Changer d'édition

Le "choc" pour les employées de la BEI filmées dénudées
Luxembourg 16.06.2016 Cet article est archivé
Des caméras dans les vestiaires

Le "choc" pour les employées de la BEI filmées dénudées

Incompréhension et tristesse ce jeudi à la Banque européenne d'investissement.
Des caméras dans les vestiaires

Le "choc" pour les employées de la BEI filmées dénudées

Incompréhension et tristesse ce jeudi à la Banque européenne d'investissement.
Guy Jallay
Luxembourg 16.06.2016 Cet article est archivé
Des caméras dans les vestiaires

Le "choc" pour les employées de la BEI filmées dénudées

Pierre SORLUT
Pierre SORLUT
Un homme licencié de la banque de l'Union européenne pour avoir installé des caméras dans le vestiaire des femmes. Des employées de la banque de l'Union européenne «choquées».

(pso) - Un employé avait installé des caméras dans le vestiaire des femmes à leur insu. Le président de la Banque européenne d'investissement (BEI) Werner Hoyer a annoncé mercredi à un millier de collaborateurs que l'homme avait été licencié et qu'une enquête policière était en cours.

La rumeur circulait déjà depuis le début de la journée. La direction avait convoqué les quelque 150 femmes potentiellement concernées dans la matinée. Une centaine s'était présentée.

Des psychologues sollicités

Un cadre de la banque partage la réaction des employés après la grande réunion. «Les gens étaient choqués forcément, surtout les femmes». «Le département des ressources humaines a communiqué des coordonnées de psychologues à celles qui sont en état de choc», confie un autre employé.

Ce jeudi, l'incompréhension prédomine dans les locaux de la banque installée dans le quartier des institutions européennes à Luxembourg. L'homme, âgé de la cinquantaine, avait été condamné à trois ans de prison avec sursis le 18 mars pour détention, visionnage et diffusion de matériel pédopornographique. La direction n'en avait été informée que par voie de presse. Pendant le mois durant lequel l'accusé pouvait faire appel, la banque ne connaissait pas son identité.

Un visionnage long

«Après l'avoir identifié et avoir ouvert une procédure disciplinaire à son encontre, la Banque a découvert des éléments de preuve d'autres activités illégales potentielles de cet individu dans ses locaux», indique la BEI en faisant référence à la découverte de «matériel visuel». «Cela a pris beaucoup de temps, car il y avait beaucoup d'éléments à visionner», signale un porte-parole qui précise qu'un expert externe a été mandaté. «Personne n'a vu les vidéos à l'intérieur de la Banque», indique-t-il.

La police luxembourgeoise a ouvert une nouvelle enquête. Le Parquet confirme l'instruction du dossier.

Basée à Luxembourg, la BEI lève des fonds pour financer les projets liés aux politiques de l'Union européenne. Elle emploie environ 3.000 personnes. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Bonne nouvelle pour le Luxembourg, Werner Hoyer, président de la Banque européenne d'investissement (BEI) a déclaré mercredi que la BEI allait embaucher 200 nouveaux experts avant la fin de l'année.
Dans le cadre de ses visites destinées à perfectionner sa connaissance du terrain économique luxembourgeois qu'il a la charge de promouvoir à l'étranger, le Grand-Duc héritier Guillaume a visité les locaux de la Banque européenne d'investissement.
Le président de la Banque européenne d'investissement, Werner Hoyer, a accueilli le couple princier mercredi au siège de la banque, au Kirchberg.