Changer d'édition

Le covid booste le taux de réussite au bac
Luxembourg 2 min. 16.07.2020 Cet article est archivé

Le covid booste le taux de réussite au bac

Examen écrit final au Lycée technique de Bonnevoie.

Le covid booste le taux de réussite au bac

Examen écrit final au Lycée technique de Bonnevoie.
Photo: Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 16.07.2020 Cet article est archivé

Le covid booste le taux de réussite au bac

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
La crise sanitaire et la fermeture subséquente des lycées durant près de deux mois n'ont pas affecté les résultats de fin d'année en terminale. Une progression de 5% du taux de d'élèves diplômés s'observe même par rapport à l'année dernière.

Une année scolaire «exceptionnelle» en tous points vient à peine de se refermer. Bouclage de tous les établissements du pays oblige, jamais encore professeurs et lycéens n'avaient eu à se familiariser avec l'apprentissage à distance comme ce fut le cas durant sept semaines, du 15 mars au 3 mai. La question brûlante de l'incidence de ce contexte inédit sur le taux de réussite reçoit ce jeudi une réponse: 83% des 3.516 candidats sur la ligne de départ ont décroché leur diplôme de fin d'enseignement secondaire. Ce taux apparaît même de 5% supérieur à celui de l'année 2018-2019, selon des données communiquées ce jeudi par le ministère de l'Éducation nationale.

Mieux, il s'agit même du taux de réussite le plus élevé enregistré pour la session d'été du bac au XXIème siècle! A côté de ces 2.915 jeunes diplômés, 418 élèves (12%) ont été ajournés et 183 (5%) carrément refusés. C'est dans l'enseignement secondaire classique que le taux de réussite se révèle le plus élevé avec 89%, contre 77% dans le secondaire général. Par ailleurs, 166 élèves ont obtenu la mention «excellent», soit une moyenne générale égale ou supérieure à 52 points. A l'analyse, les performances des filles s'avèrent globalement meilleures que celles des garçons: elles affichent en effet un taux de réussite de 85%, contre 80% du côté des garçons.


Lokales, Rentree für die Abschlussklassen, Schüler des  Lycée Hubert Clement, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Les examens des lycéens en mode covid-19
Maintenus malgré la crise sanitaire, 3.545 candidats passeront ce lundi 25 mai les examens de fin d'études secondaires. Des examens non sans adaptations, tant au niveau du contenu que des conditions.

«Félicitant les jeunes diplômés pour leur réussite dans un contexte inédit», Claude Meisch (DP), le ministre de l'Éducation nationale souligne «l'investissement dont élèves et enseignants ont fait preuve tout au long de la période de confinement et après la reprise du 4 mai». Le ministre DP qui relève que «l'apprentissage et l'enseignement à distance n'ont finalement pas eu d’impact» sur les résultats de fin d'année.

Pour rappel, en pleine crise du covid, et contrairement à d'autres pays, le Luxembourg avait décidé de maintenir les épreuves écrites et orales des examens. Celles-ci se sont donc déroulées selon le calendrier initialement fixé, et les critères d'admission et de refus sont eux aussi restés inchangés. Grâce à cette décision, le diplôme de terminale a pu conserver toute sa valeur.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les 3.545 candidats terminent mercredi les écrits des examens de fin d'études secondaires. Des épreuves qui se sont déroulées comme à l'accoutumée. Ou presque, à l'image de cette année atypique. Et si les craintes liées aux risques sanitaires se sont dissipées, elles ont laissé place, chez certains élèves, à d'autres peurs, notamment concernant la suite de leurs études.
Lok , Athenee , Premieresexamen , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Après le 20 avril et le 11 mai, le Luxembourg entame ce lundi le troisième épisode de son plan de déconfinement, dans un contexte de recul de la pandémie. Retour sur les bancs de l'école des élèves du fondamental, réouverture du Findel mais aussi début des tests à grande échelle figurent au programme.
Lokales, Vorbereitungen in den Schulen in Remerschen und Bech-Kleinmacher vor der Corona-Rentrée
Maintenus malgré la crise sanitaire, 3.545 candidats passeront ce lundi 25 mai les examens de fin d'études secondaires. Des examens non sans adaptations, tant au niveau du contenu que des conditions.
Lokales, Rentree für die Abschlussklassen, Schüler des  Lycée Hubert Clement, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Pouvoir terminer l'année scolaire tout en respectant toutes les mesures de sécurité, c'est le défi que va tenter de relever le monde de l'enseignement. Claude Meisch (DP) s'est expliqué ce mercredi devant les membres de la Commission de l'Education nationale.
Lehrer, Eltern und Schüler blicken der Schulöffnung mit gemischten Gefühlen entgegen.
Après la décision du gouvernement de maintenir les écoles fermées jusqu'au 3 mai, le ministre de l'Education annonce une nouvelle vague d'adaptations. Claude Meisch veut tout mettre en oeuvre pour que l'année scolaire soit bouclée tant bien que mal.
Claude Meisch, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enfance et de la Jeunesse, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche