Changer d'édition

Le chantier de Walferdange vit son point d'orgue
Le tunnel de 25 mètres de long sera poussé sous les voies du chemin de fer ce samedi 11 mai à partir de 14 heures.

Le chantier de Walferdange vit son point d'orgue

Photo: Steve Eastwood
Le tunnel de 25 mètres de long sera poussé sous les voies du chemin de fer ce samedi 11 mai à partir de 14 heures.
Luxembourg 6 3 min. 09.05.2019

Le chantier de Walferdange vit son point d'orgue

Maurice FICK
Maurice FICK
D'ici juillet 2020, le passage à niveau au cœur de Walferdange sera supprimé et tout le trafic passera sous les voies. Pièce maîtresse du vaste chantier, le tunnel construit sur place, sera ripé ce week-end. Les trains ne passeront pas.

C'est un immense rectangle en béton armé qui pèse près de 2.000 tonnes. Il mesure un peu plus de dix mètres de large, un peu plus de cinq mètres de hauteur et fait 25 mètres de long. Il n'a pas été posé là, devant la ligne de chemin de fer qui relie Luxembourg à Troisvierges, mais a été directement coulé sur place.

«Nous avons mis quatre mois pour le fabriquer. Entre décembre et mars», explique Jean-Claude Gabay, le responsable opérationnel du chantier chez Tralux, avant de préciser que le béton doit ensuite sécher durant 28 jours pour atteindre sa résistance optimale. Et voilà, le tunnel n'attend plus qu'à être mis en place, sous la ligne de chemin de fer!

Le ripage, c'est le procédé qui consiste à pousser en avant le mastodonte, centimètre par centimètre, aura lieu au cours de ce week-end. «Pour la première fois au Grand-Duché», avance la Tralux Construction, «nous allons procéder à un ripage sur poutres. Une fois l'ouvrage levé, les vérins qui se trouvent de chaque côté vont pousser l'ouvrage. Il va glisser comme sur un rail», résume Jean-Claude Gabay. Un projet à haute technicité développé par la société néerlandaise Heijmans.

Les rails seront démontés et remontés

A raison de huit mètres par heure, la délicate opération de ripage prendra environ trois heures. Elle doit démarrer ce samedi 11 mai 2019 à 14 heures. Mais elle va monopoliser 80 ouvriers et conducteurs de chantier entre ce vendredi 10 mai à 14 heures et lundi 13 mai à 4 heures. Histoire de permettre au trafic ferroviaire de reprendre normalement lundi matin.

Le vaste chantier de l'administration des Ponts et Chaussées et des CFL nécessitera en effet la coupure complète des voies, leur démontage et ensuite leur remontage. Le trafic routier sur le CR125 vers le Stafelter sera aussi dévié durant tout ce week-end.

Le passage à niveau N°17 non loin de l'église de Walferdange sera supprimé et remplacé par le tunnel.
Le passage à niveau N°17 non loin de l'église de Walferdange sera supprimé et remplacé par le tunnel.
Photo: Steve Eastwood

Une fois les rails démontés et le tunnel posé, démarrera samedi soir l'énorme travail de remblaiement puisqu'il faudra déplacer plus de 2.000 m3 de terre avant de remettre en place le ballast et finalement, les rails.

L'objectif de toute l'opération et du chantier qui a démarré en février 2018 est de gommer du paysage walferdangeois le passage à niveau N°17 sur le CR125. Depuis 2014, les CFL mènent un vrai programme de suppression de passages à niveau. Il y en a 122 actuellement au Luxembourg. Engendrant d'importants coûts et des concertations entre tous les acteurs, les suppressions de passages à niveau «ne se réalisent que progressivement, entre une à deux suppressions par an sur le réseau ferré luxembourgeois», posent les CFL.


Sur le même sujet

Week-end chargé pour 80 ouvriers à Walferdange
Leur mission: enlever les voies du chemin de fer, riper un tunnel de 2.000 tonnes et tout faire pour que les trains repassent ce lundi matin. 80 personnes font une course contre la montre tout ce week-end pour gommer un passage à niveau à Walferdange.
Lokales, Walferdingen, beim Bahnhof, Unterführung, Ripage ouvrage de 2000 tonnes, N°17 sur le CR 125 Walferdange, Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort