Changer d'édition

Laurent Mosar attend plus de transparence de la Cour
Luxembourg 2 min. 03.02.2020 Cet article est archivé

Laurent Mosar attend plus de transparence de la Cour

Revoir le rôle du conjoint ou de la conjointe du chef de l'Etat, fait partie des recommandations du rapport Waringo.

Laurent Mosar attend plus de transparence de la Cour

Revoir le rôle du conjoint ou de la conjointe du chef de l'Etat, fait partie des recommandations du rapport Waringo.
Photo : Chris Karaba
Luxembourg 2 min. 03.02.2020 Cet article est archivé

Laurent Mosar attend plus de transparence de la Cour

Le député CSV regrette que le rapport Waringo, sur le fonctionnement interne de la Cour grand-ducale, ait été mis sur la place publique sans aucun commentaire du gouvernement.

(pj avec jt) - Publié vendredi, le "rapport Waringo" a soulevé, lundi matin au micro de RTL, la première réaction politique officielle. Ainsi, l'ancien président de la Chambre, Laurent Mosar (CSV) a appelé à une mise en œuvre rapide des recommandations faites dans le document de 44 pages. Au passage, l'échevin aux Finances de la capitale n'a pas hésité à qualifier d' «excellent rapport avec des propositions concrètes» le travail rédigé par l'ancien directeur de l'Inspection générale des finances (IGF). 

D'ailleurs, Laurent Mosar constate qu'au-delà des éventuelles polémiques, le rapport contient nombre de mesures qui pourraient être «mises en œuvre sans problèmes majeurs». L'élu se prononçant pour plus de transparence de la part de la famille grand-ducale sur la gestion faite des fonds publics. Une somme qui dépasse la seule enveloppe des 10,6 millions d'euros votée pour 2020. «Il doit être clairement visible pour les citoyens ce qu'il advient de l'argent que la Cour grand-ducale reçoit de l'État par le biais de la Constitution. La Cour doit également se conformer au droit du travail.»


25.7. Palais / Visite Palais Grand Ducal / LCTO Foto:Guy Jallay
Que d'argent sous les ors du palais grand-ducal
Dans le rapport Waringo, plusieurs pages sont consacrées à la dépense publique octroyée à leurs altesses royales du Luxembourg. On y apprend par exemple que la Cour ne paye ni l'affranchissement de son courrier, ni ses frais téléphoniques. Soit près de 600.000 euros juste pour ces deux postes...

De plus, le parlementaire chrétien-social a indiqué combien il conviendrait de reconsidérer la fonction «purement représentative» du conjoint du chef d'État en exercice. Le rôle de la grande-duchesse Maria Teresa dans la gestion quotidienne de la Cour ayant été pointé du doigt dans le rapport

Le ministre d'Etat a transmis la patate chaude à la Chambre

Laurent Mosar

Laurent Mosar a profité de l'antenne pour adresser quelques piques au Premier ministre, Xavier Bettel (DP). S'interrogeant sur certaines attitudes du chef du gouvernement qui aurait attendu plus que de raison avant de missionner un observateur à la Cour, alors que normalement depuis 2016 chaque nomination à un poste élevé aurait dû être soumise au ministère d'Etat. Ce dernier aurait attendu finalement que 51 employés quittent leur emploi (juste entre 2014 et 2019) avant de réagir l'été dernier.

Le parlementaire d'opposition regrette également que le rapport Waringo ait été mis en pâture publiquement, vendredi, sans autre explication. Si mercredi, le document sera discuté en commission à la Chambre, Laurent Mosar estime la manière de faire cavalière : «Le ministre d'Etat a transmis la patate chaude à la Chambre qui devra maintenant s'en occuper», a -t-il critiqué. «Ce n'est pas ainsi que cela fonctionne. Nous demanderons donc au ministre d'État, mercredi, d'expliquer comment le gouvernement entend traiter les conclusions formulées par Jeannot Waringo».


Sur le même sujet

Six jours après la publication de la mission sur le fonctionnement de la Cour grand-ducale, Xavier Bettel la présente ce mercredi aux députés. Le résumé des enjeux politiques du document et des pistes de réflexion qu'il suggère.
Le Grand-Duc Henri et la Grande Duchesse Maria Teresa arrivent au Palais de l'Elysée avec le Président Francais Emmanuel Macron et son épouse Brigitte Macron, à Paris, France, le 19 Mars 2018 . Photo: Chris Karaba
Depuis juillet 2019, Jeannot Waringo s'est intéressé au fonctionnement de la Cour grand-ducale, sur demande du Premier ministre. Et c'est avec la plus grande discrétion que l'ancien haut fonctionnaire a mené cette plongée au sein du palais.
Lokales, Oktav, Schlussprozession, Son Altesse Royale la Grande-Duchesse Maria Teresa, Son Altesse Royale le Grand-Duc Henri, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Alors que le rapport Waringo sur le fonctionnement interne de la Cour aurait été remis au Premier ministre, le grand-duc Henri assure, ce lundi, qu'il n'abdiquera pas. «Surtout en ce moment crucial où nos enfants commencent une vie familiale», assure le chef de l'État.
Panorama, Reception Nouvel An , Palais Grand Ducal , Grand Duc Henri , Grande Duchesse Maria Teresa , Chambre des Deputes , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Alors que Jeannot Waringo observe le fonctionnement de la Cour jusqu'à la fin janvier, la question d'une éventuelle abdication du chef de l'État a été récemment évoquée. Une option qui, selon le constitutionnaliste Luc Heuschling, «ne permettrait pas de répondre à la vraie question» sur le fonctionnement de la monarchie.
CGDL SAR le Grand-Duc Henri - Luxembourg - Ville - Palais Grand-Ducal - 19/12/2019 - photo: claude piscitelli
Pour 2020, choix a été fait de diminuer d'un demi-million d'euros le budget alloué par le gouvernement aux frais de la famille royale. Une baisse liée en premier lieu à la disparition du Grand-Duc Jean.
Nationalfeiertag 2019,Fête nationale,Gala Diner im Palais Grand-Ducal.Foto/ Gerry Huberty/Luxemburger Wort