Changer d'édition

La vitesse coûtera cher dans le tunnel du Markusberg
Luxembourg 24.11.2021
Sécurité routière

La vitesse coûtera cher dans le tunnel du Markusberg

Dans le tunnel du Markusberg, la vitesse est à 90km/h pour les voitures et les deux-roues.
Sécurité routière

La vitesse coûtera cher dans le tunnel du Markusberg

Dans le tunnel du Markusberg, la vitesse est à 90km/h pour les voitures et les deux-roues.
Photo : Anouk Antony
Luxembourg 24.11.2021
Sécurité routière

La vitesse coûtera cher dans le tunnel du Markusberg

Laura BANNIER
Laura BANNIER
Après un peu plus de deux mois de phase de test, le radar-tronçon du Markusberg est prêt. Les contraventions pourront tomber dès le 1er décembre.

Les conducteurs circulant dans le tunnel du Markusberg n'auront bientôt plus droit à l'erreur. Installé sur cette portion de l'autoroute A13 depuis juin dernier, le deuxième radar-tronçon du Grand-Duché s'apprête à flasher... pour de vrai. Car, des flashs, les automobilistes circulant à proximité de Schengen ont déjà pu en constater depuis le 20 septembre, date à laquelle le dispositif a entamé sa phase pilote. Mais jusqu'à présent, les infractions constatées n'étaient pas verbalisées.


Lokales, Neue Installation Streckenradar Tunnel Markusbierg, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Le radar-tronçon du Markusberg s'apprête à flasher
A partir de lundi, le dispositif automatique commencera à enregistrer les véhicules en excès de vitesse dans le tunnel de l'A13. Mais, pendant «plusieurs semaines», aucune contravention ne sera émise indique ce jeudi l'administration des Ponts et Chaussées.

A partir du 1er décembre, les choses vont changer, indique le ministère de la Mobilité. Le radar entrera dans sa «phase répressive». Il permettra ainsi aux policiers de constater et de sanctionner les conducteurs trop pressés dans les deux sens du tunnel d'1,6km. La vitesse étant limitée à 90km/h pour les véhicules légers, et 70km/h pour les poids lourds. 

Les boitiers ont ainsi nécessité trois mois de calibrage, avant d'être homologués par la société nationale de certification. Sachant que seule «une tolérance de 3 km/h ou 3% pour les vitesses au-dessus de 100 km/h sera déduite de la valeur calculée », annoncent les autorités.

Après celui de la N11, ce radar-tronçon est le deuxième du genre installé au Luxembourg. Mis en service en mai 2020, le premier de ces dispositifs contrôle les véhicules sur les 3,8 kilomètres qui séparent Waldhof de Gonderange.

Et signe que dans la sécurité routière, la protection des données compte, le ministère de la Mobilité ajoute que les photos capturées par les radars ne sont conservées que deux semaines une fois l'avertissement taxé payé. Les images non exploitables sont quant à elles conservées deux mois après leur enregistrement. Si procédure pénale il y a, les clichés ne seront détruits qu'au classement sans suite du dossier.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

A partir de lundi, le dispositif automatique commencera à enregistrer les véhicules en excès de vitesse dans le tunnel de l'A13. Mais, pendant «plusieurs semaines», aucune contravention ne sera émise indique ce jeudi l'administration des Ponts et Chaussées.
Lokales, Neue Installation Streckenradar Tunnel Markusbierg, Foto: Chris Karaba/Luxemburger Wort
Plus de 1.000 automobilistes ont déjà été surpris en excès de vitesse ou ne respectant pas le feu rouge via le nouvel équipement installé depuis peu. Sauf que maintenant, la période de tolérance est révolue. Les fautifs flashés doivent passer à la caisse.
Fort de son projet pilote sur la N11, le ministère de la Mobilité a fait installer un nouveau dispositif de contrôle de vitesse cette semaine dans le tunnel du Markusbierg, sur l'A13. L'homologation et la phase de test devraient encore prendre quelques mois avant que le dispositif soit opérationnel.
23.08.11 Tunnel Markusbierg, Chantier,Verkehr wird durch eine Roehre geleitet. Foto:Gerry Huberty
Alors que la circulation a diminué au Luxembourg en raison du confinement et du télétravail, le nombre de morts a quant à lui augmenté de 18% sur les douze derniers mois. Pourtant, la mortalité routière est à la baisse depuis le début des années 2010.
Le 16 mars 2016, les dix premiers appareils fixes installés au Grand-Duché flashaient 1.000 conducteurs en excès de vitesse en une seule journée. Ils sont aujourd'hui au nombre de 24, alors qu'une nouvelle procédure sera mise en place dès avril.
En service depuis le 16 mars 2016, les premiers radars au Luxembourg ne chôment pas. Quel impact ont-ils eu sur nos routes? Quelle suite pour les prochaines années? Réponses.