Changer d'édition

Le covid à l'origine d'une surmortalité début avril
Luxembourg 2 min. 18.09.2020

Le covid à l'origine d'une surmortalité début avril

Si la semaine du 6 au 12 avril a enregistré une forte hausse du nombre de décès au Luxembourg, il n'est pas pour autant question d'une surmortalité sur l'ensemble du premier semestre de 2020

Le covid à l'origine d'une surmortalité début avril

Si la semaine du 6 au 12 avril a enregistré une forte hausse du nombre de décès au Luxembourg, il n'est pas pour autant question d'une surmortalité sur l'ensemble du premier semestre de 2020
Luxembourg 2 min. 18.09.2020

Le covid à l'origine d'une surmortalité début avril

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Avec un quart de l'ensemble des décès dus au coronavirus concentrés en sept jours, la semaine du 6 au 12 avril a entraîné une hausse de 64% de la mortalité par rapport à la même période des années 2016-2019. Des données publiées par Eurostat que Paulette Lenert relativise.

Du 12 mars à aujourd'hui, l'épidémie de coronavirus a enlevé la vie de 124 personnes au Luxembourg. Et si le dernier décès remonte au 17 août, c'est bien le mois d'avril qui s'est avéré le plus meurtrier, concentrant à lui seul plus de 50% de la mortalité due au virus avec 68 victimes. Pour autant, sur l'ensemble du premier semestre de 2020, il n'est pas question de surmortalité avec un total de 2.062 décès au pays contre une moyenne de 2.065 pour la même période des années 2016-2019.

Par contre, selon des données divulguées vendredi par la ministre de la Santé Paulette Lenert (LSAP), le pays a bel et bien connu un pic de surmortalité dû à la pandémie au mois d'avril. En particulier, la semaine du 6 au 12 avril enregistre une hausse de 64% de la mortalité par rapport à la période identique sur les années 2016-2019, au pic de la première vague épidémique.

Sept jours durant lesquels 31 personnes atteintes du covid ont perdu la vie au Luxembourg, soit exactement le quart du total des victimes du virus! La période avec un pourcentage de surmortalité supérieur à 50% n'a duré qu'une seule semaine, même si la dernière semaine de mars (23-29) s'est aussi révélée mortifère, avec 31% de décès en plus, d'après des données publiées par Eurostat.

Dans sa réponse à Mars Di Bartolomeo (LSAP), Paulette Lenert précise toutefois qu'«Eurostat n'indique pas clairement la source des données luxembourgeoises exploitées», à savoir les décès de droit monitorés par le Statec ou bien les décès de fait monitorés par la direction de la Santé. Ainsi, selon la ministre de la Santé, l'exploitation des données du registre des causes de décès permet de mesurer la surmortalité du 6 au 12 avril à «seulement» 40% au lieu de 64%, soit 110 décès contre 79 en moyenne cette même semaine durant les années 2016-2019. Soit une différence de 31 unités qui correspond... exactement au nombre de personnes décédées du covid-19 cette semaine-là.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le seuil des 350 victimes approche à grands pas
Avec six nouvelles victimes de l'épidémie de covid-19, le virus reste actif au Grand-Duché, indique vendredi la direction de la Santé qui fait état de 588 nouvelles infections au cours des 24 dernières heures.
La carte de circulation du virus dévoilée
Désormais, chaque semaine, le ministère de la Santé a choisi de publier les statistiques concernant le niveau de propagation du virus dans le pays, et ses effets sur le système sanitaire. Clairement, le sud du pays est la partie du territoire la plus concernée (mais aussi la plus peuplée, ceci pouvant expliquer cela).
Lokales, Illustration, Parking Bouillon, Corona, Covid19, Test für Anwohner, Covid-Station  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Tout ne se passe pas comme prévu»
La ministre de la Santé, Paulette Lenert, reconnaît que la brusque reprise des infections ne faisait pas partie du scénario espéré. Le pire serait de voir le nombre d'hospitalisations bondir d'ici quelques jours.
online.fr, Paulette Lenert, lsap, Politik, Gesundheitsministerin,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Une coopération optimale entre les hôpitaux»
Alors que la sortie de l'état de crise se profile, le Dr Philippe Turk, directeur médical de la clinique Zitha évoque la situation du secteur hospitalier au Luxembourg. Le praticien tire les premières leçons de la pandémie et esquisse des pistes pour l'avenir.
Lok , Coronavirus , Sars-CoV-2 , Covid-19, Xavier Bettel und Paulette Lenert besuchen Hopital Kirchberg , Hopitaux Robert Schuman , Dankeschön an die Helfer  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le covid-19 n'a guère joué sur la mortalité
Depuis le début de l'épidémie au Luxembourg, seul le mois d'avril a enregistré une surmortalité modérée par rapport aux moyennes des années précédentes. Le Statec parle d'une centaine de décès supplémentaires, entre mi-mars et fin avril.
Flowers are laid on funeral urns in Pere Lachaise cemetery, in Paris on June 7, 2020, as the cemeteries reopened from June 2, during the second phase of the easing of lockdown measures taken to curb the spread of the COVID-19 pandemic, caused by the novel coronavirus. (Photo by FRANCOIS GUILLOT / AFP)
Les bons comptes du covid-19 selon Paulette Lenert
La ministre de la Santé (LSAP) s'est expliquée vendredi sur la méthodologie appliquée aux statistiques du coronavirus au Luxembourg. L'analyse des chiffres «se base sur des recommandations internationales», précise-t-elle.
Poliotik, Conseil de gouvernement Briefing presse, Xavier Bettel une Paulette Lenert: Nouvelles mesures de déconfinement Briefing. Corona Virus, Covid-19, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort