Changer d'édition

Le 11 mai, le confinement s'allège un peu plus
Luxembourg 3 min. 04.05.2020

Le 11 mai, le confinement s'allège un peu plus

Dans un premier temps, les salons de coiffure ne seront d'abord accessibles que sur rendez-vous.

Le 11 mai, le confinement s'allège un peu plus

Dans un premier temps, les salons de coiffure ne seront d'abord accessibles que sur rendez-vous.
Photo : AFP
Luxembourg 3 min. 04.05.2020

Le 11 mai, le confinement s'allège un peu plus

Patrick JACQUEMOT
Patrick JACQUEMOT
Inviter ses amis, fréquenter bibliothèques ou musées, pousser la porte d'un commerce : vous en rêviez? La seconde phase du déconfinement le permettra dès lundi prochain. Sans oublier la distribution de 50 masques par habitant de plus de 16 ans et pour chaque salarié frontalier.

A Xavier Bettel d'annoncer LA bonne nouvelle. Certes, la reprise de l'activité économique voilà tout juste deux semaines marquait déjà la première brèche dans le confinement, mais ce lundi le Premier ministre a ouvert un peu plus la porte de la cage qui maintient chez eux la majeure partie du pays. Grâce à «l'effort collectif», oui, ce lundi 11 mai le confinement général sera bien levé. «Mais..., s'empresse d'ajouter le chef du gouvernement prudent après plus d'un trimestre de crise sanitaire. Mais tout ne doit pas retourner à la normale.» 

Pourtant, la nouvelle phase dévoilée en ce début mai est majeure. Elle va même offrir une bouffée d'oxygène au pays dont l'univers, pour beaucoup de résidents, se limitait à la superficie de son habitation, aux frontières de son quartier. D'ici une semaine, chacun pourra à nouveau recevoir proches et amis chez lui. A raison de six personnes extérieures au foyer maximum.

«Rétablir ces relations sociales devenait essentiel, voilà qui est fait. Mais j'invite chacun à se montrer responsable. Ne devenez pas multiplicateur d'infection en n'adoptant pas la bonne attitude», tempère Xavier Bettel. Gestes barrières et distance de séparation de 2 mètres valant toujours mieux qu'un super barbecue, aide inconsidérée pour la vaisselle et autre cigarette fumée trop proche d'un ami. Car c'est ainsi, si l'Etat luxembourgeois veut bien accorder de nouvelles libertés, c'est au prix de nouvelles responsabilités. 

La possibilité de manifester fait toujours partie des interdictions en place. Cependant il sera possible de se rassembler en extérieur dans une semaine. Là aussi, avec un seuil plafond (20 personnes max) et toujours en respectant les règles sanitaires. «J'insiste, ce n'est toujours pas la normalité», avertit le Premier ministre. Néanmoins, de nombreux commerçants vont retrouver le sourire. Le 11 mai, ils pourront retrouver leur clientèle. A commencer par salons de coiffure et esthéticiennes. Pour eux, outre la mise en place de certains dispositifs de protection, une règle s'imposera : ne recevoir de visiteur que sur rendez-vous.

Pas question pour les cafés restaurants de reprendre une activité, au mieux, avant le 1er juin prochain.
Pas question pour les cafés restaurants de reprendre une activité, au mieux, avant le 1er juin prochain.
Photo : Shutterstock

Mercredi, il appartiendra au ministre de l'Economie ou à celui des Classes moyennes d'expliquer, les mesures qui s'imposeront dans l'ensemble des boutiques invitées à reprendre leur activité. Tout comme les responsables politiques devront expliquer dans quelle mesure, autorisation d'ouvrir n'a pas été accordée à certaines enseignes comme les clubs de fitness, les bowlings, salles de casino et autres espaces d'e-gaming, par exemple. Pas plus que les sports de contact ne seront possibles prochainement. Cette fois, le ministre des Sports devrait préciser les règles dans la semaine.

Lundi 11 mai, bibliothèques, Archives nationales, musées et autre Centre national de l'audiovisuel pourront également accueillir du public. Pas sous n'importe quelle condition : «Il appartiendra à la direction de chaque lieu de définir comment et combien de personnes recevoir pour visiter, étudier ou contempler des œuvres». Et le premier ministre de signaler que les cinémas en drive-in peuvent à nouveau proposer des projections, mais suspense encore concernant les vraies salles obscures.


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

«Faire moins de tests n'est pas une option»
Face à la hausse «importante mais non exponentielle» du nombre de nouvelles infections au covid-19, le gouvernement n'annonce pas, mercredi, de nouvelles mesures spécifiques. Ces dernières pourraient toutefois intervenir d'ici dimanche, en fonction de l'évolution de la situation.
IPO , PK Regierungsrat , Xavier Bettel und Paulette Lenert  , Sars-Cov-2 , Covid-19 , Coronakrise , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Le secteur de la construction souffre de la pandémie
Si la très grande majorité des chantiers ont effectivement repris au Luxembourg, «nous travaillons malheureusement avec des marges négatives aujourd'hui», révèle ce lundi Jean-Marc Kieffer, président du groupement des entrepreneurs, et explique pourquoi.
Corona-Virus, Wiedereröffnung der Baustellen, Bau, Baustellen , Ban de Gasperich, Foto: Guy Wolff/Luxemburger Wort
Claude Meisch garde le cap
Le déconfinement progressif des écoles est en marche depuis ce lundi. Malgré les critiques et les nombreuses interrogations, le ministre de l'Education compte bien respecter les échéances mises en place par le gouvernement.
Claude Meisch, ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche
Le SOS des commerces de la capitale
Attention, magasins en danger... Voilà le message d'alerte que lance l'Union commerciale de la Ville de Luxembourg au gouvernement. Dans l'espoir notamment d'une bouée de sauvetage qui viendrait les dispenser de payer leurs loyers.
Baustelle Tram und geschlossene Geschäfter im Garer Viertel, Foto: Lex Kleren/Luxemburger Wort
Première phase du déconfinement dès le 20 avril
Le gouvernement a présenté, ce mercredi, sa stratégie de sortie de crise. Dans un premier temps, les chantiers reprendront et le port d'une protection des voies respiratoires sera rendu obligatoire partout où le maintien d'une distance de deux mètres n'est pas possible.
(de g. à d) Paulette Lenert, ministre de la Santé ; Xavier Bettel, Premier ministre, ministre d'État
Un marathon de patience attend les sportifs
Directeur du service virologie du Laboratoire national de santé, le Dr Trung Nguyen estime qu'il y aura des priorités à respecter à l'heure du déconfinement. Le sport passera après la santé et l'économie.
Lok , LNS , Laboratoire National de Sante , Covid-19 , Dr Trung Nguyen Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort