Changer d'édition

Le calendrier des vendanges historiquement bousculé
Luxembourg 5 min. 27.08.2022
Viticulture

Le calendrier des vendanges historiquement bousculé

Habituellement, les vendanges débutent entre le 20 et le 25 septembre au Luxembourg.
Viticulture

Le calendrier des vendanges historiquement bousculé

Habituellement, les vendanges débutent entre le 20 et le 25 septembre au Luxembourg.
Photo: Marc Wilwert
Luxembourg 5 min. 27.08.2022
Viticulture

Le calendrier des vendanges historiquement bousculé

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Si 2022 est marquée par un démarrage historiquement précoce des vendanges, cette temporalité risque de devenir la norme. Un énième effet du réchauffement climatique.

De mémoire de vigneron, on n'a jamais vu ça. Les vendanges ont débuté ce lundi 22 août au Luxembourg. Si la majorité des professionnels du secteur viticole commenceront à récolter leurs raisins mûrs le 5 septembre prochain, les grappes réservées à l'élaboration du Crémant doivent être cueillies le plus tôt possible. «Pour ce type de vin, on cherche de l'acidité, de la fraîcheur et un taux de sucre peu élevé», explique Serge Fischer, chef du service viticulture à l'Institut viti-vinicole.


Vers des cépages plus méridionaux pour les vins de Moselle ?
La viticulture doit également s'adapter aux étés de plus en plus secs et chauds. Le LIST et l'IVV étudient des stratégies à cet effet.

Sans surprise, la météo extrêmement ensoleillée et sèche explique la précocité des vendanges 2022. Si par deux reprises, en 2003 et 2018, il était arrivé aux vignerons de donner le coup d'envoi des récoltes en toute fin du mois d'août, jamais le démarrage n'avait été aussi avancé dans le calendrier. «Déjà fin mai, quand la floraison a commencé, on avait bien trois semaines d'avance par rapport à la normale», indique Ern Schumacher, président de l'Organisation professionnelle des vignerons indépendants (OPVI), pour souligner le caractère exceptionnel de l'année.

Répertoriées par l'Institut viti-vinicole depuis 1966, les dates de vendanges font l'objet d'une moyenne. Ainsi, depuis le début des observations, le coup d'envoi est généralement donné aux alentours du 22 septembre. Si cette année constitue un record de précocité, elle s'inscrit cependant dans une tendance plus large, note Serge Fischer.

Une maturation boostée

Depuis les années 1970, l'Institut garde à l'œil un indice héliothermique bien particulier, baptisé ''Huglin''. Ce dernier permet d'estimer le potentiel en sucre des différents cépages. «On constate que depuis les années 1990, cet indice est tout le temps en train de monter. C'est le résultat d'une augmentation des températures pendant la phase de végétation», explique le spécialiste. Une évolution qui se remarque plus particulièrement à partir de 2003, comme l'illustrent les données du ministère de l'agriculture.


29 Winzer bieten ihre neuen Kreationen feil.
Le vin luxembourgeois s'est invité à la table des grands
C'est un des symboles du Grand-Duché, que l'on peut admirer et surtout déguster de Schengen à Wasserbillig en suivant le cours de la Moselle. Les vins luxembourgeois ont réussi, en l'espace de trois décennies, à se tailler une belle réputation.

Et cette tendance n'est pas près de s'inverser. «La précocité va être plus importante que la montée des températures, et va entraîner un double effet. D'une part, la maturation qui avait lieu en septembre-octobre avec des températures basses sera plus précoce, et interviendra en juillet-août, et d'autre part, ce décalage boostera cette maturation, en raison des températures plus chaudes lors des mois d'été», résume Serge Fischer.

Alors que chaque région viticole possède ses cépages typiques, comme le Pinot noir de Bourgogne ou le Riesling luxembourgeois, le changement climatique risque de venir bouleverser les traditions. «La typicité de ces vins va changer.  On avait des vins acides avant, maintenant, on atteint une maturation correcte, voire super correcte», poursuit le chef du service viticulture à l'Institut viti-vinicole.

Il y aura sûrement des pertes de plantes, en particulier pour les jeunes vignes qui n'ont pas résisté au manque d'eau.

Ern Schumacher, président des Vignerons indépendants

Mais pour le moment, cette évolution à la hausse de l'indice Huglin ne permet pas à l'institution de recommander aux vignerons de se tourner vers des cépages du sud. «Certains professionnels font des essais, mais il faut garder à l'esprit qu'il y aura tout de même des années où les températures et l'hydrométrie seront normales, et où ces cépages ne vont pas atteindre la maturité.»


Le vin de glace luxembourgeois va-t-il disparaître?
La tradition du vin de glace, ou "eiswein" au Luxembourg, produit en toute fin de saison, pourrait bientôt disparaître en raison du changement climatique.

Au-delà de chambouler la temporalité des récoltes, la sécheresse a aussi impacté l'état des vignes. «Il y aura sûrement des pertes de plantes, en particulier pour les jeunes vignes qui n'ont pas résisté au manque d'eau. Car c'est beaucoup de travail pour arroser chaque vigne», fait savoir Ern Schumacher. Les vieilles vignes situées sur les coteaux de Moselle ont, en revanche, mieux résisté, grâce à l'humidité et au sol riche sur lequel elles sont plantées.

Un vin plus cher

Année sèche oblige, le millésime 2022 s'annonce excellent, grâce à des raisins relativement moins acides. «L'avantage essentiel des années comme celle-ci, c'est que les vignerons n'ont pas besoin de faire le tri pour enlever les fruits pourris, et peuvent tout vendanger», souligne Serge Fischer.

Mais, mauvaise nouvelle, il faudra débourser un peu plus qu'à l'accoutumée pour pouvoir y goûter, présage Ern Schumacher. Pas seulement parce que le vin sera très bon, mais également en raison du contexte inflationniste généralisé. «Les prix d'achat sont poussés vers le haut entre l'énergie et les matières premières, comme les bouteilles de verre. Tout est devenu 30 à 40% plus cher, et le vigneron ne peut pas supporter cette hausse tout seul.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les niveaux des cours d'eau luxembourgeois sont extrêmement bas. Pour éviter des dégâts irréversibles sur la faune et la flore, il est demandé aux citoyens de continuer à utiliser l'eau avec parcimonie.
Les bateliers inquiets, les poissons stressés
Comme les affluents n'apportent plus que très peu d'eau fraîche à la Moselle, le cours d'eau est sous stress.
Schiffe, die über den Rhein die Mosel befahren, können weniger als die Hälfte der Ladung aufnehmen.
La consommation d'eau potable ayant diminué après la mise en place d'une phase de vigilance, l'État luxembourgeois a décidé de lever certaines restrictions qui s'appliquaient, mais la situation des cours d'eau du pays reste inquiétante.
Ce que l'ouzo est en Grèce ou la bière en Allemagne, le crémant l'est au Luxembourg. Constant Infalt, père du Crémant de Luxembourg, revient sur les débuts de cette boisson faisant désormais partie intégrante de la culture grand-ducale.
Constant Infalt hat den Crémant de Luxembourg groß gemacht.