Changer d'édition

Le cinéma entre dans une nouvelle dimension au Kirchberg
Luxembourg 1 4 min. 24.04.2019 Cet article est archivé

Le cinéma entre dans une nouvelle dimension au Kirchberg

Le cinéma entre dans une nouvelle dimension au Kirchberg

Photo: Kinepolis
Luxembourg 1 4 min. 24.04.2019 Cet article est archivé

Le cinéma entre dans une nouvelle dimension au Kirchberg

Sophie WIESSLER
Sophie WIESSLER
Le jour J se présente enfin. Après plusieurs mois de suspense, Kinepolis ouvre sa salle de cinéma 4DX ce mercredi 24 avril au Luxembourg. Un projet unique dans la Grande Région, qui promet de belles sensations.

Il aura fallu 18 jours aux équipes techniques du Kinepolis du Kirchberg pour réaliser la dernière salle que les premiers visiteurs vont pouvoir découvrir ce mercredi 24 avril à 13h45.

Deux années après la mise en fonction des premières salles 4DX en Belgique, le géant du cinéma inaugure en effet la première salle de ce genre dans la Grande Région, au sein de la capitale luxembourgeoise. Un long travail, notamment pour remplacer les 194 fauteuils de cinéma classique en 116 sièges équipés de la nouvelle technologie 4DX.

Seuls l'écran et les murs restent inchangés. Des installations sont, en revanche, placées sur les cloisons de la salle afin d'envoyer les effets sensoriels sur les spectateurs. Dans un même temps, les sièges, disposés quatre par quatre, effectuent les mouvements de balance.

L'idée dans ce concept est d'amener l'expérience cinématographique «à un niveau quadridimensionnel: les visiteurs ne regardent pas seulement un film, ils font partie intégrante de l'action», explique Maud Franz, en charge du marketing pour le groupe Kinepolis au Luxembourg.

Comment ça marche?

Mouvements des sièges, eau, odeurs, éclairs, neige... Même la chaleur est ressentie par le spectateur lorsqu'un personnage se trouve trop près d'une source chaude. Le balancement de la salle est similaire à celui d'une attraction dans un parc: mieux vaut ne pas avoir le mal de mer. Il est toutefois possible de désactiver certains effets à l'aide d'un bouton situé sur le fauteuil.

Amadou, l'un des projectionnistes du Kinepolis à Kirchberg, nous explique comment fonctionne cette technologie. «La 4DX est en fait une série de codes insérés dans le système classique, qui va permettre au film et à la salle de se synchroniser parfaitement: ils communiquent littéralement. Une fois le film lancé, nous n'avons rien de plus à faire, hormis être présent en cas de problème».

Toute la salle doit se synchroniser avec les actions qui se passent à l'écran.
Toute la salle doit se synchroniser avec les actions qui se passent à l'écran.
Photo: Guy Jallay

C'est une entreprise coréenne qui fournit ainsi une piste avec les effets livrés pour le film. Chaque année, plus de 100 films sont distribués en 4DX.

Quel public-cible et quels films seront diffusés dans cette salle?

Tous les films peuvent être transformés en 4DX. «Il faut tout de même que l'histoire contienne un peu d'action, sinon il n'y a aucun intérêt», nuance Maud Franz. Kinepolis frappe donc fort ce mercredi: c'est le dernier Marvel, «Avengers: Endgame», qui ouvre le bal. Vous ne ressentirez jamais aussi bien les coups portés par Thanos sur vos héros favoris.

Les vidéo 360 ne sont pas supportées. Voir la vidéo 360 dans l'app Youtube.

Avec cette nouvelle offre, le groupe belge veut se diversifier et toucher «tous les types de publics». En effet, la salle n'est pas uniquement dédiée aux blockbusters comme Marvel: Pikachu, Aladdin ou encore le film d'horreur Annabelle seront projetés sous cette forme d'ici le mois de juillet.

«Les enfants sont les bienvenus, à partir de l'âge de 4 ans. Il faut toutefois mesurer plus d'un mètre et les personnes de moins d'un mètre 20 doivent être accompagnées d'un adulte», explique Maud Franz.

Femmes enceintes ou personnes souffrant de problèmes cardiaques, de dos ou de nuque sont également invitées à ne pas participer à l'expérience. 

Combien ça coûte?

Si le groupe a refusé de dévoiler le montant de l'investissement - «conséquent» a tout de même glissé le directeur du Kinepolis Kirchberg, Christophe Eyssartier - dans une telle technologie, cette nouvelle expérience a un coût pour les clients: comptez 16 euros la place, soit six de plus qu'un ticket de cinéma classique.


16 euros pour une place de cinéma «immersive»
Alors que Kinepolis a été confronté à des chiffres de fréquentation en baisse pour l'année 2018, le groupe a annoncé l'ouverture de sa salle 4DX dans le cinéma du Kirchberg, le mercredi 24 avril prochain.

«Mais nous laisserons toujours le choix aux clients. C'est une expérience qui plaira à certaines personnes et pas à d'autres. Donc les films seront disponibles dans les deux versions à chaque fois. Nous sommes convaincus que le supplément que nous demandons est proportionnel à l'expérience supplémentaire qu'offre la 4DX», explique Maud Franz, ajoutant «c'est une expérience impossible à vivre à la maison. Face à Netflix par exemple, le cinéma continue son évolution et son développement: il reste une occasion de sortir et partager un moment agréable avec ses amis».

Un message bien reçu par le public luxembourgeois: ce mercredi matin, les trois séances par jour prévues pour Avengers en 4DX sont déjà remplies à 40% pour toute la semaine, selon le directeur du cinéma.

Pour l'heure, aucun autre complexe Kinepolis de la Grande Région n'envisage d'ouvrir une salle similaire. Même pas à Belval? «Ne jamais dire jamais, mais ce n'est pas encore au programme non», sourit Christophe Eyssartier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Après avoir subi de plein fouet la pandémie, l'industrie peine à faire revenir les spectateurs. Pour attirer à nouveau le public, les salles n'ont donc d'autre choix que de se réinventer en profondeur.
Alors que Kinepolis a été confronté à des chiffres de fréquentation en baisse pour l'année 2018, le groupe a annoncé l'ouverture de sa salle 4DX dans le cinéma du Kirchberg, le mercredi 24 avril prochain.