Changer d'édition

Le compte épargne-temps créé pour les salariés du privé

Le compte épargne-temps créé pour les salariés du privé

Photo: Shutterstock
Luxembourg 13.03.2019

Le compte épargne-temps créé pour les salariés du privé

Adopté à la Chambre des députés mardi, le compte épargne-temps dont jouissent déjà les fonctionnaires au Luxembourg devient une réalité pour les salariés du secteur privé.

(MF) – Déjà introduit dans la fonction publique au Luxembourg le 1er octobre 2018, le compte épargne-temps (CET) va aussi devenir une réalité dans le secteur privé. Le projet de loi 7324 qui avait été déposé par le ministre du Travail, Nicolas Schmit, a été voté mardi avec 58 voix pour et l'abstention des deux Pirates.

Permettant aux salariés du privé de mieux concilier vie privée et la vie professionnelle comme l'a expliqué Yves Cruchten, rapporteur du projet (LSAP) le CET permet de cumuler des heures de travail s'il est mis en place par une convention collective ou un accord interprofessionnel. En clair, le salarié peut y épargner ses heures supplémentaires, les jours de congés (au-delà du congé légal de 26 jours), les jours de repos supplémentaires accordés, etc. dans une limite annuelle de 1.800 heures.

Des heures que le salarié pourra récupérer plus tard ou à des moments plus propices dans l'année. A noter qu'un super privilège semblable aux salaires est concédé aux avoirs du compte épargne-temps, mais sans plafond.

Parallèlement, les députés ont adopté mardi une motion demandant au gouvernement de faire une évaluation de la mise en œuvre  du compte épargne-temps dans le secteur privé dans trois ans, au plus tard.


Sur le même sujet