Changer d'édition

Le Centre confirme sa confiance dans le CSV
Luxembourg 3 min. 13.12.2017 Cet article est archivé
Sondage politique

Le Centre confirme sa confiance dans le CSV

En décembre 2017, le CSV reste le mieux représenté à la Chambre des députés avec 9 sièges, même s'il cède un siège au DP qui en aurait alors 5.
Sondage politique

Le Centre confirme sa confiance dans le CSV

En décembre 2017, le CSV reste le mieux représenté à la Chambre des députés avec 9 sièges, même s'il cède un siège au DP qui en aurait alors 5.
Guy Jallay
Luxembourg 3 min. 13.12.2017 Cet article est archivé
Sondage politique

Le Centre confirme sa confiance dans le CSV

Virginie ORLANDI
Virginie ORLANDI
Les résultats du Politmonitor concernant le Centre du pays montrent que les électeurs luxembourgeois réitèrent leur confiance dans le CSV. Des chiffres que les récentes élections communales confirment.

(VO) - Les résultats du Politmonitor concernant le Centre du pays montrent que les électeurs luxembourgeois réitèrent leur confiance dans le CSV. Des chiffres que les récentes élections communales confirment.

Et si vous vous rendiez aux urnes ce dimanche dans le Centre du pays, pour quels candidats voteriez-vous? Telle est la question qui a été posée à un panel d'électeurs luxembourgeois et à laquelle la réponse est plutôt franche car 39,7% d'entre eux se prononceraient en faveur du CSV.

Le CSV reste le parti de prédilection de l'électorat du Centre. Depuis décembre 2013, il enregistre une hausse significative des intentions de vote. En décembre 2013, 35,3% des électeurs déclaraient vouloir voter pour ce parti, 41,8% en mai dernier et 39,7%.

Une tendance qui a été confirmée par les récentes élections communales où le CSV a fait un beau score à Luxembourg-Ville.

Petite remontée du DP

Les derniers résultats montrent néanmoins que le DP amorce un retour dans les intentions de vote au Centre puisque le parti remporte 20,5% des intentions de vote. Depuis 2013, ces résultats étaient en baisse puisque le DP a chuté de 7,1 points entre décembre 2013 et mai 2017.

On constate la même tendance du côté de la gauche. Le LSAP remporte une adhésion de 12,5% alors qu'en mai 2017, le parti peinait à 12,1% après un score de 14,7% en décembre 2013.

L'autre parti de coalition, Déi Gréng, est en constante hausse au contraire des deux autres partis. 10,5% des électeurs pensaient voter pour eux en décembre 2013, 10,7% en mai 2017 et 11,4% en décembre 2017.

Le CSV siégerait en majorité à la Chambre

En ce qui concerne la distribution des sièges à la Chambre des députés, rappelons que la circonscription Centre possède 21 sièges et qu'en décembre 2013, les intentions de vote des électeurs accordaient au CSV 8 sièges et au DP, 6 sièges.

Pour les autres partis, les chiffres n'ont pas bougé en quatre ans: le LSAP aurait 3 sièges, Déi Gréng remporterait 2 sièges et les petits partis (ADR et Déi Lénk) se partageraient les deux restants.

La bataille se joue entre le DP et le CSV. En mai 2017, on assiste à une hausse des intentions de vote en faveur du CSV qui aurait alors collecté 10 sièges au détriment du DP qui en prendrait 2 et tomberait à 4 sièges sur les 21 de la circonscription.

En décembre 2017, le CSV reste le mieux représenté à la Chambre des députés avec 9 sièges, même s'il cède un siège au DP qui en aurait alors 5.

  • Méthodologie 

Ce sondage a été réalisé sur un échantillon de 1.020 personnes résidentes de nationalité luxembourgeoise à partir de 18 ans. Échantillon représentatif de la population électorale du Luxembourg (en se référant aux données du STATEC) sur base des variables suivantes: tranche d’âge, sexe, région d’habitation, activité professionnelle et niveau d’éducation.

Les interviews ont été réalisées par téléphone (49.6%) et en ligne (50.4%) via MyPanel de TNS Ilres entre le 9 novembre et le 21 novembre 2017.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Selon les résultats du Sonndesfro, réalisé par TNS Ilres pour le Luxemburger Wort et RTL, les trois partis au gouvernement perdraient un siège au Parlement si les élections avaient lieu ce dimanche. Ce qui aboutirait à la perte de leur majorité absolue.
IPO , LSAP DP Drei Greng Regierung , Gambia II , Conseil des Ministres , Regierungsrat , vlnr Schneider , Bausch , Bettel Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
S'il devait y avoir des élections législatives dimanche, l'actuelle coalition DP-LSAP-Les Verts ne serait pas reconductible: plus assez de sièges pour former une majorité gouvernementale! Quant au parti socialiste, il prendrait une claque en perdant 2 sièges dans son propre fief, le Sud. Voilà ce que révèle ce nouveau volet de la «Sonndesfro» commandée par le «Luxemburger Wort» et RTL.
Ensemble, le DP, le LSAP et Les Verts n'obtiendraient plus que 26 sièges au parlement si les Luxembourgeois votaient ce dimanche, contre 32 sièges en octobre 2013.
Si les élections avaient lieu ce dimanche, le CSV sortirait grand vainqueur dans les circonscriptions Est et Nord du pays. C'est ce que révèle le nouveau sondage PolitMonitor réalisé par le Luxemburger Wort, RTL et TNS Ilres. C'est en substance le même constat que lors du précédent sondage dévoilé en janvier dernier. Le CSV sort encore une fois gagnant.
In den Bezirken Osten und Norden schafft das blau-rot-grüne Lager die Kehrtwende bislang nicht.
Si les résultats du sondage réalisé courant 2016 sont identiques aux prochaines élections, le scénario sera tout autre qu'en 2013. L'actuel gouvernement perdrait les élections et le CSV reviendrait en force.
Les 60 députés sont tous présents pour cette séance particulière
Et si les élections législatives avaient lieu dimanche prochain? Dans le Nord comme dans l'Est, le DP serait le grand perdant. Il perdrait un siège à l'Est. Le LSAP dans le Nord. Le tout au profit du CSV. C'est ce que révèle le nouveau sondage PolitMonitor réalisé par le Luxemburger Wort, RTL et TNS Ilres.
Trois ans après les élections législatives de 2013, le DP apparaît aujourd'hui comme le grand perdant.
Si des élections législatives étaient organisées ce dimanche, la coalition actuelle ne pourrait plus gouverner, ne disposant plus de majorité à la Chambre. Ce sont en particulier le DP et le LSAP qui perdraient des plumes dans leur propre circonscription.
Si l'on en croit ce dernier sondage, les jours de la coalition actuelle sont comptés