Changer d'édition

Le CGDIS recherche 60 pompiers professionnels
Luxembourg 29.06.2021 Cet article est archivé
Secours

Le CGDIS recherche 60 pompiers professionnels

En 2020, 3.862 volontaires et 583 professionnels étaient au service du corps grand-ducal.
Secours

Le CGDIS recherche 60 pompiers professionnels

En 2020, 3.862 volontaires et 583 professionnels étaient au service du corps grand-ducal.
Photo: Guy Wolff
Luxembourg 29.06.2021 Cet article est archivé
Secours

Le CGDIS recherche 60 pompiers professionnels

Marie DEDEBAN
Marie DEDEBAN
D'ici 2025, 265 soldats du feu supplémentaires devraient renforcer les équipes de secours du Luxembourg. Grâce à eux, le corps grand-ducal d'incendie et de secours entend remplir son objectif: intervenir en moins de 15 minutes à travers tout le pays.

En l'espace de trois mois, le corps grand-ducal d'incendie et de secours (CGDIS) a amélioré son délai d'intervention. Alors qu'en mars dernier les pompiers intervenaient en 15 minutes dans 78% des cas, le rapport annuel présenté ce mardi fait état de 87%. Pour remplir l'objectif des 90 à 95% d'ici 2025, le CGDIS ne voit qu'une solution: recruter des professionnels.

L'opération commence dès jeudi. Du 1er juillet au 30 août, toute personne ayant le niveau BAC, une bonne condition physique et parlant les trois langues officielles, pourra déposer sa candidature sur le portail Govjobs.lu. Les 60 places de cette première vague d'embauche de pompiers professionnels seront également ouvertes aux candidats de la Grande Région. «Nous sommes donc prêts à accepter d'autres nationalités», déclarait déjà en mars Raymond Guidat, directeur de la stratégie opérationnelle du CGDIS. 

Et pour cause: d'ici quatre ans 265 soldats du feu professionnels devront venir prêter main forte aux 583 autres déjà en activité, ainsi qu'aux 3.862 volontaires que compte le Luxembourg. Lesquels, malgré leur nombre et les 187 recrues de 2020, ont du mal à conjuguer vie professionnelle et vie à la caserne, «surtout en journée», note Lydie Polfer, présidente du conseil d'administration du CGDIS. 

Un manque de flexibilité compréhensible, mais qui empêche les secours de tenir les objectifs fixés. «Pour cela, il faut garantir que toutes les ambulances puissent partir dans un délai de deux minutes maximum à partir de l'alerte», calcule Paul Schroeder, directeur général du corps grand-ducal.

A noter que 500 personnels administratifs devraient également être recrutés d'ici 2025, pour alléger la charge opérationnelle. En 2020, 150 personnes travaillaient dans les services administratifs et techniques du CGDIS, sur les 7.268 homme et femmes au service du corps grand-ducal. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Mercredi soir et jeudi matin, en France le numéro d'appel d'urgence a été injoignable. Au Grand-Duché, pareille mésaventure est déjà survenue voilà quatre ans. Depuis, les secours ont mis en place des alternatives.
Si l'Etat et les communes devraient continuer à se partager la facture du plan national d'organisation des secours, les moyens déployés pour réduire le délai d'intervention des pompiers représentent une augmentation de 10% des coûts.
Illustration, Krankenwagen, Krankenkasse, Arzt, Gesundheit CGDIS, 112  Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
D'ici à 2025, le CGDIS ambitionne d'améliorer son temps d'intervention via un processus de professionnalisation. Aussi bien avec des personnels administratifs supplémentaires que de nouveaux pompiers. Ces derniers devront toutefois maîtriser le luxembourgeois.
Si question efficacité, le Corps grand-ducal d'incendie et de secours a fait ses preuves depuis sa création en 2018, il reste encore marqué par des personnels largement masculins parmi ses effectifs.
Lokales, Helden des Alltags - Claudine Funk (CGDIS Ambulancier), Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Deux soldats du feu sont venus rejoindre le Corps grand-ducal d'incendie et de secours. Mais cette année, 58 pompiers professionnels viendront grossir les effectifs du CGDIS pour faire face à l'augmentation des interventions.
POL, Ein Jahr CGDIS, mit Taina Bofferding, Lydie Polfer, Alain Becker und Paul Schroeder, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort