Changer d'édition

Le covid-19 stagne dans les eaux usées
Luxembourg 17.03.2021 Cet article est archivé

Le covid-19 stagne dans les eaux usées

La Commission européenne a adopté, ce mercredi, une recommandation sur la surveillance du covid-19 et de ses variants dans les eaux usées de l'Union européenne (UE).

Le covid-19 stagne dans les eaux usées

La Commission européenne a adopté, ce mercredi, une recommandation sur la surveillance du covid-19 et de ses variants dans les eaux usées de l'Union européenne (UE).
Photo: Chris Karaba / archives
Luxembourg 17.03.2021 Cet article est archivé

Le covid-19 stagne dans les eaux usées

Bien qu'encore très présent dans les stations d'épuration, le virus semble marquer un arrêt dans sa course. La 56e étude hebdomadaire du LIST vient ainsi confirmer la tendance observée la semaine précédente.

(ASdN) - Alors que le pays prenait, il y a un an, des mesures radicales pour faire face à la pandémie, le covid-19 reste encore très présent sur le territoire. Pour autant, le virus stagnerait dans les eaux usées, notent les chercheurs du Luxembourg Institute of Science & Technology (LIST) dans leur dernier rapport Coronastep.  

Les résultats de l'étude confirment ainsi la tendance à la baisse observée la semaine passée. Mais si la nouvelle est encourageante, les experts se montrent prudents. La prévalence du covid-19, soulignent-ils, est ainsi «encore élevée» dans les stations d'épuration du pays, qui déplore désormais près de 700 victimes et voit le nombre de patients hospitalisés en raison du virus repartir à la hausse. 

Si l'initiative Coronastep est menée au Grand-Duché depuis 56 semaines, elle pourrait être amenée à adapter ses méthodes. La Commission européenne a en effet adopté, ce mercredi, une recommandation sur la surveillance du covid-19 et de ses variants dans les eaux usées de l'Union européenne (UE), concernant aussi bien l'échantillonnage que les mesures ou l'analyse des données. 

L'objectif: uniformiser les processus et ainsi garantir «la fiabilité et la comparaison des données collectées». Une nouvelle source d'information précieuse que l'UE entend exploiter «davantage», précise le communiqué. En effet, celle-ci apportera notamment «une contribution significative et rentable» aux prises de décision en matière de santé publique.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Depuis bientôt un an, les chercheurs du LIST traquent le covid dans les eaux usées des ménages du pays. De quoi repérer l'évolution de l'épidémie avant même que le dépistage ne signale une évolution.
Um die gesammelten Proben zu analysieren, müssen sie ins Labor gebracht werden. In Schifflingen übernahm vergangene Woche Projektleiter Henry-Michel Cauchie (r.) selbst diese Aufgabe. Das LIST wird beim Transport der Proben aber unter anderem auch von Mitarbeitern des Wasserwirtschaftsamts unterstützt.