Changer d'édition

La visibilité policière accrue, cette recette déjà testée
Luxembourg 3 2 min. 29.09.2021
Sécurité à Luxembourg-Ville

La visibilité policière accrue, cette recette déjà testée

Entre 1991 et 2021, la capitale a vu sa population grandir de plus de 60%. Mais si les défis sont différents, les solutions apportées se ressemblent...
Sécurité à Luxembourg-Ville

La visibilité policière accrue, cette recette déjà testée

Entre 1991 et 2021, la capitale a vu sa population grandir de plus de 60%. Mais si les défis sont différents, les solutions apportées se ressemblent...
Photo: Gerry Huberty
Luxembourg 3 2 min. 29.09.2021
Sécurité à Luxembourg-Ville

La visibilité policière accrue, cette recette déjà testée

Afin de lutter contre le sentiment d'insécurité dans certaines parties de la capitale, le ministre de la Sécurité intérieure a présenté lundi une nouvelle stratégie destinée à rassurer. Sauf que cette approche était déjà appliquée, il y a 30 ans...

(Jmh avec Steve Remesch) - La politique, comme la mode, semble fonctionner par cycle. La preuve avec l'annonce lundi par Henri Kox (Déi Gréng), ministre de la Sécurité intérieure, d'un renforcement de la visibilité des policiers dans «plusieurs endroits stratégiques» de la capitale et à des horaires précis. Un engagement tout sauf nouveau, comme le rappellent mercredi nos confrères du Luxemburger Wort en référence à une stratégie policière présentée en... septembre 1991.


Lokales,Mit der Polizei auf Patrouille,Police,Bahnhofsviertel,Sicherheit Polizeipräsenz.Foto: Gerry Huberty/luxemburger Wort
Des policiers amenés à être de plus en plus visibles
Face au sentiment d'insécurité d'une partie de la population, le ministre de la Sécurité intérieure a présenté lundi la nouvelle organisation des forces de l'ordre qui doit aboutir à une plus forte présence policière. Un dispositif qui entre en application dès ce lundi dans la capitale.

Pour lutter contre la criminalité, le colonel Marcel Reiter, entendait déjà mettre en place «une surveillance policière permanente, visible et omniprésente dans la capitale». Le directeur de la police souhaitait, lui alors, apporter une réponse concrète aux sollicitations de la bourgmestre de la capitale, une certaine Lydie Polfer (DP). Celle-ci dénonçait les actes malveillants perpétrés principalement par les voleurs de voiture. Trente ans plus tard, la police doit lutter contre les trafics de drogue ou les effets de la pauvreté.

Le plan des forces de l'ordre de 1991 prévoyait «la présence physique de policiers en uniforme dans tous les quartiers de la capitale» via des patrouilles à pied, la présence de maîtres-chiens dans les parcs ou la circulation de véhicules aux couleurs de la police grand-ducale la nuit dans les quartiers résidentiels. Un principe général qui reste donc d'actualité en 2021, la seule nouveauté étant liée à la technologie puisqu'un système central enregistre la position de chaque fonctionnaire en activité pour permettre d'avoir une image en temps réel de la situation.

Pour s'adapter à l'air du temps, les policiers effectueront leurs patrouilles non seulement à pied, mais aussi à vélo. Tous devant être également équipés d'un gilet orange réfléchissant à haute visibilité pour que leurs actions soient bien visibles de tout un chacun. A noter que si de fortes similitudes existent entre les approches mises en oeuvre à trois décennies d'écart, le contexte politique a fortement évolué en lien direct avec la croissance enregistrée dans le pays. Pour la seule capitale, la population est passée de 75.800 habitants en 1991 à 124.500 en 2021. Soit une hausse de 64,2%.


Lok , Bahnhofsviertel , Gare , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Discussions mais pas de solutions en conseil communal
Les élus de la capitale ont à nouveau évoqué, lundi, la nécessité ou pas de faire appel à des patrouilles privées dans les rues de Luxembourg. Des débats mais sans réelles avancées.

Une évolution démographique et sociologique du pays qui explique probablement pourquoi le discours politique a changé. Car si en 1991 les responsables policiers affirmaient que la stratégie devait avant tout «rassurer les citoyens», une telle approche ne semble plus d'actualité. Au point que Lydie Polfer n'a pas commenté officiellement cette réorganisation policière. Pas plus que l'élue ne s'est engagée à mettre fin aux patrouilles effectuées par des sociétés privées.

Suivez-nous sur Facebook, Twitter et abonnez-vous à notre newsletter de 17h.


Sur le même sujet

Les élus de la capitale ont à nouveau évoqué, lundi, la nécessité ou pas de faire appel à des patrouilles privées dans les rues de Luxembourg. Des débats mais sans réelles avancées.
Lok , Bahnhofsviertel , Gare , Foto:Guy Jallay/Luxemburger Wort
Face au sentiment d'insécurité d'une partie de la population, le ministre de la Sécurité intérieure a présenté lundi la nouvelle organisation des forces de l'ordre qui doit aboutir à une plus forte présence policière. Un dispositif qui entre en application dès ce lundi dans la capitale.
Lokales,Mit der Polizei auf Patrouille,Police,Bahnhofsviertel,Sicherheit Polizeipräsenz.Foto: Gerry Huberty/luxemburger Wort
Mis en place dans la capitale depuis fin décembre 2020, le service de prévention et de médiation «A vos côtés» se veut une réponse au sentiment d'insécurité présent autour de la gare centrale. Rencontre avec ces acteurs de terrain.
Lokales, À vos côtés, Streetworkers, Foto: Luxemburger Wort/Anouk Antony
Les faits commencent à tenir de la routine : des groupes se rassemblent dans le parc de la capitale, trop de monde, des tensions... et la police se retrouve dans l'obligation d'intervenir comme mercredi soir encore.
Achtung gespiegelt. Polizei Corona Covid Kontrolle
La décision de la Ville de Luxembourg d'avoir recours à une société privée pour sécuriser le quartier Gare continue de faire des remous. Mardi, Henri Kox, ministre de la Sécurité intérieure, et la bourgmestre Lydie Polfer s'accordent sur le besoin de coopération.
Quartier de la gare, Bahnhof Luxemburg, avenue de la liberté, photo Guy Wolff
Un homme a giflé en pleine rue une femme dimanche après-midi à 14 heures. Lorsque les policiers sont arrivés venus en aide à la femme, l'individu s’en est pris aux agents des forces de l’ordre.
Weekend agité pour la police et les secours.