Changer d'édition

La voiture reste encore et toujours la reine de la route
Luxembourg 2 min. 20.09.2021
Mobilité en Grande Région

La voiture reste encore et toujours la reine de la route

Selon les données de l'enquête harmonisée, les automobilistes du Grand-Duché circulent en moyenne 65 minutes par jour, pour une distance de 31 kilomètres.
Mobilité en Grande Région

La voiture reste encore et toujours la reine de la route

Selon les données de l'enquête harmonisée, les automobilistes du Grand-Duché circulent en moyenne 65 minutes par jour, pour une distance de 31 kilomètres.
Photo: Guy Jallay
Luxembourg 2 min. 20.09.2021
Mobilité en Grande Région

La voiture reste encore et toujours la reine de la route

Jean-Michel HENNEBERT
Jean-Michel HENNEBERT
Sur les quelque 4,6 millions de déplacements quotidiens enregistrés au Luxembourg, dans le Nord lorrain et en province de Luxembourg, deux tiers se font en quatre roues, indique lundi le Liser. Loin devant la marche à pied et les transports en commun.

Si la mobilité douce apparaît comme un concept de plus en plus concret au sein de la Grande Région, son application au quotidien peine à séduire le plus grand nombre. Car selon une étude du Liser, publiée ce lundi, deux tiers (66%) des quelque 4,6 millions de déplacements enregistrés dans la Grande Région francophone sont effectués en voiture. Très loin devant la marche à pied (22%) et les transports en commun (9%). Les trajets multimodaux - combinaison de plusieurs modes de transport - ne représentent que 2% des déplacements, selon les données recueillies.

Réalisée auprès d'un échantillon représentatif de quelque 57.150 personnes issues de près de 31.000 ménages répartis entre le Grand-Duché, la province de Luxembourg et le Nord lorrain, l'étude harmonisée confirme le besoin de mobilité des 1,7 million d'habitants de ce territoire. Car avec 3,8 déplacements quotidiens en moyenne, tous motifs et modes de déplacement confondus, la question des perturbations lors des trajets prend tout de suite un poids politique de première importance.

Crédit: Liser

Si l'enquête compile «des données enregistrées entre 2010 et 2019 et redressées à partir de la population de 2017», selon le Liser, elle met en avant des différences notables entre les différentes zones étudiées. Basés sur l'étude Luxmobil de 2017, les résultats du Grand-Duché mettent en avant une évolution des habitudes des résidents, qui recourent pour 15% d'entre eux aux transports en commun, mais aussi de plus en plus au vélo et aux transports multimodaux. A savoir l'utilisation combinée de plusieurs modes de transport pour un même trajet.

Sans surprise, le choix des véhicules employés pour se déplacer varie en fonction de l'âge puisque près d'une personne sur deux (46%) âgée de 18 à 24 ans utilise soit le bus, la marche à pied ou plusieurs types de mode de transport contre un recours très majoritaire (72%) à la voiture chez les 50-64 ans.

Selon les données harmonisées publiées, le travail apparaît comme la principale origine des déplacements enregistrés, devant les loisirs et les raisons administratives ou de santé. Sur l'ensemble des personnes interrogées, le temps moyen passé en déplacement s'élève à 76 minutes (1h16) par jour, durée au cours de laquelle ils parcourent en moyenne 42 kilomètres. Au Luxembourg, les données font état d'un déplacement d'une durée moyenne de 65 minutes pour une distance de 31 kilomètres. Dont 11,9 sont réalisés pour se rendre et revenir de son travail.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Dans le cadre de la semaine de la mobilité, treize nouvelles stations où louer une bicyclette vont être opérationnelles à Mamer, Leudelange, Hesperange et Niederanven.
14.08.10 Station Veloh,Fahrradverleih.Foto:Gerry Huberty
Présentant ce jeudi le programme des journées européennes de la mobilité, le ministre de tutelle a invité les communes à faire «davantage d'efforts» pour promouvoir le train, le vélo ou le tram. Sans pour autant bannir totalement les autres moyens de transport.
Lokales, mobiliteit, Mobilität, Vélo, Fahrrad, Fußgänger, Auto, Bus, piétons, piéton, Radweg, piste cyclable, Cycliste,  Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Face au dynamisme économique de Luxembourg-Ville qui devrait atteindre les 180.000 résidents et 220.000 emplois d'ici 2035, l'échevin libéral à la Mobilité plaide pour l'essor «de solutions adaptées à chacun». Et donc le maintien de l'accès en voiture au centre-ville.
A person rides a bicycle in Bogota on May 19, 2020, after the city's mayor expanded bicycle lanes temporarily during the COVID-19 pandemic so people can avoid mass public transport as a preventive measure against the spread of the novel coronavirus. - Latin American cities are beginning to implement their 'new normal' with the introduction of bicycle lanes, widened sidewalks and distance signs, to overcome the COVID-19 emergency in urban spaces already affected by overcrowding, crowded transport and pollution. (Photo by Raul ARBOLEDA / AFP)
Le Statec estime que la mesure qui entrera en vigueur le 1er mars 2020 fera économiser 100 euros à un foyer de résidents moyen. Reste à savoir si beaucoup de Luxembourgeois sont prêts à abandonner la voiture pour bus, train ou tram.
Actuellement, 56% des résidents n'ont jamais recours à un moyen de transport en commun pour leurs déplacements.