Changer d'édition

Le blocage reste total chez Cactus
Luxembourg 2 min. 20.01.2020

Le blocage reste total chez Cactus

Quelque 150 employés du groupe Cactus ont exprimé leur-ras-le-bol lundi matin devant le siège de l'entreprise à Windhof

Le blocage reste total chez Cactus

Quelque 150 employés du groupe Cactus ont exprimé leur-ras-le-bol lundi matin devant le siège de l'entreprise à Windhof
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 20.01.2020

Le blocage reste total chez Cactus

Jean-François COLIN
Jean-François COLIN
Une fois de plus, les négociations entre la direction de l'enseigne de grande distribution et les syndicats ont échoué, lundi matin à Windhof. Le conflit social se prolonge, et la pierre d'achoppement principale reste les conditions salariales.

Encore une rencontre pour rien. Ou presque. Direction du groupe Cactus et syndicats s'étaient fixé rendez-vous ce lundi matin à Windhof pour une réunion de négociation dans le cadre du conflit social qui secoue l'enseigne depuis près d'un an. Résultat: au bout d'une âpre discussion de deux heures et demie, «rien n'a avancé», aux dires de David Angel, secrétaire central pour le commerce à l'OGBL. Le blocage reste total au sein du troisième employeur du pays et ses 3.200 salariés. Et pourtant, «une nouvelle proposition reçue jeudi dernier de la direction nous avait fait croire à une avancée», ajoute-t-il.

«On tourne en rond. Ce qu'ils lâchent d'un côté, ils le reprennent de l'autre», déplore le meneur syndical. Si les parties sont tombées d'accord sur une vingtaine de points, la vraie pierre d'achoppement demeure l'augmentation des salaires. «Actuellement, la revalorisation salariale dans l'avancement de la carrière est de 29 euros tous les trois ans. Or, nous souhaiterions voir cette évolution tous les deux ans», précise David Angel, qui s'appuie sur «la progression du salaire minimum» pour étayer sa revendication.

Rendez-vous le 27 février

A côté de ce point clé, «on s'est rapprochés sur la question de la classification des chauffeurs de poids lourds», tandis que la discussion autour d'une «prime unique pour couvrir toute la période des négociations» qui durent depuis près d'un an «demeure aussi en suspens», même si le membre de l'OGBL qualifie ce dernier point de «mineur.»

Pour la suite des négociations, David Angel ne se montre «guère optimiste.» La direction de Cactus doit «nous faire parvenir un texte la semaine prochaine», mais le prochain grand rendez-vous est fixé au 27 février avec une seconde convocation devant l'Office national de conciliation (ONC). Et le représentant syndical de «supposer que les actions syndicales vont continuer d'ici là.» Reste à savoir «quand et où», conclut-il.


19.10.07 40 jahre cactus bereldange, photo: Marc Wilwert
L'OGBL met la pression sur le groupe Cactus
Le syndicat menace d'organiser, samedi, des piquets de protestation devant les enseignes du 3e employeur du pays. En période d'achats pour Noël, voilà qui ferait mauvais genre. Avant d'en arriver là, les deux parties ont rendez-vous devant l'Ordre national de conciliation jeudi.

En marge de la réunion de ce lundi matin, les syndicats OGBL et LCGB avaient organisé en front commun un piquet de protestation qui a mobilisé environ 150 personnes devant les locaux de la direction de Cactus à Windhof, comme cela avait déjà été le cas en décembre. Cette action faisait suite à l'époque à l'échec des négociations intervenu le 12 décembre. L'enseigne de grande distribution n'avait en effet pas pu trouver d'accord avec ses salariés devant l'ONC.

De son côté, la direction du groupe Cactus préfère ne pas communiquer tant que les négociations n'auront pas abouti.