Changer d'édition

Le couloir de covoiturage sur l’A6 pour 2023?
Luxembourg 4 min. 06.05.2019

Le couloir de covoiturage sur l’A6 pour 2023?

Le ministère de la Mobilité et des Travaux publics a présenté les premiers éléments du système de couloir de covoiturage et de bus sur l'A6.

Le couloir de covoiturage sur l’A6 pour 2023?

Le ministère de la Mobilité et des Travaux publics a présenté les premiers éléments du système de couloir de covoiturage et de bus sur l'A6.
Photo: Sophie Wiessler
Luxembourg 4 min. 06.05.2019

Le couloir de covoiturage sur l’A6 pour 2023?

Marc AUXENFANTS
Marc AUXENFANTS
Les premières mesures sur l'accès de la bande d'arrêt d'urgence aux véhicules transportant plus de trois personnes, aux bus et aux taxis ont été dévoilées ce lundi. Le chantier devrait commencer en 2021 et devrait durer deux ans.

Ce lundi, François Bausch, ministre de la Mobilité et des Travaux Publics, a présenté les premiers éléments du système de couloir de covoiturage et de bus, qui sera mis en place côté Luxembourg sur la bande d’arrêt d’urgence de l’autoroute A6. Hasard du calendrier? L'annonce intervient la veille du lancement d’un projet de covoiturage côté belge entre Arlon et Sterpenich.  

Les «travaux d’aménagements de l’A6 débuteront au plus tard en 2021,» a pour sa part expliqué Roland Fox, le directeur des Ponts et Chaussées. Celui-ci prévoit la mise en service effective du dispositif pour 2023. Concrètement, durant les heures de pointe, de 6h15 à 9h15 les matins et de 15h00 à 19h15 les après-midis, la bande d'arrêt d'urgence sera réservée aux véhicules transportant plus de trois passagers, aux bus et aux taxis. La vitesse y sera temporairement réduite à 90 km/h ainsi que sur les autres voies. Le reste de la journée, ces dernières reprendront leur vitesse maximale à 130 km/h. La bande d’arrêt d’urgence sera à nouveau fermée à la circulation, pour n’être utilisée qu’en cas de pannes ou d’accidents.

Un projet à 60 millions d’euros  

Roland Fox a également évoqué la mise en place en juin prochain d’une première phase de test de régulation à distance de la vitesse du trafic. Celle-ci sera réalisée aux heures de pointe, sur un premier tronçon,  depuis la frontière belge entre Sterpenich et l'échangeur de Kirchberg. «Elle aura pour but de stabiliser la circulation et de réduire les incidents sur les autoroutes,» a indiqué le directeur des Ponts et Chaussées.

Quant au chantier, on sait désormais que le projet prévoit l’installation de neuf aires d’arrêt d’urgence supplémentaires (environ tous les 500 à 1.000 m), afin de permettre aux véhicules en panne de stationner en dehors de la bande d’arrêt d’urgence. En outre, six portiques et quatre panneaux latéraux de signalisation dynamiques seront placés en début et en fin du tronçon de covoiturage et aux sorties d'autoroute, afin d'informer les usagers.

Le code de la route sera adapté

20 caméras vidéo seront par ailleurs installées, destinées officiellement «à garantir une surveillance continue, et détecter ainsi les zones dangereuses le plus rapidement possible». Elles seront complétées par des systèmes de détection automatique d'incidents. Des équipements de surveillance seront également déployés pour détecter le taux d'occupation des véhicules. Les types et montants des sanctions en cas de non-respect ne sont cependant pas encore connus.


Des systèmes de contrôle et de sanction, seront également déployés pour détecter le taux d'occupation des véhicules.
Des systèmes de contrôle et de sanction, seront également déployés pour détecter le taux d'occupation des véhicules.
Source: Ministère de la Mobilité et des Travaux publics

Le chantier est estimé à un coût total de 60 millions d'euros, dont 40 millions destinés aux aménagements des infrastructures, et 7,5 millions d'euros pour les frais de surveillance, de signalisation et de contrôle du trafic.

 La législation et notamment le code de la route seront également adaptés. Le nouveau texte soumis à la Chambre des députés intégrera une définition du covoiturage, ainsi qu’une modification des dispositions sur couloirs de circulation et d'urgence. Dans une seconde phase, l’usage de la bande d’arrêt d’urgence sera étendu dans les deux sens sur certains tronçons du réseau autoroutier (A1, A3, A4, A6). 


Dans une seconde phase, l’usage de la bande d’arrêt d’urgence sera étendu dans les deux sens sur certains tronçons du réseau autoroutier (A1, A3, A4, A6).
Dans une seconde phase, l’usage de la bande d’arrêt d’urgence sera étendu dans les deux sens sur certains tronçons du réseau autoroutier (A1, A3, A4, A6).
Source: ministère de la Mobilité et des Travaux publics

Le programme luxembourgeois de covoiturage sur les bandes d’arrêt d’urgence vise à réduire les bouchons dans le pays. Chaque jour en effet, 250.000 sièges vides de voiture entrent dans l’agglomération de Luxembourg, selon les chiffres du ministère. Il fait également partie intégrante de la stratégie Modu 2.0, qui prévoit pour 2025 de réduire la congestion du trafic aux heures de pointe tout en transportant 20 % de personnes de plus qu’en 2017. Le dispositif a aussi pour objectif de réduire les pics de pollution: selon une étude de 2018, le Grand-Duché se classe 11ème pays le plus pollueur de l'Union européenne, devant ses homologues français et belge. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'élargissement de l'A3 s'accélère
Si dans la présentation du budget, le passage à 2x3 voies de l'autoroute ne devait débuter qu'en 2021, le chantier sera entamé finalement dès l'automne prochain. Sur l'axe le plus emprunté du pays, voilà qui promet.
PK Autobahn A3, Ausbau von 2 auf3 Spuren.Foto:Gerry Huberty
La phase-test prend fin sur l'A1 et l'A6
Depuis un mois, les usagers roulant sur les autoroutes A1 vers l'Allemagne et A6 vers la Belgique ont dû rouler à 90 km/h maximum, aux heures de pointe matinales. Le but étant de fluidifier la circulation. Le dispositif s'achève ce vendredi.
Lok , Autobahn A6 , Autobahn nach Belgien , Testphase mit Geschwindigkeitsbeschränkung auf 90 Km/h in den Spitzenzeiten von 6.15 Uhr bis 9.15 Uhr  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Depuis ce lundi, levez le pied sur l'A1 et l'A6
La phase-test de «régulation de vitesse» entre la frontière belge et Kirchberg est entrée en vigueur ce lundi 3 juin et durera jusqu’au 12 juillet. L'objectif est de mieux fluidifier le trafic.
Lok , Autobahn A6 , Autobahn nach Belgien , Testphase mit Geschwindigkeitsbeschränkung auf 90 Km/h in den Spitzenzeiten von 6.15 Uhr bis 9.15 Uhr  , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
De nouveaux travaux à venir sur l'E411
Les frontaliers belges vont à nouveau grincer des dents. L'E411, qui relie le Luxembourg à la Belgique, poursuit sa mue et deux voies seront à nouveau limitées à 70km/h à compter du mercredi 6 mars prochain, dans les deux sens de circulation.
Près de 40.000 véhicules par jour - dont 10.000 poids lourds- empruntent le tronçon de l'E411 entre Arlon et Sterpenich.
Travaux sur l'A1 et l'A6 ce week-end
Les travaux se poursuivent sur les autoroutes A1 et A6 à la hauteur de la croix de Gasperich, ce vendredi soir. Des parties de ces autoroutes sont fermées jusqu'à ce dimanche, 6 heures.