Changer d'édition

Le 1er juillet dans le viseur du Parc merveilleux
Luxembourg 21 4 min. 08.06.2020 Cet article est archivé

Le 1er juillet dans le viseur du Parc merveilleux

Après la décision du conseil de gouvernement de ne pas ouvrir les parcs de jeux, les allées du Parc merveilleux vont encore rester vides pendant quelques semaines.

Le 1er juillet dans le viseur du Parc merveilleux

Après la décision du conseil de gouvernement de ne pas ouvrir les parcs de jeux, les allées du Parc merveilleux vont encore rester vides pendant quelques semaines.
Photo: Parc merveilleux de Bettembourg
Luxembourg 21 4 min. 08.06.2020 Cet article est archivé

Le 1er juillet dans le viseur du Parc merveilleux

Marc Neu se félicite du plan de relance proposé par le ministre du Tourisme. Mais le chargé de direction du parc de loisirs et zoologique attend surtout le feu vert des autorités pour rouvrir ses portes au public. Mais pas avant quelques semaines.

Alors que le Zoo d'Amnéville vient de rouvrir ses portes, la direction du Parc merveilleux de Bettembourg attend toujours le feu vert du gouvernement qui, vendredi, a repoussé en conseil de gouvernement le retour aux parcs de jeux. Marc Neu, le chargé de direction, l'affirme, tout sera prêt pour le 1er juillet en termes de règles sanitaires. A commencer par un système de réservation en ligne, une capacité d'accueil limitée à 2.000 personnes par jour et le respect des règles sanitaires et de distanciation sociale.

Propos recueillis par Didier Hiégel

Quels sont les sentiments qui dominent  après les mesures annoncées pour relancer le tourisme?

Marc Neu - «D'abord, un sentiment de satisfaction au regard des nombreuses aides annoncées. Pour notre part, nous avons été reçus par le ministre du Tourisme il y a deux semaines, mais nous n'avions pas réellement de solution concrète à proposer. Le ministère nous a alors demandé de lui proposer un projet de réouverture, ce que nous avons fait. Désormais, nous attendons la réponse du ministre. En parallèle, nous avons également soumis notre dossier au ministère de la Santé pour accord.

Il est vrai que votre cas apparaît très spécifique…

En effet, nous sommes certes un parc animalier mais de prime abord nous sommes un parc destiné aux enfants ce qui signifie que nous dépendons de l'ouverture des aires de jeux. C'est pourquoi, nous souhaitons connaître au plus vite la décision du gouvernement à ce sujet.


Osten , Fokus Schiessentümpel , Mullerthal , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le Luxembourg ambitionne «un tourisme plus qualitatif»
Pilier de l'activité économique selon Lex Delles, le secteur touristique doit se réinventer pour se relancer après avoir subi la crise sanitaire de plein fouet. Le marché de proximité sera valorisé de même que le tourisme d'affaires qui bénéficiera d'un nouveau label pour rassurer les visiteurs.

A quelle date aimeriez-vous rouvrir les portes du Parc merveilleux?

Si nous pouvions permettre à nos visiteurs d'être présents le 1er juillet ce serait génial. En rendant notre copie aux ministères, nous avons indiqué que nous allions forcément limiter le nombre de visiteurs. Pour ce faire, nous allons changer tout notre système de billetterie parce que, auparavant, la majorité des tickets étaient achetés sur place. Désormais, tout devrait se faire online.

D'autre part, et c'est quelque chose que les gens ignorent peut-être, nous sommes très embêtés par la processionnaire du chêne (chenille redoutée pour les urtications qu'elle provoque chez l'homme et chez les animaux). C'est un problème supplémentaire qui vient s'ajouter à la crise sanitaire. Des spécialistes sont en train de s'en occuper, mais notre forêt fait 25 ha de superficie…

Pour en revenir aux barrières sanitaires, quelles sont les mesures que vous allez prendre?

Mise à part la limitation des visiteurs, nous allons réaliser des marquages au sol de la distance préconisée qui est de deux mètres. De même, en ce qui concerne les maisons «amazonienne» et «malgache», il nous faudra limiter le nombre de personnes à l'intérieur avec un roulement de cinq minutes et une surveillance à l'intérieur. 

Pour ce qui est des manèges des panneaux indiquant les mesures d'hygiène préconisées seront installés et, pour certains comme les mini cars ou le petit train, nous allons réduire le nombre de véhicules de moitié. Les gels hydroalcooliques sont déjà en place dans tous les bâtiments et les manèges seront désinfectés à chaque utilisation.

Marc Neu attend avec impatience la réouverture de sa zone de loisirs.
Marc Neu attend avec impatience la réouverture de sa zone de loisirs.
Photo privée

Avez-vous estimé le surcoût que va entraîner la mise en place de ces mesures de précaution?

Le surcoût se chiffrera surtout en fonction du personnel dont nous aurons besoin. Lorsque nous connaîtrons la date de réouverture, nous aurons surtout recours à des étudiants. A ce propos, le ministère du Tourisme nous a assuré qu'il prendrait financièrement en charge ces étudiants.

Vous aviez déjà embauché des saisonniers avant le confinement…

17 exactement. A ce jour dix sont à la maison et les autres travaillent en alternance avec les animaliers.

En termes de personnel, quel est l'effectif habituel du Parc merveilleux en pleine saison?

Habituellement, l'effectif est d'une vingtaine de saisonniers et 25 étudiants. A ces derniers s'ajoutent une centaine de personnes de l'ESAT (Etablissement et service d'aide par le travail) et une trentaine de personnels encadrants. A ce propos, la dernière équipe de l'ESAT va reprendre le travail ce lundi.

Vous auriez dû démarrer votre saison le 28 mars. Avez-vous déjà estimé le manque à gagner depuis cette date?

C'est difficile à estimer mais, dans la pire des hypothèses, si nous n'ouvrons pas il nous faudrait dix ans pour résorber le déficit. Si nous ouvrons le 1er juillet, nous limiterons les dégâts en réalisant un tiers du chiffre d'affaires habituel (qui se monte à environ 4 millions d'euros). 

Dans ce contexte difficile, vous pouvez pourtant vous féliciter du système de parrainage de vos animaux que vous avez mis en place.

Effectivement, à l'heure actuelle, mis à part certains dons, ce sont nos seules recettes. C'est un réel succès puisque le nombre de parrains a plus que quadruplé par rapport aux années précédentes. A priori, plus de 1.600 parrains se sont manifestés et cela représente près de 5% de notre chiffre d'affaires.»

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Le Luxembourg ambitionne «un tourisme plus qualitatif»
Pilier de l'activité économique selon Lex Delles, le secteur touristique doit se réinventer pour se relancer après avoir subi la crise sanitaire de plein fouet. Le marché de proximité sera valorisé de même que le tourisme d'affaires qui bénéficiera d'un nouveau label pour rassurer les visiteurs.
Osten , Fokus Schiessentümpel , Mullerthal , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le sale tour joué au Parc merveilleux
Le site de loisirs de Bettembourg est tristement calme. Pourtant, depuis le 28 mars, enclos, allées, restaurants et manèges devraient s'animer. Mais voilà le parc privé de ses milliers de visiteurs.
“Unterwegs in Luxemburg“-Ausflugtipps: Besuch im Parc Merveilleux  - Foto: Pierre Matgé/Luxemburger Wort