Changer d'édition

Le «concours actif des communes» attendu sur le logement
Luxembourg 2 min. 05.05.2021

Le «concours actif des communes» attendu sur le logement

Pour Henri Kox, la mise en place d'«un registre national des logements» permettrait de résoudre pas mal de difficultés. Ce qui nécessite un échange avec les communes, pas toutes en capacité de fournir les données attendues.

Le «concours actif des communes» attendu sur le logement

Pour Henri Kox, la mise en place d'«un registre national des logements» permettrait de résoudre pas mal de difficultés. Ce qui nécessite un échange avec les communes, pas toutes en capacité de fournir les données attendues.
Photo: Lex Kleren/archives
Luxembourg 2 min. 05.05.2021

Le «concours actif des communes» attendu sur le logement

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Pour permettre de mener à bien «un éventail d'objectifs» liés au parc immobilier, et notamment l'identification des biens inoccupés, le ministère du Logement souhaite encore plus s'appuyer sur les autorités communales. Sauf que ces dernières semblent dépassées.

Pour répondre aux difficultés d'accès au logement, le gouvernement mise sur l'action de la main publique. Si l'Etat entend désormais accélérer la constructions de biens abordables, il mise aussi sur la mobilisation des biens inoccupés. Une mission qui se heurte pour l'heure à une réalité: celle des difficultés des communes à compiler et mettre à disposition les informations sur les logements vides sur leur territoire.


online.fr .PK. Baulücken in der Stadt Luxemburg. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«Taxer les terrains inoccupés ne pourra être évité»
Face à la flambée des prix de l'immobilier au Luxembourg, bon nombre d'acteurs tirent le signal d'alarme. C'est le cas notamment de l'agence immobilière sociale qui peine à concrétiser son projet destiné à utiliser les espaces non exploités par leurs propriétaires.

Dans une réponse parlementaire publiée mercredi, Henri Kox (Déi Gréng), ministre du Logement, souligne pourtant que «la mise en place d'une stratégie pour la mobilisation des logements inoccupés (...) ne peut pas être mise en oeuvre sans le concours actif des communes», ces dernières étant «au plus proche» de la réalité «étant donné qu'elles émettent des autorisations de construire et qu'elles gèrent l'inscription des personnes physiques au registre communal». 

Autrement dit, en capacité de combiner ces informations afin de «faciliter l'identification des logements inoccupés». Et donc, en substance, d'alimenter «un registre national des logements» qui contiendrait «les nouveaux logements réalisés sur base de permis de construction (sic) émis par les communes et par la suppression des logements détruits sur base des autorisations de destruction». 


Bauen in Luxemburg, Bauboom,Immobilien,Baustellen,Place Guillaume. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
«La solution miracle n'existe pas» pour le logement
Avec une hausse de 14,5% du prix des logements en 2020, le Luxembourg poursuit sa progression à deux chiffres dans l'immobilier, entamée depuis 2018. Visible ailleurs en Europe, ce phénomène prend toutefois une ampleur spécifique au Grand-Duché et pourrait impacter l'attractivité du pays.

Pour le ministre vert, un tel dispositif permettrait non seulement d'augmenter l'offre de logements effectivement disponibles, mais aussi «servir un éventail d'objectifs supplémentaires» comme «un meilleur suivi de la qualité résidentielle, sanitaire et technique» ou des équipements techniques afin de mieux lutter «contre le réchauffement climatique». Sauf que cette liste de potentialités ne s'annonce pas aussi simple à mettre en oeuvre, à en croire Emile Eicher (CSV) qui dénonce notamment le manque de personnels qualifiés sur les questions d'urbanisme dans la totalité des communes.

Pour le président du Syvicol, les nouvelles missions confiées aux bourgmestres dans le cadre du Pacte logement 2.0 n'ont pas uniquement un impact financier, elles sont aussi synonymes d'une «charge de travail supplémentaire» et de la nécessité de «se réorganiser». Ce qui pousse le bourgmestre de Clervaux, représentant des 102 communes du pays, à ne pas cacher que certaines d'entre elles pourraient «tourner le dos» aux exigences du ministère du Logement.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Face à la flambée des prix de l'immobilier au Luxembourg, bon nombre d'acteurs tirent le signal d'alarme. C'est le cas notamment de l'agence immobilière sociale qui peine à concrétiser son projet destiné à utiliser les espaces non exploités par leurs propriétaires.
online.fr .PK. Baulücken in der Stadt Luxemburg. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Avec une hausse de 14,5% du prix des logements en 2020, le Luxembourg poursuit sa progression à deux chiffres dans l'immobilier, entamée depuis 2018. Visible ailleurs en Europe, ce phénomène prend toutefois une ampleur spécifique au Grand-Duché et pourrait impacter l'attractivité du pays.
Bauen in Luxemburg, Bauboom,Immobilien,Baustellen,Place Guillaume. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
Le ministre du Logement, Henri Kox, a expliqué mercredi en quoi le nouveau Fonds spécial créé début avril allait soutenir la construction de plus de logements ciblés, publics, abordables et durables. Premier exemple: Elmen. Avant Wiltz et Dudelange.