Changer d'édition

Lac de la Haute-Sûre : une commission en quête de solutions
Luxembourg 4 min. 16.07.2022
Un plan pour plus de sécurité

Lac de la Haute-Sûre : une commission en quête de solutions

Afin d'éviter un nouveau chaos au barrage, la commission du barrage travaille sur un plan pour la prochaine saison.
Un plan pour plus de sécurité

Lac de la Haute-Sûre : une commission en quête de solutions

Afin d'éviter un nouveau chaos au barrage, la commission du barrage travaille sur un plan pour la prochaine saison.
Photo: Gerry Huberty/LW-Archiv
Luxembourg 4 min. 16.07.2022
Un plan pour plus de sécurité

Lac de la Haute-Sûre : une commission en quête de solutions

Nadine SCHARTZ
Nadine SCHARTZ
Un catalogue de mesures sera mis en place l'année prochaine et devrait permettre d'éviter le chaos autour du lac de barrage. Mais d'ici là, les visiteurs devront encore s'armer de patience.

Des températures comprises entre 27 et 30°C sont attendues ce week-end et devraient être encore plus élevées la semaine prochaine. Comme les week-ends précédents, l'affluence autour du lac de barrage devrait être importante. Dans ce contexte, les mesures de sécurité sur place seront à nouveau renforcées à court terme. Mais à long terme, un concept global sera élaboré.


An gewöhnlichen Tagen ist der Stausee ein Ort der Erholung.
Chaos dû à une forte affluence de visiteurs au lac de la Haute-Sûre
La police a dû intervenir du côté du lac de la Haute-Sûre. Des piscines ont également dû fermer dans le sud du pays.

Pour rappel, les week-ends précédents, l'affluence de visiteurs et le trafic important qui en résulte ont entraîné des problèmes récurrents. Plus d'une fois, les parkings de la région du lac de barrage et les plages étaient tellement bondés que la police a déconseillé de se rendre dans cette zone. De plus, certains visiteurs ne respectaient pas les règles.

La présence policière a été renforcée

«Il est inacceptable que 10 à 15 % des visiteurs dépassent les bornes et que les autres, qui souhaitent passer une journée tranquille au bord du lac, en pâtissent», souligne Charles Pauly, interrogé par le Luxemburger Wort. Il est président de la commission du lac de barrage créée l'année dernière et président du parc naturel de la Haute-Sûre.


Rimini wird der Strand von Insenborn seit Jahrzehnten von Wassersportlern genannt, weil sich hier die Besucher dicht an dicht drängen.
Le lac de la Haute-Sûre et sa clientèle problématique
La grande foule qui s'est précipitée samedi au lac du barrage de la Haute-Sûre ne pose pas seulement un problème pour la circulation et l'environnement mais aussi pour la sécurité.

Depuis le début du mois de juillet, la présence de la police et des rangers a donc été renforcée sur le site. En outre, les visiteurs sont à nouveau invités à utiliser les transports en commun - les lignes de bus 535, 624 et 627 ou la navette du lac de barrage numéro 690. Dans le cas où les places de parking payantes à proximité des pelouses sont occupées, les voies d'accès à Insenborn et Lultzhausen seront fermées à la circulation. Par ailleurs, les parkings gratuits «Am Kéilert», y compris la navette, situés sur la N27 près d'Insenborn, ainsi que «Kräizfeld» à Lultzhausen sont également disponibles.

Maîtriser la situation

Mais cela ne suffit pas à résoudre le problème en soi. «Nous devons réussir à maîtriser la situation», souligne Charles Pauly. «Il a fallu plus de 30 ans pour qu'une commission du lac de barrage soit enfin créée, avec entre autres des représentants du parc naturel, des communes ainsi que du GCDIS et de la police. Maintenant, nous ne pouvons pas présenter un dossier complet du jour au lendemain», explique-t-il. Nous ne voulons pas non plus nous précipiter, mais élaborer un concept détaillé qui pourra être mis en œuvre l'année prochaine. 

 Dans ce contexte, une étude a été commandée afin de déterminer quelles mesures sont nécessaires. Les premiers résultats sont attendus pour l'automne. «Les citoyens et les visiteurs doivent faire preuve d'un peu de patience», poursuit Charles Pauly.

Le concept prévu doit en effet prendre en compte tous les aspects, qu'il s'agisse du nombre possible de visiteurs ou de la sécurité dans la région, mais aussi de l'eau potable. Il est également important d'éviter que les visiteurs ne déplacent leur excursion en direction de la forêt et y fassent éventuellement des grillades. «Cela pourrait avoir des conséquences fatales, surtout avec la sécheresse actuelle», poursuit Pauly.

Les communes assument leurs responsabilités

Il ajoute que ni le parc naturel ni les communes n'ont de pouvoir, puisque l'État est propriétaire des plages. Néanmoins, les communes doivent garantir la sécurité à l'intérieur des localités, par exemple pour que les services de secours puissent passer partout. «Les communes assument leurs responsabilités», poursuit le communiqué. Il s'agit notamment de la fermeture des routes en cas de forte affluence ou de l'offre de places de parking.


Angesichts der Wettervorhersagen rechnen die Verantwortlichen erneut mit einem hohen Besucheraufkommen rund um den Stausee.
La police rappelle les règles d'accès au lac de barrage
La police a tenu à rappeler les règles aux visiteurs du lac de retenue du barrage de la Haute-Sûre afin d'éviter certains débordements constatés lors des week-ends précédents.

La vente de tickets d'entrée pour endiguer la situation, comme cela a été le cas ces dernières années en raison de la pandémie de covid-19, est considérée avec un certain scepticisme. Dans le cas d'un lac de baignade clôturé, comme à Remerschen, c'est tout à fait possible. Dans la région du lac de barrage, cela s'avère toutefois difficile en raison des plages ouvertes. A cela s'ajoute l'aspect financier. Il faudrait notamment engager du personnel pour l'attribution et le contrôle des tickets. Si l'on clôturait certaines zones, il faudrait créer des postes supplémentaires pour les maîtres-nageurs.

Espérer les vacances d'été... et les algues

Charles Pauly est toutefois confiant et pense que la situation va bientôt s'améliorer. «Avec le début des vacances d'été, il y a généralement moins de visiteurs au lac de retenue», dit-il. De plus, il compte sur un autre visiteur récurrent : les algues. «Celles-ci viendront certainement et le problème se résoudra alors de lui-même», souligne-t-il. La raison : si les algues se trouvent dans l'eau, il est interdit de se baigner dans le lac. 

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet