Changer d'édition

Le «buff» sème le doute
Luxembourg 5 min. 19.05.2020

Le «buff» sème le doute

Le terme «buff», utilisé dans les discours du ministre de l'Education nationale, a fait que la marque est perçue comme un dispositif de protection contre le virus.

Le «buff» sème le doute

Le terme «buff», utilisé dans les discours du ministre de l'Education nationale, a fait que la marque est perçue comme un dispositif de protection contre le virus.
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 5 min. 19.05.2020

Le «buff» sème le doute

Anne-Sophie de Nanteuil
Anne-Sophie de Nanteuil
Les foulards en tissu distribués aux élèves des lycées la semaine dernière ne font pas l'unanimité. La société qui les produit a d'ailleurs rappelé qu'il ne s'agit pas de dispositifs médicaux contre le virus. Car il existe des critères à prendre en compte pour se protéger efficacement.

(ASdN avec Diana Hoffmann) - C'est l'intention qui compte, dit le proverbe. Depuis le 11 mai, les élèves des lycées ont repris le chemin de l'école, et pour les protéger du covid-19, le gouvernement a offert à chacun d'entre eux deux foulards tubulaires, également appelés «buff». Mais ce cadeau n'a pas suscité un grand enthousiasme auprès des principaux concernés. Et pour cause : une vidéo circulant sur Internet teste la qualité du foulard distribué dans les écoles luxembourgeoises à l'aide d'un flacon pulvérisateur... et visiblement, cela peine à convaincre.


Politik, Maskenpflicht bei Schülern, Buff, Maske, Atemschutz, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Une protection offerte à chaque écolier
Chaque jeune effectuant sa rentrée le 25 mai disposera d'un tour de cou lui permettant de se couvrir bouche et nez si besoin. C'est une des promesses du ministre de l'Education au président du Syvicol. Pas de quoi rassurer le représentant des 102 communes du pays.

L'efficacité des masques en tissu ainsi que du «buff» est régulièrement remise en question. Car il n'a pas été prouvé scientifiquement que ces derniers peuvent réellement protéger contre les virus respiratoires. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle les fabricants devraient idéalement étiqueter leurs produits en précisant qu'il ne s'agit pas de dispositifs médicaux ou d'équipements de protection. 

Mais aujourd'hui, «buff» et covid-19 sont étroitement liés dans ce pays depuis que le ministère de l'Education a utilisé ce terme dans ses allocutions. La société «buff» s'est d'ailleurs sentie obligée d'attirer l'attention sur son site web sur le fait que ses produits ne protègent en aucune façon contre le virus.

Protection contre les gouttelettes

Alors, les masques en tissu sont-ils absolument inutiles ? Pas tout à fait. Selon les experts, le fait de couvrir la bouche et le nez avec un masque dit alternatif, c'est-à-dire aussi un tour de cou, est considéré comme une aide pour contenir le coronavirus. L'efficacité de cette mesure dépend toutefois de deux facteurs en particulier : la matière utilisée et la vitesse du flux dans l'air.

Des chercheurs de l'Institut Max Planck de chimie de Mayence, en Allemagne, ont testé comment des substances peuvent filtrer les particules de l'air. Les résultats de leur étude montrent que plus de 90% des particules peuvent être arrêtées à une taille de cinq micromètres (0,005 millimètre) ou plus. À environ 100 nanomètres (0,0001 millimètre), le virus est beaucoup plus petit, mais il est principalement transmis par des gouttelettes beaucoup plus grosses lorsqu'on parle, éternue ou tousse. Ces gouttelettes s'enfoncent dans le sol après environ un mètre en parlant. En revanche, lorsque les personnes éternuent ou toussent, elles peuvent parcourir plusieurs mètres. Le risque d'infection par de très petites particules qui restent longtemps dans l'air n'est pas encore clair.


Stichwörter: Kind, Kinder, Betreuung, Kinderbetreuung, Crèche, Maison relais, Kindertagesstätte Chèques-Service, Sprachförderung / Foto: © Getty Images
Dispensé de masques jusqu'à 6 ans
A l'heure d'évoquer la reprise du fondamental et la réouverture des crèches, le 25 mai, le ministre de l'Education a limité l'obligation du port de la protection buccale dans le cadre scolaire. Et Claude Meisch d'annoncer aussi la réouverture de l'accueil en maison relais.

Cependant, un masque sert de barrière pour retenir une grande partie des particules, et l'efficacité de l'effet filtrant dépend du matériau dont il est fait. Dans cette étude, les scientifiques ont conclu que les chiffons en microfibres, par exemple, sont moins efficaces qu'une combinaison de coton et de feutrine. De son côté, l'Institut fédéral allemand des médicaments et des dispositifs médicaux souligne que les tissus à tissage serré sont plus appropriés que les tissus à tissage léger. Une double couche, comme l'utilisation de l'écharpe ronde en deux couches, augmente également la protection.

Pas de protection à cent pour cent

Un problème demeure cependant : l'air respirable est aspiré au-delà des bords du tissu et du masque d'hygiène. Une aspiration de l'air qui serait un peu moins importante avec les masques chirurgicaux qu'avec ceux en tissu. 

Toutefois, en réduisant la vitesse du flux d'air par le port d'un masque, c'est avant tout l'entourage qui est protégé. Et le risque d'infection est d'autant plus réduit si toutes les personnes présentes portent un masque et maintiennent une distance d'au moins deux mètres. Les masques en tissu doivent être lavés quotidiennement à 60 degrés après leur port. 

Le foulard rond comme meilleur choix

Les tours de cou que le ministère de l'Education a distribué à 300.000 élèves et enseignants sont ceux de la société Textiss, qui ont été livrés de Chine pour un peu plus de deux euros pièce. Ils sont faits de 92% de polyester et de 8% d'élasthanne. Le polyester a la propriété de sécher rapidement, mais aussi d'être peu respirant. Il se mouille plus rapidement que les tissus naturels comme le coton. C'est peut-être l'une des raisons pour lesquelles, selon les enseignants, de nombreux lycéens n'utilisent pas ce cadeau, mais apportent plutôt leur propre masque. 

Le ministère de l'Education justifie le choix d'un tour de cou par le fait qu'il est plus facile à manipuler, notamment pour les enfants du primaire. Les masques chirurgicaux ne sont d'ailleurs pas disponibles en petites tailles. Quant aux masques en tissu, ils doivent être attachés derrière la tête ou les oreilles, ce qui peut être gênant pour les plus jeunes, et la manipulation des visières s'est également avérée peu pratique. Bien que contestée, la meilleure alternative reste donc l'écharpe ronde, qui peut être portée autour du cou et être tirée - vers le haut ou vers le bas - selon les besoins.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Beaucoup de masques, énormément de doutes
Qui se cache derrière Avrox, firme établie à Luxembourg et à qui l'Etat belge a passé commande pour 15 millions de masques? Le flou persiste et, chez nos voisins, le doute grandit de voir un jour la commande se concrétiser.
Christian worshippers attend a mass while wearing protective masks due to the COVID-19 pandemic at the Mart Shmoni church in Arbil, the capital of the autonomous Kurdish region of northern Iraq, on May 17, 2020. (Photo by SAFIN HAMED / AFP)
Dispensé de masques jusqu'à 6 ans
A l'heure d'évoquer la reprise du fondamental et la réouverture des crèches, le 25 mai, le ministre de l'Education a limité l'obligation du port de la protection buccale dans le cadre scolaire. Et Claude Meisch d'annoncer aussi la réouverture de l'accueil en maison relais.
Stichwörter: Kind, Kinder, Betreuung, Kinderbetreuung, Crèche, Maison relais, Kindertagesstätte Chèques-Service, Sprachförderung / Foto: © Getty Images
Frontaliers, à vos masques !
Depuis lundi, plus de 200 militaires et salariés de POST sont sur le qui-vive afin de distribuer 10 millions de masques aux travailleurs frontaliers. Tous devraient recevoir leur courrier avant la fin de cette semaine.
Lokales, Verteilen der Masken an Unternehmer Verteilung durch Armee und Chambre de Commerce, Findel, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Le bien-être des enfants en questions
Confinement au domicile, contacts interdits, fermeture des écoles, puis sorties à nouveau autorisées mais dans des conditions très particulières: comment les enfants vivent-ils les mesures sévères de lutte contre la propagation de l'épidémie? L'Université du Luxembourg a lancé une enquête.
Corona, Kinder, Schule, Bildung, Schüler, Lehrer
Les masques s'échangent comme des petits pains
Destinée à recueillir les offres et demandes des particuliers et des entreprises en matière d'équipements de protection, la plateforme www.epi-covid19.lu a déjà reçu plus de 12.000 visites depuis son lancement à la mi-avril. En moyenne, elle accueille 1.100 visiteurs par jour.
Lokales, Verteilen der Masken an Unternehmer Verteilung durch Armee und Chambre de Commerce, Findel, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Ce mystérieux fournisseur de masques basé au Luxembourg
Le gouvernement fédéral belge vient de passer commande pour 40 millions d'euros de masques à une société établie au Grand-Duché depuis trois ans. Mais Avrox, basée à Luxembourg-Ville, livrera-t-elle bien les protections attendues?
People wearing protective face masks walk in Rue Neuve, a shopping street in Brussels centre on May 9, 2020, amid the country's lockdown to stem the spread of the COVID-19 outbreak caused by novel coronavirus. - Shops in Belgium will reopen on May 11, 2020. (Photo by JOHN THYS / AFP)
Et le masque devint «so fashion»
Le duo à la tête de l'atelier de mode vol(t)age a créé toute une collection de masques chic. Un accessoire inattendu au milieu de la collection 2020.
Une protection offerte à chaque écolier
Chaque jeune effectuant sa rentrée le 25 mai disposera d'un tour de cou lui permettant de se couvrir bouche et nez si besoin. C'est une des promesses du ministre de l'Education au président du Syvicol. Pas de quoi rassurer le représentant des 102 communes du pays.
Politik, Maskenpflicht bei Schülern, Buff, Maske, Atemschutz, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Porter un masque ne s'improvise pas
Malgré de nombreuses campagnes d'informations menées depuis le début de la pandémie de covid-19, de nombreuses erreurs circulent encore sur ces protections. Voici un guide pour être en mesure de les manipuler correctement.
Lokales, Politik, Illustration, Wirtschaft, Virus, Coronavirus, Maske gegen Ansteckung, Mundschutz,  Foto: Anouk Antony/Luxemburger Wort
Tout savoir sur les masques «faits maison»
Le port du masque est un «geste de barrière additionnel» pour combattre la propagation du coronavirus. Y compris pour les gens en bonne santé. Comment en fabriquer un soi-même ? Quand le porter ? Faut-il le laver ? Réponses.
Lokales, Corona-Virus, Stéphanie Damm-Krauss näht Stoffmasken mit ihrer Tochter Charlie, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Les lycées rouvrent et se dotent de nouvelles règles
Une partie des élèves du secondaire reprend ce lundi le chemin de l’école dans un contexte toujours marqué par le virus. Une décision qui continue de faire débat, mais les établissements scolaires du pays se disent prêts.
Lok , Vorbereitungen Rentree Primaner Athenee Luxembourg , Coronakrise , Sars-CoV-2 , Covid-19 , Signalisation Flux Eleves Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort