ensemble des ministres, le discours pourrait aussi être une réaffirmation que le pays doit encore faire le dos rond quelques jours. Seule certitude : chaque choix, chaque annonce, peut avoir de telles conséquences sur la santé, l'activité et l'emploi que rien ne sera simple à décider même avec l'expérience de sept mois de crise sanitaire derrière soi.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Entre les lignes du changement de cap sanitaire
Inquiétudes pour les seniors, fragilité des effectifs hospitaliers et présence massive du virus dans les eaux usées: voilà certains des indicateurs qui ont poussé le gouvernement à changer son fusil d'épaule dans la traque au covid.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Wartesaal Urgence , Distanz , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le covid motive l'Inspection du travail
La cinquantaine d'inspecteurs de l'ITM n'a pas chômé depuis l'apparition du virus. Depuis avril, ils ont réalisé pas moins de 1.629 contrôles d'entreprises ou de chantiers pour vérifier que tout était fait pour préserver les salariés d'un risque d'infection.
worker/engineer wearing disposal face mask for protect dust smoke and corona virus while working in workplace or factory
40% des cas positifs d'origine «non attribuable»
Paulette Lenert a parlé ce mardi devant les députés d'«une situation diffuse» à l'évocation du rebond actuel de l'épidémie de covid. La ministre de la Santé a aussi déclaré «ne pas avoir connaissance de grands clusters» au Luxembourg.
Illustration, Test Covid-Station Park&Ride, Bouillon Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
L'optimisme prudent de Paulette Lenert
De la patience et des efforts, c'est le message envoyé à la population par la ministre de la Santé lors de son point presse qui s'est tenu ce vendredi à la veille du long week-end pascal.
Politik, Corona-Virus, Pressekonferenz Xavier Bettel Paulette Lenert, , Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort