Changer d'édition

Le chômage monte timidement, mais monte
Luxembourg 2 min. 21.12.2020

Le chômage monte timidement, mais monte

Fin novembre, l'ADEM offrait encore 6.567 offres d'emploi non pourvues.

Le chômage monte timidement, mais monte

Fin novembre, l'ADEM offrait encore 6.567 offres d'emploi non pourvues.
Luxembourg 2 min. 21.12.2020

Le chômage monte timidement, mais monte

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Depuis septembre, le nombre de demandeurs d'emploi ne cesse d'augmenter petit à petit, jusqu'à atteindre le chiffre de 18.159 inscrits à l'Adem pour le mois de novembre.

Pas de quoi crier au feu, juste un signe que l'embellie de l'emploi continue en été n'est plus de saison. Ainsi, lundi, l'ADEM a informé que d'octobre à novembre, elle avait comptabilisé 188 demandeurs d'emploi en plus. Un petit 1% d'augmentation qui fait déjà suite à une légère reprise après la rentrée. Il va de soi qu'en comparaison avec les chiffres de 2019, la progression apparaît comme nettement plus forte. Il est cette fois question d'une augmentation de 18,3% sur un an.


Lokales,Verkaufsoffener Sonntag /Stimmungsbericht. Geschäfte,Einkaufen,Shopping in Coronazeiten, hier: Fussgängerzone am Samstag. Foto: Gerry Huberty/Luxemburger Wort
La difficile quête du salarié parfait
Malgré l'attraction qu'exerce le Luxembourg au sein de la Grande Région, l'équilibre entre offre et demande sur le marché du travail n'existe pas. Que cela vienne du faible nombre de candidats sur certains postes ou l'inadéquation entre les attentes et les profils disponibles.

Alors que les mesures de chômage partiel actuelles resteront en vigueur jusqu'en juin 2021, le Statec note que le taux de chômage ne progresse pas en fait pour ce 11e mois de l'année. S'établissant à 6,3% de la population active, comme en octobre donc.

Aussi, l'Agence pour le développement de l'emploi qualifie-t-elle la situation du chômage au pays comme «stable». Bien loin de la hausse soudaine du chômage enregistrée en mars et avril dernier. En glissement annuel, c'est d'ailleurs la première fois depuis le mois de mars que le nombre d’inscriptions de résidents est en hausse, constate l'ADEM. De mars à novembre 2020, le nombre de dossiers clôturés a baissé de 16%. Même si une clôture de dossier ne correspond pas forcément à une reprise d’emploi, la corrélation est très forte, ce qui constitue un facteur positif aux yeux des spécialistes du travail.

Ces dernières semaines, les efforts pour préserver l'emploi au Grand-Duché n'auront pas manqué. De la réussite de la tripartite sidérurgie au changement de cap chez Guardian, par exemple. Par ailleurs, mesures d'accompagnement du gouvernement obligent, le nombre de faillites d'entreprises ne connaît toujours pas l'envolée tant redoutée. De quoi expliquer pour l'heure la bonne stabilité du nombre de demandeurs d'emploi, sans parler de la bonne reprise d'activité enregistrée par l'activité nationale au troisième trimestre 2020. Le Statec parlait ainsi dernièrement d'un PIB en évolution de +0,5% en volume par rapport au troisième trimestre de 2019, et mieux encore de +9.8% par rapport au trimestre précédent. 


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'esprit d'entreprendre ralenti par la crise
Déjà timide dans le domaine, le Luxembourg a enregistré une crise encore plus profonde des vocations à créer ou reprendre une société ces derniers mois. En cause : les incertitudes liées à la crise covid.
Office staff respecting social distancing during a meeting. Group of business men and women having a meeting in office during corona virus pandemic.
Le chômage bondit... et recule !
Avec une hausse, sur un an, de 33,6% du nombre de demandeurs d'emploi inscrits au Luxembourg, certains pourraient crier à la catastrophe. Sauf que, paradoxalement, par rapport au mois dernier, le nombre de chômeurs a diminué, pour s'établir à 20.209.
Le virus fatal pour le niveau du chômage
Avec 18.398 demandeurs d'emploi recensés au 31 mars, le chômage enregistre une hausse de 17,5% sur un an. Mais c'est bien sûr depuis quelques semaines, et en lien avec l'épidémie de covid-19, que le nombre de demandeurs d'emploi a grimpé en flèche.
Les chiffres du chômage marquent une hausse sur un an, selon l'ADEM.
Le chômage reste stable à 5%
En octobre, la part de la population active sans emploi au Luxembourg reste identique à celle du mois de septembre, à savoir 5,3% de la population active. Sur un an, la hausse apparaît minime, à 1,8%.
ADEM - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort