Changer d'édition

Le Conseil d'Etat approuve la version 2G du CovidCheck
Luxembourg 2 min. 09.12.2021 Cet article est archivé
Législation

Le Conseil d'Etat approuve la version 2G du CovidCheck

Le Conseil d'Etat a notamment approuvé la restriction de l'accès aux lieux de loisirs aux seules personnes guéries ou vaccinées.
Législation

Le Conseil d'Etat approuve la version 2G du CovidCheck

Le Conseil d'Etat a notamment approuvé la restriction de l'accès aux lieux de loisirs aux seules personnes guéries ou vaccinées.
Photo : dpa
Luxembourg 2 min. 09.12.2021 Cet article est archivé
Législation

Le Conseil d'Etat approuve la version 2G du CovidCheck

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Les Sages se sont positionné en accord avec les nouvelles restrictions présentées la semaine dernière par le Premier ministre luxembourgeois. Des mesures que l'exécutif aimerait voir entrer en vigueur le plus tôt possible.

Un pas de plus vers le renforcement du dispositif CovidCheck vient d'être franchi. Mercredi, le Conseil d'Etat a rendu un avis favorable aux députés concernant les restrictions sanitaires devant entrer en vigueur avec la nouvelle loi covid. Annoncées la semaine dernière par Xavier Bettel et Paulette Lenert, ces mesures reposent principalement sur l'extension du pass sanitaire. 


24.11.2021, Sachsen, Dresden: Ein Mitarbeiter des Chipherstellers Globalfoundries (GF) zeigt vor Dienstbeginn in der Lobby des Werks sein Impfzertifikat. Laut Bundesarbeitsministerium müssen Beschäftigte ab Mittwoch (24.11.2021) beim Betreten ihrer Arbeitsstätte nachweisen, dass sie gegen Corona geimpft oder von einer solchen Erkrankung genesen sind. Alternativ ist eine Bescheinigung über einen negativen Test möglich. Bundesweit gelten am Arbeitsplatz Zugangsregeln nur für Geimpfte, Genesene und Getestete (3G). Foto: Robert Michael/dpa-Zentralbild/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Le CovidCheck va muscler son jeu
Le gouvernement envisage la mise en place d'un double régime de contrôle sanitaire pour la mi-janvier. L'un pour la sphère des loisirs, l'autre dans le cadre professionnel. Reste à trouver un accord avec les partenaires sociaux.

Ainsi, les Sages approuvent l'application du dispositif ''2G'' (guéri ou vacciné) à l'ensemble du secteur des loisirs. Avec cette nouvelle mesure, les personnes seulement testées négatives au virus n'auront plus accès aux restaurants, aux salles de sport, ou encore aux cinémas. 

Alors que l'exécutif prévoit une entrée en vigueur de la loi le jour même de sa parution au journal officiel, le Conseil d'Etat suggère cependant un report au lendemain de la publication. Cette dernière devrait cependant intervenir rapidement, les ministres ayant fait part de leur volonté de faire appliquer ces mesures avant l'expiration de la loi covid actuelle, le 18 décembre.

Dans son avis, le Conseil d'Etat a souligné que «le régime CovidCheck ne constitue pas une ingérence disproportionnée dans les libertés individuelles», en particulier puisque l'accès aux loisirs ne constitue pas un besoin essentiel. Ils n'appartiennent pas non plus «à la sphère des droits fondamentaux», indique l'organe. Un avis qui est donc à l'opposé du jugement récemment prononcé, en Belgique, et qui lui estimait discriminant l'équivalent wallon du CovidCheck.


online.fr, Henry-Michel Cauchie, Wasserproben in Corona-Zeiten, Kläranlage, centre eaux de station épuration, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Pas de licenciement pour les salariés anti-CovidCheck
Après une semaine de négociations, syndicats, patronat et gouvernement se sont entendus sur les sanctions liées à l'extension du dispositif CovidCheck au monde du travail.

Pour les clients des bars, restaurants et autres établissements concernés par l'extension du dispositif luxembourgeois, une liste des personnes vaccinées ayant leurs habitudes dans ces établissements pourra être tenue. Si les conseillers d'Etat ont donné leur aval à cette proposition, c'est notamment afin de soulager les contraintes de contrôle qui pèseront sur les salariés du secteur. Par contre, une fois la loi expirée, ces données devront être effacées.

La prochaine extension du CovidCheck doit s'assortir également de la possibilité pour le «contrôleur'' d'une vérification d'identité du ''contrôlé''. Cela permettant de vérifier si la personne présentant le certificat de vaccination ou de guérison est bien celle qui demande à entrer. Cette possibilité de vérification est déjà inscrite dans la loi, font remarquer les Sages. Mais le gouvernement souhaite rendre cette procédure obligatoire, et non plus facultative. Un choix également validé par les Sages. Ils se contentent de préciser que «toute pièce officielle, à l’instar d’un permis de conduire ou d’une carte d’élève, donc munie d’une photographie du concerné», doit pouvoir être utilisée.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Cette évolution de l'application CovidCheck s'adresse principalement aux personnes chargées de contrôler les certificats. Avec cette mise à jour, elles ont désormais le choix entre trois modes : 2G, 3G ou voyage.
Lokales,Covid-Check am Arbeitsplatz.Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Pas de crainte de licenciement, tests offerts dans certains cas, rétention de jours sur le compte épargne-temps : le syndicat CGFP est ressorti des négociations sur le CovidCheck obligatoire sur le lieu de travail avec diverses avancées.
Illustration Fonction Publique -  Staatsbeamten - Photo : Pierre Matge
A défaut de disposer d'un CovidCheck valide, quatre agents de la fonction publique d'Etat n'ont pu accéder à leur poste. Ils ont donc saisi le tribunal administratif pour demander la suspension de la décision de leur administration. En vain... pour le moment.
ARCHIV - 15.10.2021, Italien, Neapel: Sicherheitsbeamte der Circumvesuviana, einer st�dtischen Gesellschaft, kontrollieren die gr�nen Ausweise von Angestellten, Schaffnern und Kontrolleuren der EAV-Gesellschaft zu Beginn der Arbeitsschicht. (zu dpa �Italien macht wieder �bella figura� - Politik-Booster dank Draghi�) Foto: Ciro Fusco/ANSA via ZUMA Press/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Outre diverses actions en justice en cours, plusieurs pétitions publiques réclament l'annulation ou l'adaptation du dispositif de contrôle sanitaire. Au moins une devra faire l'objet d'un débat public.
Illustration, Covid Check, 3G, 2G, Restaurants, Bars, Cafés Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony