Changer d'édition

Le chômage continue de baisser au Luxembourg
Luxembourg 3 min. 23.04.2018 Cet article est archivé

Le chômage continue de baisser au Luxembourg

En 2017 a été lancé le projet COSP-HR, qui a pour but de faciliter l'orientation et la réorientation des salariés handicapés ou reclassés

Le chômage continue de baisser au Luxembourg

En 2017 a été lancé le projet COSP-HR, qui a pour but de faciliter l'orientation et la réorientation des salariés handicapés ou reclassés
Photo: Archives LW
Luxembourg 3 min. 23.04.2018 Cet article est archivé

Le chômage continue de baisser au Luxembourg

Selon l'ADEM, qui a dévoilé son bilan 2017 lundi, la baisse du chômage persiste au Luxembourg, notamment chez les moins de 30 ans. L'agence a mis plusieurs dispositifs en place l'année passée, dans le but de poursuivre dans cette voie et de faciliter l'orientation des salariés handicapés.

L'année 2017 a été marquée par une croissance soutenue de l’emploi au Luxembourg, ainsi que par la continuation de la décrue du chômage, amorcée en 2015. 

Le chômage diminue toujours chez les moins de 30 ans

Le nombre de demandeurs d’emploi a ainsi baissé de 4,4% sur un an. Cette baisse est particulièrement significative chez les jeunes de moins de 30 ans ainsi que chez les demandeurs d’emploi peu qualifiés.

«Nous nous réjouissons évidemment de cette décrue du chômage. Force est cependant de constater que trois catégories des demandeurs d’emploi profitent moins de cette baisse, à savoir les personnes âgées de 45 ans et plus, les personnes ayant des problèmes de santé et, de façon un peu paradoxale, les personnes avec un diplôme de l’enseignement supérieur. Il faut également noter un nombre important d’offres d’emploi non pourvues dans certains métiers», a expliqué Isabelle Schlesser, directrice de l’ADEM. 

L'État encourage le recrutement de chômeurs de longue durée 

Gaby Wagner, directrice adjointe, a, quant à elle, présenté les solutions mises en place en 2017 pour redonner de réelles perspectives aux personnes concernées et pour épauler les employeurs à trouver les candidats correspondant à leurs besoins.

Un nouveau dispositif de lutte contre le chômage de longue durée a ainsi été introduit en août 2017. Les employeurs relevant du secteur public, associatif ou de l’économie sociale et solidaire et qui créent des emplois d’insertion pour chômeurs de longue durée, peuvent bénéficier d’un remboursement des coûts salariaux par l’État. 

Un projet pour faciliter l'orientation professionnelle des personnes handicapées

En 2017, le projet COSP-HR (Centre d’Orientation Socio-Professionnel pour personnes Handicapées ou Reclassées) a pu être lancé. 

L’objectif principal de ce projet est d’évaluer, pendant une durée de deux mois, les compétences des demandeurs d’emploi ayant le statut du salarié handicapé et/ou reclassé externe afin de faciliter leur (ré)orientation professionnelle. En 2017, plus de 200 personnes ont pu suivre le parcours dans son intégralité et 39 personnes ont d’ores et déjà (re)trouvé un emploi.

En ce qui concerne l’intégration des personnes ayant des problèmes de santé, le Contact Center de l’ADEM montre l’exemple. Ce service, composé essentiellement de personnes ayant le statut du salarié handicapé et/ou reclassé, a été lauréat du Diversity Award 2017.

Deux grands projets pour 2018

L’année 2017 a également permis à l’ADEM de préparer deux grands projets qui seront mis en place en 2018, qui modifient à la fois les modalités d’inscription des demandeurs d’emploi et le mode d’accompagnement. 

Dans l’optique d’atténuer le déséquilibre entre les offres d’emploi et les profils des demandeurs d’emploi, et de soutenir les recrutements pour les métiers en pénurie de main-d’œuvre, en 2017, l’ADEM s’est fixé comme projet prioritaire le développement de l’offre de formations.  

Plus de 4.900 demandeurs d’emploi ont ainsi pu participer à une action de formation organisée par l’ADEM et 30 nouvelles offres de formations ont été mises en place en 2017. 

La majorité des demandeurs d'emploi sont satisfaits de la prise en charge de l'ADEM

Les actions prévues pour les années 2018 à 2020 sont plus particulièrement axées sur l’identification des tendances sur le marché de l’emploi des métiers pour lesquels il existe une forte demande.

Ian Tewes, directeur adjoint de l’ADEM, en charge en particulier de la gestion de la qualité, a présenté les résultats d’une enquête de satisfaction menée auprès des demandeurs d’emploi fin 2017. Ces derniers ont pu répondre de manière tout à fait anonyme à un questionnaire papier ou en ligne. 

«Les résultats sont très encourageants puisque 90% des demandeurs d’emploi interrogés ont ainsi déclaré être satisfaits de l’accueil qui leur est réservé dans les agences de l’ADEM et 79% s’estiment satisfaits de la relation avec leur conseiller référent.» 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

L'Adem annonce un nombre de demandeurs d'emploi sensiblement en hausse pour la fin de l'an passé. Avec 19.918 inscrits, le pays affiche un taux de chômage de 6,4%.
FILE - In this Oct. 14, 2009 file photo an employee of MAN Turbo company works on big compressors and turbines at the factory in Oberhausen, western Germany. German machinery and factory equipment orders posted their 13th consecutive drop for October, but improved on past months, the industry group VDMA said Wednesday, Dec. 2, 2009. (AP Photo/Martin Meissner, file)
Avec un peu plus de 20.200 chômeurs inscrits, l'Agence pour l'emploi fait face à un nombre de dossiers à traiter inédit en plus de vingt-cinq ans. Entretien avec Isabelle Schlesser, directrice de l'Adem pour évaluer les dispositifs à prendre pour contrecarrer cette vague de chômage.
online,fr, Isabelle Schlesser, Direktorin der ADEM, Arbeitslosigkeit Monat Mai  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Côté emploi, le Luxembourg se porte dans l'ensemble très bien et cette situation devrait perdurer. Les demandeurs d'emploi seniors et les personnes souffrant de handicap sont pour l'heure défavorisés sur le marché du travail, mais l'Adem va tâcher d'y remédier.
Deux nouvelles mesures, visant à faciliter le retour à l’emploi des personnes les plus fragilisées (demandeurs d’emploi plus âgés ou ayant des problèmes de santé), ont fait leur apparition: le stage de professionnalisation et le contrat de réinsertion-emploi.
Entre 2008 et 2016, les demandeurs d'emploi de niveau supérieur à BAC+4 ont été multipliés par 4,39. Un chiffre à la hausse pour tous les jeunes ayant fait des études supérieures.
L'emploi salarié a progressé de 2,5% au Luxembourg en 2014 et, paradoxalement, le chômage a connu l'an passé un pic de chômage au mois de mai. Depuis, il a bien baissé. L'«objectif minimal pour 2015 est de permettre à 1.054 demandeurs d'emploi d'être embauchés tous les mois», explique Isabelle Schlesser, la directrice de l'ADEM.
Il y a eu 121.849 recrutements et 112.617 fins de contrats (dont 5.353 départs à la retraite) au Luxembourg l'an passé. Bilan: l'emploi salarié a augmenté de 9.232 unités, soit une progression de 2,5%. La progression n'était que de 2% en 2013.