Changer d'édition

La zone piétonne de Luxembourg naissait il y a 40 ans

La zone piétonne de Luxembourg naissait il y a 40 ans

La zone piétonne de Luxembourg naissait il y a 40 ans

La zone piétonne de Luxembourg naissait il y a 40 ans


05.08.2019

Septembre 1981: la zone piétonne de Luxembourg est officiellement achevéePhoto: Jean Weyrich/LW-Archiv

Le 4 août 1979, le paysage urbain de la capitale change radicalement avec l’interdiction de la circulation automobile dans la Grand-Rue. C’est l’acte de naissance de la zone piétonne.

Par Diane Lecorsais, adaptation Didier Hiégel - Diekirch possède le centre piétonnier le plus ancien. Esch-sur-Alzette le plus étendu. Et la ville de Luxembourg? Le plus célèbre? Sûrement. Le plus visité? Probablement. Le plus cher au mètre carré? Très certainement.

La zone piétonne de Luxembourg a fêté ce week-end ses quatre décennies. C’est en effet le 4 août 1979 que la Grand-Rue, la rue Génistre et des tronçons de la rue de la Poste et de l'avenue Monterey sont fermés à la circulation.

Décembre 1976: la Grand-Rue est encore livrée au trafic des engins à moteur.


Durchgangsverkehr und Stellplätze: Die Groussgaass drei Jahre vor der Umgestaltung zur „Zone piétonne“. Die Aufnahme stammt von Dezember 1976.
Décembre 1976: la Grand-Rue est encore livrée au trafic des engins à moteur. Durchgangsverkehr und Stellplätze: Die Groussgaass drei Jahre vor der Umgestaltung zur „Zone piétonne“. Die Aufnahme stammt von Dezember 1976.
Photo: Jean Weyrich/LW-Archiv

«La capitale a sa zone piétonne», titrait le Luxemburger Wort dans son édition du lundi 6 août 1979. Les attentes nées de cette transformation urbaine étaient multiples.

«L'impact sur le commerce sera probablement bénéfique, à l’image de ce qui se passe à l'étranger et à Diekirch», pouvait-on lire dans le LW.

En 2019, la situation des commerces du centre-ville n'incite toutefois pas à l'optimisme. 

Changement d’habitudes

«Les visiteurs de la Ville doivent (...) s'habituer à cette innovation», lisait-on encore. Notre journaliste rapportait que, dans la Grand-Rue, les passants faisaient preuve de beaucoup de prudence et empruntaient, en majorité, les trottoirs malgré l’interdiction de la circulation automobile.

Les plus jeunes se montraient toutefois les plus hardis. «Les enfants avaient moins peur. Les plus petits conduisaient leur tricycle, d’autres, plus grands, arpentaient les rues en patins à roulettes.»

A la suite de nouveaux aménagements (pavements, travaux d’infrastructures souterraines), la zone piétonne, dans sa première mouture, était définitivement achevée le 19 septembre 1981 et inaugurée solennellement dans la foulée.

Par après, les secteurs environnants: la rue Philippe II, la rue Louvigny, la rue Chimay, la rue des Capucins, l'avenue de la Porte-Neuve, la rue de la Reine et la rue du Marché-aux-Herbes ont ensuite été réservées aux piétons.

En 1999, les rues Beck et de la Poste ont fait l’objet de la dernière extension de la zone piétonne.


Lol, Projet Royal-Hamilius , Straussfeier , Visite , Galerie Lafayette , Foto: Guy Jallay/Luxemburger Wort
Sur les hauteurs du Royal Hamilius
Le chantier titanesque du centre-ville s'achève, six mois avant l'ouverture officielle des commerces. Découvrez, en avant-première, l'intérieur des locaux qui surplombent la capitale luxembourgeoise.

Ouverture du parking Knuedler

Parallèlement à l’interdiction de la circulation automobile, le parking souterrain du Knuedler ouvrait ses portes. Avant cela, la place Guillaume II ressemblait à un grand parking à ciel ouvert, semblable à ce que nous connaissons aujourd’hui avec l’actuel Glacis.

Cette nouvelle infrastructure était de suite adoptée avec 994 entrées enregistrées de 9h à minuit. Le tarif était alors de 15 francs pour les deux premières heures et de dix francs pour les quatre heures suivantes. Des prix spéciaux étaient pratiqués pour une journée complète. Il fallait alors vous acquitter de 120 francs.

Par la suite, d’autres garages souterrains ont vu le jour au centre-ville. Récemment, le tout premier parking souterrain de la ville haute, le garage Aldringen, a été rénové et agrandi. Le parking Knuedler est également en cours de modernisation et devrait gagner environ 270 places de stationnement d'ici 2021.

Par ailleurs, une prochaine extension de la zone piétonne est imminente et un nouveau chapitre de l’histoire urbaine de la capitale va s’écrire avec notamment le projet Royal-Hamilius et l’interdiction à la circulation automobile de la rue Aldringen et d’une partie de l'avenue Monterey.   

1961: le Knuedler est alors un parking aérien.
1961: le Knuedler est alors un parking aérien.
Photo: Edouard Kutter/Photothèque de la Ville de Luxembourg


Les voitures ont été bannies. Le Knuedler est aujourd'hui un lieu de vie prisé des Luxembourgeois.
Les voitures ont été bannies. Le Knuedler est aujourd'hui un lieu de vie prisé des Luxembourgeois.
Photo: Blum Laurent


Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.