Changer d'édition

Le colis que tous les cafés-restaurants attendent
Luxembourg 3 min. 10.05.2021

Le colis que tous les cafés-restaurants attendent

En quelques minutes, le client connaîtra le résultat de son test. Quelques minutes de patience après des mois d'attente, le jeu en vaut la peine.

Le colis que tous les cafés-restaurants attendent

En quelques minutes, le client connaîtra le résultat de son test. Quelques minutes de patience après des mois d'attente, le jeu en vaut la peine.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 10.05.2021

Le colis que tous les cafés-restaurants attendent

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Via Post, la Chambre de commerce a débuté ce lundi la répartition des autotests que les clients de l'Horeca devront utiliser avant de pouvoir (ou non) passer à table ou boire un verre.

Deux vagues. C'est ainsi que la Chambre de commerce compte procéder pour envoyer à l'ensemble des 2.600 établissements de l'Horeca du pays les autotests covid dont l'usage deviendra obligatoire à compter du 16 mai. Ainsi,  à compter de ce lundi et jusqu'à mercredi, cafés et restaurants doivent-ils recevoir les kits mis à disposition de leurs clients mais aussi de leur personnel. Et tout cela sans que cela ne coûte rien aux patrons de bars et restaurants, en tout cas pour les premiers kits reçus.


Two waiters serve tables at an Argentine restaurant called Quebracho in Mexico City, on January 11, 2021. - A group of restaurant owners decided to open their businesses despite being banned by the city government in an effort to lower COVID-19 infections. (Photo by ALFREDO ESTRELLA / AFP) (Photo by ALFREDO ESTRELLA/AFP via Getty Images)
Des restaurateurs face à l'équation des tests rapides
Si l'annonce de la réouverture de l'ensemble de l'activité du secteur Horeca fait l'unanimité, la mise en oeuvre concrète des nouvelles mesures sanitaires reste encore un point d'interrogation. En cause, l'absence de répartition claire des droits et des devoirs de chacun.

En effet, si le gouvernement a pris en charge l'achat des tests rapides (comme pour les écoles déjà et les entreprises bientôt), la Chambre de commerce a fait le choix de prendre à ses frais l'expédition adresse par adresse. Sachant que le nombre de tests offerts par établissement a été déterminé en fonction du nombre d'employés déclarés sur les registres de la Caisse nationale de santé. Du plus petit au plus grand des établissements, le colis pourrait ainsi contenir 80 et 640 unités.

Et si choix a été fait de procéder en deux vagues, c'est qu'il y en a des boites à distribuer sur l'ensemble du pays. Au total, le gouvernement a tablé sur 500.000 autotests à distribuer. Sachant que si un patron ne voit rien venir durant les horaires de livraison, il peut toujours contacter la hotline qui a été spécialement ouverte pour cette opération (tel. 42 39 39 700). 

L'initiative n'est pas sans rappeler la mobilisation de l'armée et de la Fédération des artisans, au printemps 2020. A la veille de la reprise des activités du bâtiment elle avait organisé une vaste distribution de masques aux sociétés de cette branche d'activité. 600.000 masques distribués en trois jours depuis le Findel. 

Aucun registre

En l'état actuel des travaux parlementaires, le future loi covid n'imposera pas la tenue par les cafetiers-restaurateurs d'un registre de leurs clients quand ceux-ci pourront aussi bien être reçus en terrasses qu'en intérieur. S'imposera par contre le port du masque pour les déplacements en salle ou au-dehors, la distanciation et un nombre de convives par table augmenté à six. Le test ne sera obligatoire qu'aux hôtes souhaitant consommer à l’intérieur (sauf pour les personnes disposant d'un test PCR négatif de moins de 72 heures, d'un test antigénique rapide négatif de moins de 24h).


Plus de civisme demandé aux clients des bars belges
La réouverture des terrasses a été plus mouvementée que prévu de l'autre côté de la frontière. Suite aux débordements du weekend, le président de la fédération Horeca attend que des efforts soient faits à la fois par le gouvernement et les particuliers.

En cas de test sur place virant au positif, le client sera prié de quitter les lieux, de se mettre en auto-isolement et d’informer ses contacts proches et les autorités de sa situation. Car même si la situation sanitaire s'améliore -avec notamment un rythme de contaminations de 160 nouvelles infections par jour- pas question de risquer une nouvelle flambée covid. Mieux vaut donc deux vagues de distribution (et de respect des consignes) qu'une quatrième vague de contaminations...


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

La réouverture des terrasses a été plus mouvementée que prévu de l'autre côté de la frontière. Suite aux débordements du weekend, le président de la fédération Horeca attend que des efforts soient faits à la fois par le gouvernement et les particuliers.
Pour pallier le manque de personnel qualifié face à la hausse des maladies mentales, l'Etat va proposer aux volontaires d'apprendre les gestes de premiers secours psychologiques. Le but: former 6.000 citoyens d'ici 2025.
278 élèves ont été dépistés positifs au covid dans la première semaine de mai. Mais, avec l'emploi des autotests, le ministère de l'Education a choisi de revenir sur certaines règles, comme la fin des demi-cours pour les classes supérieures du secondaire.
ARCHIV - 09.06.2020, Nordrhein-Westfalen, Meerbusch: Schülerinnen und Schüler einer Grundschule sitzen mit Abstand in ihrem Klassenraum. Nach einer Woche Unterricht zuhause können viele Kinder und Jugendliche in Nordrhein-Westfalen am Montag wieder in ihre Schulen gehen (zu dpa: «Schüler in Nordrhein-Westfalen kehren wieder in die Klassenzimmer zurück»). Foto: Marcel Kusch/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
Alors que la campagne de vaccination s'accélère et que le dispositif sanitaire s'allège, le gouvernement se refuse à permettre aux personnes ayant reçu leur dose de bénéficier d'un quelconque avantage. Notamment dans l'accès aux bars et aux restaurants.
19.01.2021, Hessen, Frankfurt/Main: Zeynep Kallmayer, Pflegegruppenleiterin der Covid-19-Intensivstation C1 am Uniklinikum Frankfurt, zeigt ihren Impfpass mit den beiden Eintragungen für die Corona-Impfung. Kallmayer hat ihre zweite Impfung gegen das Coronavirus erhalten. Für den vollen Impfschutz ist mit Abstand von mehreren Wochen eine zweite Impfung nötig. Foto: Andreas Arnold/dpa +++ dpa-Bildfunk +++
La ministre de la Santé reconnaît que quelques centaines de personnes ont été infectées par le covid-19 après avoir reçu la première ou la seconde injection. Des cas étudiés mais pas si étonnants.
A medical worker administer the Jansen (Johnson and Johnson) Covid-19 vaccine to the public at a FEMA run mobile Covid-19 Vaccination clinic at Biddeford High School in Bidderford, Maine on April 26, 2021. - The clinic is jointly run by FEMA and the state of Maine with the help of other federal agencies and the Maine National Guard. The United States has resumed vaccinations with the Johnson & Johnson shot, the third authorised injection, after a brief pause over links to a rare form of clotting. (Photo by Joseph Prezioso / AFP)