Changer d'édition

Le Ban de Gasperich va s'urbaniser
Luxembourg 2 min. 14.03.2012

Le Ban de Gasperich va s'urbaniser

Le Ban de Gasperich va s'urbaniser

Florin Balaban
Luxembourg 2 min. 14.03.2012

Le Ban de Gasperich va s'urbaniser

Les conseillers municipaux ont validé le devis de 59,4 millions d'euros pour les travaux d'infrastructure liés au Ban de Gasperich et à une convention inédite, lors de la dernière séance avant les élections du 9 octobre lundi soir. Cette convention contraint le promoteur à réserver 10 % des logements et 10 % de la surface utile à des logements à coût modéré.

Les conseillers municipaux ont validé le devis de 59,4 millions d'euros pour les travaux d'infrastructure liés au Ban de Gasperich et à une convention inédite, lors de la dernière séance avant les élections du 9 octobre lundi soir. Cette convention contraint le promoteur à réserver 10 % des logements et 10 % de la surface utile à des logements à coût modéré.

Délimité par la Cloche d'Or à l'Ouest, l'autoroute A6 au Sud, l'A3 à l'Est et la rue Christophe Willibald Gluck au Nord, le ban s'étire sur 70 hectares avec un dénivelé prononcé.

«Ce sont des champs qui doivent être totalement urbanisés», explique l'échevine Simone Beissel avant de préciser que tout le réseau routier doit être réorganisé pour répondre au développement du quartier où seront implantés une nouvelle zone d'activités, le lycée Vauban, la future caserne de pompiers de la capitale, le Parc de Gasperich avec sa zone d'habitation.

39 millions pour la voirie, 20 millions pour les canalisations

Pour ce faire, «deux axes routiers du Nord au Sud et de l'Est à l'Ouest doivent être construits: le boulevard Raiffeisen aura une largeur de 48,50 m et le boulevard Kockelscheuer de 28,50 m», explique Mme Beissel.

Les travaux de génie civil et de voirie sont estimés à 39 millions d'euros dans le devis. Tandis que les travaux de canalisation sont chiffrés à plus de 20 millions d'euros.

Les conseillers communaux de tous bords politiques ont tous souligné la bonne idée que constitue la mise en place d'une convention entre la Ville et les futurs promoteurs qui urbaniseront plus d'un hectare de terrain à l'avenir dans la capitale.

Des logements à coût modéré... à 4.200 euros le m2

Le Ban de Gasperich servant de projet pilote puisque la société OLOS FUND SCA, SICAV-FIS s'engage à travers cette première convention à «réserver 10 % des unités de logements lesquelles devront contenir au total environ 10 % de la surface utile affectée au Plan d'aménagement particulier (PAP) à la réalisation de logements à coût modéré».

L'ennui, comme l'a calculé Carlo De Toffoli (Les Verts) c'est qu'«on est toujours à 4.200 euros le mètre carré pour un logement à coût modéré»! Plusieurs autres conseillers regrettant que le prix moyen servant de référence (5.570 euros/m2) soit le même quel que soit le quartier de la capitale où une telle convention sera appliquée demain.

Le bourgmestre Paul Helminger souscrit à l'idée de disposer de chiffres plus spécifiques pour chaque quartier mais prévient que «des projets de plus d'un hectare dans la Ville de Luxembourg, il n'y en aura pas des tonnes. Le prochain dont on discutera sera celui de l'aménagement des anciens terrains de Luxlait». 640 logements doivent y voir le jour. Le conseil a donné, lundi soir, son approbation provisoire au PAP.