Changer d'édition

Le confinement freine l’évolution de l'emploi salarié
Luxembourg 2 min. 19.06.2020

Le confinement freine l’évolution de l'emploi salarié

La hausse de l'emploi salarié s'est limitée à +0,3% lors du premier trimestre.

Le confinement freine l’évolution de l'emploi salarié

La hausse de l'emploi salarié s'est limitée à +0,3% lors du premier trimestre.
Photo: Shutterstock
Luxembourg 2 min. 19.06.2020

Le confinement freine l’évolution de l'emploi salarié

Durant le pic de la pandémie de covid-19, entre mi-mars et mi-avril, 25% de l’activité du Luxembourg s’est retrouvée totalement à l’arrêt. Une situation exceptionnelle qui a coupé l'économie du pays dans son élan et impacté le marché de l’emploi selon les derniers chiffres livrés par le Statec.

(DH) - Alors que l'évolution de l'emploi salarié pendant les deux premiers mois de l'année 2020 était comparable à celle de l'année dernière, le confinement à partir de la mi-mars a nettement ralenti sa progression. C'est ainsi que le Statec indique ce vendredi que la hausse de l'emploi salarié s'est limitée à +0,3% (contre +0,8% au trimestre précédent), ce qui, sur les 12 derniers mois, représente une hausse de 2,9%.

Si la fonction publique (+4,9% sur un an) et le secteur de la construction (+3,9% sur un an) apparaissent les branches les plus dynamiques, l'Institut de statistiques note une forte baisse du nombre de salariés pour les activités des agences de travail temporaire (-24.6% sur un an). En retrait aussi, les «activités spécialisées et services de soutien» chute de 2,1 % entre le dernier trimestre 2019 et le premier trimestre 2020. «Ces activités sont les premières à souffrir lorsqu'une crise économique se pointe à l'horizon», commente le Statec. 

Dans ce contexte, il est à noter l'infime augmentation de travailleurs frontaliers 0,2%, alors qu'elle était de 1% au trimestre précédent. C'est ainsi que côtés français et belge le flux a stagné alors que le nombre de travailleurs venus d'Allemagne a bien résisté (+0,7%), toujours au cours du dernier trimestre. Par contre, une variation de +0,7 % est observée au niveau des travailleurs résidents.

Pour mémoire, à la fin du mois de mai, le Statec a annoncé une augmentation de 29% de chômeurs en 2020. Le Statec commente cette ampleur notamment en regardant les chiffres du chômage partiel. En mars et avril, le dispositif a été mis en place pour environ un tiers des salariés du pays. Soit tout de même dix fois plus que durant la récession de 2009

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Futurs chômeurs, voilà ce qui vous attend
Préavis, montant des indemnités, priorité à la réembauche... La fin de l'état de crise rebat les cartes en matière de fin de contrat des salariés après trois mois d'arrêt des mesures de suppression d'emplois. Tour d'horizon des règles en vigueur.
Wort.fr, Adem, rue Bender, Agence pour le développement de l’emploi, Luxembourg ville, Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le marché de l'emploi en phase de dégel
A une semaine de la sortie de l'état de crise, les recruteurs privilégient les résidents et les frontaliers, et ciblent les compétences numériques. Par contre, les cadres moyens ne figurent pas dans leur ligne de mire. L'occasion de faire le point sur un marché qui redémarre progressivement.
Une productivité stagnante plombe le Luxembourg
L'IMD World Competitiveness Yearbook, mesure étalon en termes de compétitivité, a rendu son verdict. Le Grand-Duché, 15e du classement sur 141 pays, perd trois places par rapport à 2019. Un recul qui s’explique par un manque de talents et des retards en termes de digitalisation.
Un virus qui pèsera lourd financièrement
Le Conseil national des finances publiques (CNFP) a examiné l'évolution de la situation budgétaire du pays pour la période 2020 et 2021. Les nouvelles perspectives bousculent les prévisions budgétaires et invitent à une vigilance particulière sur le déficit budgétaire attendu.