Changer d'édition

Le chômage se stabilise en octobre
Luxembourg 20.11.2020

Le chômage se stabilise en octobre

Le nombre d'offres d'emploi est à la baisse : au cours du mois d’octobre 2020, seuls 2.968 postes ont été déclarés par les employeurs à l’ADEM, soit 8.5% de moins qu'en octobre 2019.

Le chômage se stabilise en octobre

Le nombre d'offres d'emploi est à la baisse : au cours du mois d’octobre 2020, seuls 2.968 postes ont été déclarés par les employeurs à l’ADEM, soit 8.5% de moins qu'en octobre 2019.
Photo: Lex Kleren
Luxembourg 20.11.2020

Le chômage se stabilise en octobre

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Si l'Adem enregistre une hausse d'à peine 0,5% par rapport au mois de septembre, cette stabilisation est en réalité en trompe-l’œil puisque sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi demeure en nette hausse.

En octobre, le Luxembourg enregistre une (très) légère hausse du chômage. Le mois dernier, l'Agence pour le développement de l'emploi (ADEM) a comptabilisé en effet 2.712 résidents nouvellement inscrits. Mais en déduisant les clôtures de dossiers, cela fait donc seulement 96 dossiers de plus que le mois précédent. Soit une hausse de 0,5%. Au total, 17.971 demandeurs d'emploi étaient ainsi inscrits au 31 octobre dernier.

Le recul enregistré depuis le mois de mai semble donc désormais se stabiliser. Selon le Statec, le taux de chômage corrigé s'établit en effet à 6,3%, soit autant qu'en septembre dernier

Mais cette tendance serait néanmoins en trompe-l'œil, puisque sur un an, le nombre de demandeurs d'emploi résidents bénéficiant de l’indemnité  chômage complet s'avère être en nette hausse (+26,2%). Ils sont ainsi 9.596 à bénéficier aujourd'hui d'une indemnité contre 1.991 personnes un an auparavant. 


Worker sweeping concrete floor in empty warehouse.
«Le chômage partiel reste au cœur du dispositif»
Préserver l'emploi et aider au rebond des entreprises : les objectifs annoncés, vendredi, par le ministre de l'Economie n'ont pas varié. Seul le calendrier bénéficie d'une rallonge jusqu'à fin 2021 pour certains soutiens.

Selon l'Adem, cette hausse du chômage observée sur un an s’explique essentiellement par «une baisse des sorties vers l’emploi plutôt qu’une hausse des inscriptions». En effet, dans le courant des sept derniers mois, les inscriptions des demandeurs d’emploi résidents ont baissé de 4% par rapport à la même période de l’année passée. Simultanément, le nombre de dossiers clôturés a baissé de 17% en glissement annuel. 

Une tendance qui devrait se maintenir puisque le nombre de postes vacants est lui aussi en baisse. Au cours du mois d’octobre 2020, seuls 2.968 postes ont été déclarés par les employeurs à l’ADEM. Soit une baisse de 8,5% par rapport à octobre 2019. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les baisses d'effectifs reprennent dans les banques
Si 2020 apparaît comme une parenthèse, 2021 s'annonce comme une année mouvementée dans le secteur bancaire. Preuve en est les mouvements entamés au niveau mondial et européen des principaux acteurs. Le Luxembourg ne devrait pas échapper à la tendance.
A Businessman is silhouetted as he stands under the Arche de la Defense, in the financial district west of Paris, November 20, 2012. France said its economy was sound and reforms were on track after credit ratings agency Moody's stripped it of the prized triple-A badge due to an uncertain fiscal and economic outlook. Monday's downgrade, which follows a cut by Standard & Poor's in January, was expected but is a blow to Socialist President Francois Hollande as he tries to fix France's finances and revive the euro zone's second largest economy.    REUTERS/Christian Hartmann (FRANCE - Tags: POLITICS BUSINESS) - RTR3ANMI
Une valse à deux temps pour le chômage partiel
Prolongé jusque juin 2021, le dispositif devrait connaître deux formes d'application pour les milliers de salariés. La première, d'ici mars, empêchera les industriels bénéficiaires de procéder à des licenciements pour raisons économiques.
Wirtschaft, Dan KERSCH, Franz FAYOT, Konferenz, chômage partiel, Teilarbeitslosigkeit,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
«Le chômage partiel reste au cœur du dispositif»
Préserver l'emploi et aider au rebond des entreprises : les objectifs annoncés, vendredi, par le ministre de l'Economie n'ont pas varié. Seul le calendrier bénéficie d'une rallonge jusqu'à fin 2021 pour certains soutiens.
Worker sweeping concrete floor in empty warehouse.
Quel avenir pour l'agence de l'Adem quartier gare?
Depuis début novembre, les 5.500 m2 des locaux de l'ancienne agence de la rue Bender, dans la capitale, sont vides. Propriété de l'Etat, le bâtiment «ne possède pas encore de projet concret pour sa réaffectation», indique l'administration des bâtiments publics.
Wort.fr, Adem, rue Bender, Agence pour le développement de l’emploi, Luxembourg ville, Chris Karaba/Luxemburger Wort
Permettre à tous «d'acquérir de nouvelles compétences»
Alors que la crise sanitaire accélère la numérisation du monde du travail, le commissaire européen Nicolas Schmit revient sur les compétences nécessaires pour le marché du travail de demain et la manière dont l'Union européenne peut façonner le changement numérique sans distorsions sociales.
EU-Kommissar Nicolas Schmit sagt, dass der digitale Wandel sozial gestaltet werden muss.
Les millennials, principales victimes de la crise
Avec un quart de ses jeunes de moins de 30 qui ne trouvent actuellement pas de travail, le Luxembourg fait partie des mauvais élèves européens. Seules la Grèce et l'Espagne présentent des chiffres moins favorables. Explication d'un phénomène aux conséquences potentielles importantes.
Wirtschaft, ADEM, Arbeitsamt, Jugendarbeitslosigkeit, Arbeit, Job, ADEM Esch Alzette, ( gestelltes Bild mit Einverständnis des Jugendlichen zu jedem Thema in Zusammenhang der ADEM ) Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort Esch Alzette, ( gestelltes Bild mit Einverständnis des Jugendlichen zu jedem Thema in Zusammenhang der ADEM ) Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort