Changer d'édition

Le couvre-feu connait déjà ses exceptions
Luxembourg 2 min. 30.10.2020 Cet article est archivé

Le couvre-feu connait déjà ses exceptions

Les rondes de nuit pourront dresser des avertissements taxés de 145€ aux récalcitrants.

Le couvre-feu connait déjà ses exceptions

Les rondes de nuit pourront dresser des avertissements taxés de 145€ aux récalcitrants.
Photo : Pierre Matgé
Luxembourg 2 min. 30.10.2020 Cet article est archivé

Le couvre-feu connait déjà ses exceptions

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Le Luxembourg a fait le choix, pour novembre, d'interdire tout déplacement de nuit. Mais certains pourront tout de même se retrouver en extérieur entre 23h et 6h du matin. Et cela sans risquer de verbalisation.

Couvre-feu chaque soir entre 23h et 6h : voilà le régime qui attend le Luxembourg à compter de ce vendredi. Un mois durant, sur cette tranche horaire, tout déplacement de personne sur la voie publique sera interdit. Ainsi en ont décidé les députés, jeudi, sans toutefois accorder au dispositif l'unanimité de leur vote pourtant réclamée par le Premier ministre. La mesure la plus stricte du nouveau plan sanitaire n'a reçu que 31 voix en sa faveur (DP, Déi Gréng, LSAP). Huit voix contre (Déi Lenk, Pirate, Adr) et 21 abstentions (CSV) complétant le scrutin.

Et déjà le ministre de la Sécurité a agité le bâton. Henri Kox (Déi Gréng) mettant en garde celles et ceux qui voudraient jouer les oiseaux de nuit, et se soustraire à cette limitation. L'amende encourue sera de 145 euros. La somme peut sembler dissuasive, mais les sanctions déjà annoncées pour non-port du masque en cette période covid ou déplacement sans autorisation au début du confinement en mars dernier n'avaient pas suffi à inciter chacun à respecter scrupuleusement la loi. Résultat : 300 PV dressés et 2.008 avertissements taxés distribués...


View of an empty restaurant/bar terrace in Berlin on October 29, 2020, prior to a "semi-lockdown" starting on November 2, 2020, which will see a closing of bars and restaurants in Germany. - Germany imposed drastic curbs on people's daily lives to contain a surge in coronavirus cases with France following suit as more than 500,000 infections were reported worldwide in a new daily record. (Photo by John MACDOUGALL / AFP)
L'Europe serre la vis face au covid
Débordé par la violence de la deuxième vague de coronavirus, le Vieux Continent s'attend à un mois de novembre très difficile et multiplie les décisions.

Pas question toutefois pour le gouvernement d'inciter les agents à faire preuve d'excès de zèle. Aussi déjà, le ministre a prévenu : «La priorité de la police ne sera pas de dresser des procès-verbaux aux sans-abri qui n'ont pas d'endroit où aller». Pour eux, la Wanteraktioun a repris du service en avance (afin de leur proposer un toit avant même le déclenchement du Plan Hiver). Mais pas question non plus de verbaliser quiconque viendrait à être surpris dans les rues, sur la route, aux heures désormais proscrites. Une liste d'exceptions a ainsi été dressée.

Passe-droit accordé

Ainsi, seront tolérés les déplacements de particuliers «en vue de leur activité professionnelle ou de formation ou d'enseignement ; pour des consultations médicales ou des dispenses de soins de santé ne pouvant être différés ou prestés à distance ; pour l'achat de médicaments ou de produits de santé ; pour des motifs familiaux impérieux, pour l'assistance et les soins aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde des enfants ; répondant à une convocation judiciaire, policière ou administrative ;  vers ou depuis une gare ou un aéroport dans le cadre d'un voyage à l'étranger; liés à des transits sur le réseau autoroutier en cas de force majeure ou situation de nécessité». 

Un passe-droit a également été octroyé aux possesseurs d'animaux de compagnie. «Dans un rayon d'un kilomètre autour du lieu de résidence», ils auront le droit de promener toutou. Mais ils ne devraient guère croiser de voisins dans les parages...

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Si vous avez une solution miracle...»
Lassée des critiques, la ministre de la Santé a refait un point sur les dispositifs devant atténuer la flambée des contaminations. «Des mesures très restrictives», admet Paulette Lenert.
Politik, Paulette Lenert pressekonferenz, Neue Covid-Massnahmen in der Gesundheitskommission, Covid-19, Coronavirus, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort