Changer d'édition

Le covid-19 a fait sa rentrée des classes
Luxembourg 2 min. 04.03.2021

Le covid-19 a fait sa rentrée des classes

Les mesures mises en place à la veille des congés de Carnaval ont néanmoins permis de faire baisser le nombre de cas sur les bancs de l'école.

Le covid-19 a fait sa rentrée des classes

Les mesures mises en place à la veille des congés de Carnaval ont néanmoins permis de faire baisser le nombre de cas sur les bancs de l'école.
Photo: AFP
Luxembourg 2 min. 04.03.2021

Le covid-19 a fait sa rentrée des classes

Au retour des vacances de Carnaval, le virus a lui aussi retrouvé les bancs de l'école. Entre le 22 et 28 février, pas moins de 351 cas ont été recensés, dont 35 auprès des enseignants.

(ASdN) - Si la brutale hausse des contaminations chez les enfants et adolescents inquiétait le gouvernement à la veille des vacances scolaires, force est de constater que le virus n'a pas disparu des bancs de l'école. Selon le ministère de l'Education luxembourgeois, 351 cas d'infections ont ainsi été recensés dans le milieu scolaire entre le 22 et 28 février, dont deux dans des centres de compétences. 


12.02.2021, Schleswig-Holstein, Kiel: Ein komplett mit Eis überzogenes Straßenschild, dass auf einen Fußgängerweg hinweist, steht am Ufer der Kieler Förde. Foto: Axel Heimken/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le bien-être des jeunes comme premier devoir
Contrecoup de la lutte anticovid, toute une génération s'est vu privée de ce qui fait le charme de son âge: l'école, les copains, les sentiments et expériences partagés. Il est donc plus que temps de se préoccuper du moral des élèves.

A en croire le communiqué publié ce jeudi, la majeure partie des infections (343) seraient toutefois des cas isolés (scénario 1). Soit près de 98% des cas. Des situations qui laisseraient croire à une «source d'infection extérieure» à l'école, rappellent les services du ministre Claude Meisch (DP). 

Quelques cas pourraient néanmoins laisser penser à une infection au sein de l'établissement scolaire. Huit d'entre eux correspondent en effet à un scénario 2 (maximum deux cas positifs dans une classe). En revanche, aucun scénario plus grave n'a été repéré au sein d'une école lors de la période considérée (scénarios 3 et 4). Autrement dit, plusieurs classes concernées ou une classe avec plus de trois cas. 

Pour freiner la propagation du virus à la veille des congés de Carnaval, le ministère de l'Education avait opté pour une solution radicale. Du 15 au 20 février, les cours en présentiel avaient ainsi été suspendus, marquant le retour à l'école à domicile pour les enfants et adolescents du pays. 


Students wearing protective face masks take part in an examination inside The Flanders Expo "Big Room" in Ghent on May 25, 2020. - Belgium is in its eleventh week of confinement in the ongoing coronavirus crisis and the second week of the second phase of deconfinement. The National Security Council has given the Go to the deconfinement in stages as developed by the Group of Experts for the Exit Strategy. (Photo by NICOLAS MAETERLINCK / BELGA / AFP) / Belgium OUT
Une solution pour mixer covid et examens scolaires
Mai et juin approchent, et avec eux les tests de fin d'études. Mais comment jongler entre une mise en quarantaine et ce rendez-vous scolaire important? Ouf, l'Education nationale a déjà la réponse.

Néanmoins, pour garder les portes des établissements ouvertes, Claude Meisch prévoit de changer de stratégie. Courant mars, la possibilité sera offerte aux élèves et personnel scolaire de s'autotester. Actuellement, les 0-19 ans représentent 21,9% des infections actives au Luxembourg.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après une légère baisse observée début mars, le virus marque une petite remontée au sein des établissements scolaires du pays cette semaine. Aucune chaîne d'infections n'a néanmoins été relevée, note le ministère de l'Education.
dpatopbilder - ARCHIV - 23.04.2020, Nordrhein-Westfalen, Übach-Palenberg: Schülerinnen und Schüler, einer davon mit einer Schutzmaske am Carolus-Magnus-Gymnasium. (zu dpa/lnw «Städtetag: Hitzefrei bei Maskenpflicht an Schulen großzügiger regeln») Foto: Jonas Güttler/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Tous les établissements scolaires rouvriront le 22 février. Mais le ministère de l'Education a déjà planifié les règles à suivre si le virus venait à se renforcer, avec comme priorité d'assurer les cours en présentiel.
08.02.2021, Niederlande, Den Haag: Ein Kind kommt in eine Grundschule. Eigentlich sollte dies nach dem Lockdown für alle Grundschüler der erste Schultag sein. Doch viele Grundschulen mussten aufgrund des Wintereinbruchs geschlossen bleiben. Foto: Bart Maat/ANP/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Vendredi, le ministère de l'Education nationale fera le point avec les députés pour tenter de déterminer dans quelles conditions la rentrée scolaire pourrait se faire le 22 février.
French teacher Melanie Giret (C), speaks to pupils in her classroom, before taking them outside for a lesson in contact with nature, in Clave, on February 4, 2021. (Photo by Sebastien SALOM-GOMIS / AFP)
Alors que les écoles resteront fermées à la rentrée de janvier, le virus continuait de se propager sur les bancs de l'école quelques jours avant les fêtes de fin d'année. Entre le 14 décembre et le 20 décembre, pas moins de 640 cas ont été recensés, dont 64 enseignants.
Bildungsminister Claude Meisch (DP) hat am Donnerstag seinen Covid-Bericht zur Infektionslage seit der Rentrée aus den Schulen vorgestellt und sieht momentan keine Notwendigkeit für die Einführung eines A/B-Modells in den höheren Klassen. Aber das Stufenmodell wird angepasst.
Selon le gouvernement, 758 nouvelles infections au covid-19 ont été recensées dans le milieu scolaire la semaine dernière. Deux écoles ont par ailleurs été isolées à la suite de la découverte de chaînes d'infections.
ARCHIV - 18.09.2020, Baden-Württemberg, Karlsruhe: Ein Schüler schreibt auf einem Schreibblock. Weiterhin gibt es Streit um Fördermittel für Ganztagsschulen in Baden-Württemberg. Der Bund hat eine Wiederaufnahme der Verhandlungen abgelehnt. 15 Länder warten auf ein Ende der Blockade Baden-Württembergs, damit Fördermittel von insgesamt 750 Millionen Euro ausbezahlt werden. (zu dpa: «Bund lehnt Nachverhandlungen ab im Streit um Ganztagsgelder») Foto: Uli Deck/dpa +++ dpa-Bildfunk +++