Changer d'édition

Le 20 novembre: Etienne Schneider convoque un conseil extraordinaire
Luxembourg 2 min. 15.11.2015 Cet article est archivé

Le 20 novembre: Etienne Schneider convoque un conseil extraordinaire

Etienne Schneider

Le 20 novembre: Etienne Schneider convoque un conseil extraordinaire

Etienne Schneider
Photo: Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 15.11.2015 Cet article est archivé

Le 20 novembre: Etienne Schneider convoque un conseil extraordinaire

Etienne Schneider convoque un conseil "Justice et Affaires intérieures" extraordinaire le 20 novembre à Bruxelles, à la demande de la France.

Au nom de la présidence luxembourgeoise du Conseil de l’Union européenne, et à la demande de la France, le Vice-premier ministre luxembourgeois et ministre de la Sécurité intérieure, Etienne Schneider, convoque un Conseil "Justice et Affaires intérieures" (JAI) extraordinaire qui réunira les 28 ministres européens de l'Intérieur et de la Justice le 20 novembre prochain à Bruxelles.  

Dans un communiqué, le ministère et la Représentation permanente du Luxembourg auprès de l'Union européenne, affirme que "face à la barbarie, face au terrorisme, l'Europe est unie et aux côtés de la France."

"Suite aux événements tragiques de Paris, ce Conseil JAI est destiné à renforcer la réponse européenne et à assurer le suivi et la mise en œuvre des mesures décidées."

D'ici vendredi, le ministre de la Sécurité intérieure Etienne Schneider poursuivra ses contacts avec ses homologues et les acteurs institutionnels.

"Une révision ciblée du code frontières Schengen"

Le "combat" contre le terrorisme "doit encore être renforcé à tous les niveaux et en particulier aux niveaux européen et international", a estimé le ministère français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

"Cette réunion doit permettre d'aborder, de manière aussi concrète et opérationnelle que possible, plusieurs sujets identifiés comme prioritaires depuis les attentats de janvier" en France, a indiqué M. Cazeneuve, ajoutant qu'il est "urgent" d'en "accélérer le calendrier de négociation et de mise en oeuvre".

"Face au niveau de menace pesant sur l'UE, sur ses Etats membres et sur ses citoyens, l'Europe doit se doter d'un (fichier européen des passagers aériens) PNR efficace", "d'un cadre pour lutter contre le financement du terrorisme" et d'une "législation solide et efficace sur le contrôle des armes à feu", fait encore valoir le ministre français.

"Les pays membres de l'UE doivent également renforcer leurs échanges de renseignements et mettre en oeuvre des contrôles systématiques et coordonnés aux frontières extérieures" de l'UE, " à travers une révision ciblée du code frontières Schengen", a aussi expliqué le ministre, souhaitant "sur tous ces sujets" que des "avancées concrètes" interviennent "au plus vite". 


Sur le même sujet

Réunion des 6 à Berlin: "Un tournant décisif dans l’histoire de l’Europe"
Les six chefs de la diplomatie des pays fondateurs de l’Union européenne se sont réunis ce samedi à Berlin pour discuter du Brexit. Ils se sont déclarés prêts à travailler avec les institutions dès que les négociations qui devront définir et clarifier les futures relations entre l’UE et le Royaume Uni auront commencé.
Jean Asselborn avec ses homologues, ées ministres des Affaires étrangères de l'Allemagne, la Belgique, la France, de l’Italie, et des Pays-Bas